•  

    Jubilé 01

     

     

    L'Angleterre et la dentelle

     c'est une grande histoire d'amour

     

    Alors je me devais de participer à ma façon aux festivités du jubilé,

    of course

          

     

    Voici donc un portrait de famille de la Queen Elizabeth

    (assise, en ensemble jaune),

    à l'heure du thé,

    du temps où elle n'était encore que princesse


    avec son daddy le roi Georges VI ,

    sa Queen Mum la future centenaire,

    et sa soeur Margaret (debout en blanc)

    et déjà un petit corgi qu'on devine en bas à gauche

     

    et ..... ET .....

     

    Jubilé 02

     

     

    une superbe nappe bordée d'une large dentelle Cluny

     

    Admirez aussi le grand ourlet joliment bordé d'un petit jour, so chic !

     

     

     

    Cluny?   ou Bedfordshire ?    

    ou sans doute Malte me direz vous ?

    Non non, mon chauvinisme y voit du Cluny !    


    Et pis pour être sûre, la prochaine fois que je croise Elizabeth,

    je lui demande, promis !


     

     

    Conversation Piece at the Royal Lodge, Windsor

    par Sir Herbert James Gunn, 1950

    National Portrait Gallery

    Pour voir le tableau en entier, CLIC

     


    22 commentaires
  •  

     

    bonne-annee-2012

     

     

    Miss Papillon et moi même vous souhaitons à toutes et tous

     

    une très bonne année 2012

    Pleine de douceur, d'amour, de découvertes, de rencontres

     

     

    guirlande_fleur.gif

     

    C'est l'occasion pour moi de dire un grand merci

    à celles et ceux qui se sont inquiétés de mon silence.


    Je vous rassure, pas de soucis, tout va bien


     

    c'est juste que je suis retournée à mes premières amours :

    la broderie

     

    et que j'ai du coup beaucoup de mal à me motiver

    pour écrire de nouveaux articles.

    Ce blog était, il faut bien le dire, très chronophage.

     

    mais ça reviendra

    ...

    dans pas trop longtemps

    ...

    enfin, j'espère 

    ...

    ne m'en veuillez pas.



    48 commentaires
  •  

      Tjevoli-01

     

     Quel était le secret du vieux carreau ?

    quel était l'indice ?

     

    Et bien c'était cette mention sur le carton :

     

    La Boule de Neige

     

      Tjevoli-03

     
     
    Tjevoli-06

     

     

    Ce carton correspond en tous points à la publicité qui en était faite :

     

     

    "Tous les cartons de la "Boule de Neige" sont piqués et bien dessinés sur carton vert foncé, portent un numéro d'ordre, l'indication du nombre de fuseaux et le numéro de fil à employer "

     

     

     

     

    Oui, et alors ?

     

    Et bien Boule de Neige = Tjevoli

      

    Fuseaux Tjevoli

     

    Je me suis dit alors que les fuseaux jugés "ordinaires" étaient peut-être des Tjevoli ....quel curieux nom n'est-ce pas ?

     

     

    ça ne vous dit toujours rien ?

     

    Alors je vais vous raconter une histoire

     

    Tjevoli-04

     

     

     

     

     

     

    Il était une fois, fin XIXème-début XXème, un joli magasin d'ouvrage de dames situé dans la ville du Mans .

     

    Il s'appelait la Boule de Neige

    et était tenu par un couple qui y vendait tout le matériel nécessaire à la confection de la dentelle aux fuseaux :

    carreaux, fils, fuseaux, épingles, etc.

     

       

    Ils avaient même publié une méthode d'apprentissage de la dentelle, méthode qui fut déclinée sous diverses formes

    et plusieurs fois republiée.

     

     

     

      

     

     

    Madame  était une dentellière experte :  

    en 1899 elle avait obtenu une médaille de vermeil pour sa dentelle lors d'un exposition nationale qui avait eu lieu au Mans.

     

    Tout en tenant la boutique, elle donnait des cours de dentelle mais aussi de broderie ou de tapisserie.

    C'est aussi elle qui dessinait les cartons.

     

    Voyant sa femme et ses élèves embobiner et rembobiner sans cesse du fil sur leurs fuseaux, Monsieur eu une idée : faire des petits cônes de fils qu'il suffirait d'enfiler sur le fuseau.

     

    Pour pouvoir enfiler ce petit cône de fil, il fallait des fuseaux spéciaux

    et bien les voici  ! 

     

     

    Tjevoli-02

     

     oui, je sais, à  première vue, rien de bien particulier  sur cette image.

     

    Le premier est embobiné de façon tout à fait ordinaire

    le deuxième, vide, est vraiment d'une banalité sans nom

     

    et sur le troisième ...

    et bien il n'y a plus de fil, mais il reste un morceau de carton

    C'était le carton qui servait d'armature au cône de fil.

     

     

     

     

     

    Alors, pour pouvoir recharger le fuseau, il fallait juste ....

    enlever la tête.

    .

    Tjevoli-05

     

     En 1903, Monsieur dépose même un brevet pour son fuseau à tête amovible.

     

    Il en faisait en buis, en palissandre, et même en os.

     

    .

    Encore fallait-il qu'il trouve un nom à ses fuseaux 

     

    et pourquoi pas une anagramme ?

     

    Anagramme de quoi ?

     

    ha oui, j'ai oublié de vous dire que le couple qui tenait cette jolie boutique du Mans s'appelait

     

    Monsieur et Madame Jolivet.

     

    ce qui a donné ....Tjevoli

     

    Tjevoli-08

     

     

    Comme pour les tout aussi célèbres fuseaux Cottier, les Tjevoli avaient pour but d'éviter le fastidieux travail d'embobinage, et de protéger le fil grâce à l'étiquette qui recouvrait tous les petits cônes.

     

    Mais aussi, comme les fuseaux Cottier...  et les machines à café nespresso,

    cette invention avait l'avantage de fidéliser  la clientèle obligée de venir acheter ses recharges chez le fournisseur,

     

    recharges qu'on pouvait donc vendre plus chères .

    .

    C'est sans doute pour cela que leur succès fut éphémère, what else ? 

    (enfin .... pour nespresso, on sait pas encore )

     

     

     

    Contrairement aux fuseaux Cottier,  on pouvait continuer à se servir des Tjevoli même sans les petits cônes amovibles

    on pouvait embobiner le fil dessus de façon traditionnelle

    (comme on le voit sur le tout premier fuseau),

     

     

    Mais hélas, c'est aussi cette deuxième vie possible des fuseaux Tjevoli qui fait qu'ils passent souvent inaperçus .

    Combien de dentellières voyant la tête se détacher
    ont cru que leur fuseau était cassé et l'ont jeté ?
    ... ou collé    !!!!!!  
     

    Le rêve de toute dentellière (moi la première) est de trouver un jour

    des fuseaux Tjevoli avec leur bobine de fil 

    Dentellecigale a eu cette chance : ICI

     

     

    en cliquant sur Papillon, vous pourrez lire la notice des fuseaux Tjevoli,

    ainsi que le début des explication du modèles figurant sur le carton

    .... explications de l'époque .

      

    chien-20avec-20papillon-5B1-5D.gif 

     

     

     

    Tjevoli-07

     

    Maintenant, un mystère demeure : Le carreau qui accompagne les fuseaux est-il un de ceux vendus par la boutique du Mans ?

    Je l'ignore

     

    Il y ressemble,

    Il a les dimensions des modèles vendus sous les numéros 1 ou 2

     

    Ils pouvaient être recouverts de toile cirée, ou de peluche (?)

     

    si quelqu'un sait comment les reconnaître, je suis preneuse.

     

     

     

     

    Un grand bravo à celles qui avaient trouvé le lien entre la Boule de Neige et les Tjevoli

     

     

     

    Enfin vous vous demandez peut-être si ma cousine a réussi à vendre son carreau ?

     

    oui .... à moi 

     

     

     

     
    Un grand merci à B.et H. J. qui, les premiers, m'ont raconté cette histoire.

    56 commentaires
  •  

    vieux-carreau-03  

     

    Il y a quelques temps, ma cousine m'apporte un veiux carreau dans une boîte.

     

    Elle l'a chiné il y a de nombreuses années et il l'encombre.

     

    Charge à moi de voir à combien on pourrait le vendre sur internet

     

     

    J'ouvre la boîte et  ... et ....

     

     bof

     

     petite déception

     

     

     

    C'est vrai que mon rêve aurait été d'y trouver un "vrai" ancien carreau du Puy,

    bien patiné par les ans,

    avec sa toile cirée moche et usée par le jeu des fuseaux, 

    et surtout ses images pieuses sur les côtés.

     

     

    vieux-carreau-02  

     

     

     

     

    Là, c'est un petit carreau

    tout a fait charmant et frais,

     

    mais un peu passe-partout,

     

    et qui n'a sans doute pas souvent été utilisé.

     

     

     

     

    des fuseaux du Puy aussi,

    tout ce qu'il y a de plus classique.

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

      vieux-carreau-04

     

     

     

     

     

     

     

     

    un carton avec un dentelle torchon basique tout à fait ordinaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et une petite photo de l'arrière pour terminer. 

     

      vieux-carreau-01

     

     

    et pourtant .....  pourtant .....

    un petit détail a attiré mon attention

     

    et j'ai commencé à me faire tout un petit roman dans ma tête

       

     

     

    Alors ... les expertes et les experts lecteurs de ce blog

     

    qu'y a-t-il de "remarquable" sur ce carreau ?

     

      je vous laisse chercher un p'tit peu, d'accord ?

     

     

     

       


    50 commentaires
  • Montage-bourdon-01

     

    Allez, on se lance dans le premier point de montage ? 

    Calmement, pas à pas ?

     

    Bien, allons-y alors avec  

    le point de bourdon

     

    ... et son frère jumeau

    le point de feston

     
    Montage-bourdon-02  
        Pour broder ces points, je vous conseille

     le "broder spécial" de DMC

     

    Attention, ce n'est pas le mouliné 6 fils, il faut bien prendre le "broder spécial" qui se fait en plusieurs grosseurs et plusieurs couleurs.

     

    Il a deux avantages non négligeables :

    il est "mou" et va bien s'aplatir, remplissant ainsi l'espace entre 2 points

     

    Et une fois brodé, il a un joli aspect brillant, mais pas trop ... juste ce qu'il faut.

       

     

     

    Première étape:

    couper un morceau de tissu légèrement plus grand que le centre de votre napperon (disons 2cm de plus de chaque côté).

    Il faut qu'il soit bien plat, bien repassé.

     

    Montage-bourdon-03

     

    Ensuite, à deux centimètres du bord

    (donc à l'endroit qui correspond au bord de votre dentelle)

    vous allez faire 2 lignes de point avant

     

    Sur le schéma, j'ai dessiné en gris les fils du tissu, et 

    en bleu les deux rangs de  points avant

     

     

     

     

     

      

    Sur le dessin, le point avant passe sur 3 fils de chaîne et sous 1 fil de chaîne.

    Ce n'est pas une science exacte, vous n'êtes pas obligées de compter les fils à chaque point,

    mais il faut respecter 3 règles :

     

    Comme ces lignes de point avant ont pour but de donner du relief au point de bourdon, il faut :

     

    1ère règle : que les passages sur la toile soient plus grands que les passages sous la toile .

    2ème règle : que les 2 rangées soient faites en léger décalé pour qu'il n'y ait pas de "trou"

     

    Montage-bourdon-04

     

    Enfin, comme cette double ligne va délimiter l'endroit exact où sera posé votre pied de dentelle, il faut veiller à ne pas "changer de ligne"  pour avoir un montage bien droit.

    (cette  3ème règle ne s'applique pas bien sûr s'il s'agit d'une dentelle ronde ou ovale)

     

     

     

     

     

     

     

    Voyons d'abord comment faire le point de bourdon

    (la dentelle ne figure pas sur ce schéma pour plus de clarté)

     

     

    Montage-bourdon-05
     

    On enroule le fil en prenant ensemble les 3 fils de tissu (en gris) et les deux lignes de point avant (en bleu).

     

     

    la seule difficulté réside dans la régularité du point :
    il faut que les points soient assez serrés
    pour qu'en s'aplatissant le coton remplisse bien le très léger espace entre deux points.
    ... mais pas trop serrés pour ne pas faire "paquet"  
     
    Montage-bourdon-07
    Et il faut bien piquer toujours au même niveau .

      toujours au dessus de la ligne A,

    ne pas se décaler sur la ligne du dessus ou du dessous comme sur le schéma de droite. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici maintenant le schéma du point de feston

     
    Montage-bourdon-09
     

    Vous voyez que le principe est pratiquement le même,

    sauf que l'aiguille ressort sur le fil, formant ainsi une petite rangée de boucles.

     

     

     

    Bon, mais avec la dentelle, on fait comment ?

     

     

    Et bien on va poser le pied de notre dentelle juste sur les deux rangées de point avant.

     

    Épinglez votre dentelle sur le tissu, ou surfilez là pour qu'elle ne bouge pas quand vous broderez le point de bourdon.

     

    Attention, si votre dentelle a un endroit et un envers, vérifiez bien qu'elle est à l'endroit.

    Ce serait bête de s'en rendre compte une fois le montage terminé.

     

     

    Montage-bourdon-06

     

     

    Repérez bien le fil A de votre tissu qui va vous servir de guide pour un bourdon bien droit.

     

    Et faites le point comme on l'a vu précédemment,

    sauf que là, vous prendrez en même temps le bord lisse du pied de votre dentelle.

     

     

     

    Montage-bourdon-10

     

     

     

    Une fois que vous aurez fait tout le tour de votre napperon,

    retournez l'ensemble,

    et coupez la toile

     (... pas la dentelle ! )   

    au ras de votre point de bourdon.

     

    N'hésitez pas à couper bien au ras du point de bourdon, pas d'inquiétude, c'est un point solide et vous pourrez laver votre dentelle sans problème.

     

     

     

    Regardez sur ce gros plan,  on devine à peine les petits fils de tissu coupés au ras du pied.

     

    Remarquez aussi comme le Broder spécial DMC a un bel aspect brillant.

     

     

     

     

     

     

      Montage-bourdon-08

     

     

     

     

    Encore un tout petit truc : les angles.

    2 possibilités, comme indiqué sur le petit schéma à droite.

     

    Comme souvent l'angle intérieur des dentelles est un peu arrondi,

     j'ai plutôt tendance à appliquer la deuxième solution

    (voir l'angle du grand napperon en haut de l'article).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce point est surtout adapté aux  dentelles rustiques

    (genre Torchon, Cluny)

    montées sur des toiles assez grosses.

     Des toiles qui permettent de bien voir les fils et donc de faire un point bien régulier.

     

     

    Sur les toiles fines, quand on n'est pas experte, il est plus difficile.

    Mais rien n'est impossible, pour preuve cet ancien petit motif de dentelle incrusté au point de bourdon dans une toile fine

    .... et sans oublier toute la broderie qui va avec

     

     

    Montage-bourdon-11

     

     

     

    Le point de bourdon est facile à utiliser aussi pour les dentelles rondes, ovales, ou à bords irréguliers.

     

     

    Et comment choisir entre le bourdon et le feston ?

    et bien ... je n'ai pas trop d'avis,

    j'avoue avoir toujours utilisé le bourdon, plus simple et élégant que le feston  à mon avis

     

    Peut être certaines d'entre vous ont-elles des arguments pour ou contre l'un ou l'autre ?

    ça m'intéresse.

     

     

     

    Montage-bourdon-14

    Exemple de dentelle montée au point de feston

     

     

     

    Voilà, et maintenant, à vous de jouer

     

    et s'il y a quelque chose de pas clair, n'hasitez pas à râler

     


    49 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires