• Les fuseaux Cottier


    cottier01 p500

































    Les collectionneurs de timbres ou les numismates par exemple sont à l'affût de la pièce rare : le timbre édité en toute petite série ou le tirage d'un billet comportant une erreur.

    Et bien les dentellières-collectionneuses de fuseaux ont aussi leurs pièces rares, leurs petites séries, leurs séries "ratées"

    Vous devriez voir le sourire ravi de la collectionneuse de fuseaux quand elle tient dans sa main ....

    un fuseau Cottier

    cottier06 p300
    ah ben oui ... on voit mal .... je sais ....
    because au moment où j'ai voulu prendre la photo du fuseau dans la main de la dentellière
    ...
    il a été odieusement 'rapté' par Papillon

    Une image insoutenable ....
    La police est sur l'affaire
    Je vous tiendrai au courant


    Tant pis, vous l'avez vu sur la photo du haut, en début d'article.

    Bon alors, pourquoi dit-on fuseau  "Cottier"   ?




    Et bien ce fuseau a été inventé par un certain
      Monsieur Jacques Cottier
     de Craponne.

    cottier08 p500


    Et pourquoi ce Monsieur Cottier était-il si fier de ses fuseaux ?

    Car pour être honnête, ils sont plutôt moches,
    z'ont une drôle de forme de tonneau avec un long cou maigre
    Sont même pas joliement décorés

    Alors ?


    Et bien  Monsieur Jacques Cottier, comme tous les fabricants de dentelle,  tenait à ce que les dentellières lui remettent
    des dentelles propres.

    En effet les dentelles étaient vendues sans être lavées au préalable, pour éviter de les déformer.
    Et pour avoir une belle dentelle immaculée, il faut travailler avec un beau fil immaculé.

    Mais ces mêmes marchands ne voulaient pas fournir le fil aux dentellières (de peur qu'elles ne fassent des dentelles qu'elles vendraient pour leur propre compte), 
    Ils  leur demandaient donc d'acheter leur fil.

    C'était une grosse mise de fond, alors elles avaient tendance à acheter le fil le moins cher au dépend de la qualité et elles cherchaient à ne pas en perdre un seul centimètre, même s'il était un peu abîmé ou sali.  

    Il y avait aussi les dentellières moins soigneuses qui touchaient leur fil avec les mains ....
    mains qui venaient juste de touiller la soupe ....
    forcément.... ça salit.

    De plus, elles travaillaient près des cheminées, des cuisinières à charbon, à la lumière des bougies, des lampes à huile ou à pétrole, autant de choses qui n'aidaient pas à garder le fil blanc.


    Alors Monsieur Cottier s'est dit que plutôt que d'enrouler le fil autour du fuseau,
    à l'air libre, sans protection,
    peut être pourrait-t-on le protéger
    DANS le fuseau.


    cottier07 p300

    Il inventa donc ce fuseau creux qu'on pouvait dévisser pour y loger une toute petite bobine de lin.

    Un petit trou dans le fuseau pour sortir le fil, deux morceaux de caoutchouc pour le coincer jusqu'à la tête, et enfin un autre petit trou dans la tête du fuseau pour y passer le fil, comme dans le chas d'une aiguille.

    cottier03 p500


    Ce système avait un autre avantage, celui d'éviter la corvée de l'embobinage des fuseaux.
    Jacques Cottier va proposer deux tailles différentes (je pense que celle que je vous présente est la petite, mais je n'en suis pas sûre)

    L'idée était excellente et fut de nombreuses fois primée, notamment à l'exposition universelle de Paris en 1900 !
    c'est pas rien quand même  !


    Mais si le fuseau Cottier plaisait beaucoup au jury dans les expositions, ce n'était pas du tout la même chose avec les dentellières qui ne l'ont jamais vraiment adopté.


    cottier05 p200
    Parce que bien sûr, si on avait des fuseaux Cottier,
    il fallait acheter le fil en petites bobines faites exprès,
    vendues dans la ravissante petite boîte que vous voyez sur la première photo

    ....  charmant tout ça, mais horriblement cher !

    dans son comm', Thomas m'a appris que ces fuseaux n'étaient pas vendus mais loués, et restaient la propriété de Cottier (merci pour l'info)



    De plus, ces fuseaux qu'on dévisse et qu'on revisse sont fragiles.

    Et puis, bien que je n'ai jamais essayé de travailler avec, vous ne m'enlèverez pas de l'idée qu'ils ne devaient pas être très pratiques.

    Je ne suis pas sûre que le fil était vraiment bien tenu par ces deux petits bouts de caoutchouc.
    N'avait il pas tendance à se dérouler plus vite que prévu dès qu'on tirait un peu trop dessus ?
    et quand le fil était trop long, pour le raccourcir, pas possible de le re-enrouler en le faisant rentrer à nouveau dans le coeur de la petite bobine
    (Dans sa notice Jacques Cottier dit qu'il faut pincer le surplus entre les deux caoutchoucs ... bof ...)



    Beaucoup d'honneurs et très peu de ventes,

    la production des fuseaux Cottier fut donc très limitée dans le temps

    .... c'est ce qui fait tout son succès aujourd'hui



    cottier04 p200
    Fuseau " Cottier "
    C'est comme le Port Salut  ...  c'est écrit d'ssus


    Si vous voulez vous amuser à lire toute la notice du fuseau Cottier,
    c'est ici, chez Sophie



    Lisez aussi les comm' de thomas sur cet article, entre autre sur l'utilité du fuseau Cottier comme barrière contre les microbes  

    A la lumière de ce comm', je pense que mes Cottier sont le petit modèle pour amateur (étant donné le joli carreau chic qui les accompagnait)





    Et ne manquez pas aussi de lire ici le comm' de Thomas sur l'article des fers à coque,  expliquant comment une repasseuse peut s'y prendre pour juger de la chaleur du fer. Super !












    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Mars 2010 à 21:53
    très intéressant ces fuseaux j'avais lu un article là dessus dans une de mes revues de la dentelle dans les premiers numéros.Merci Meriem!!Bises
    2
    Jeudi 18 Mars 2010 à 21:56
    Je ne connaispas et jamais entendu parler, la vraie découverte, juste avant le  dodo, lol!!! Merci Meriem, c'est génial ce fuseau! Sauf qu'il fallait une bobine de fil à chaque fuseaux, avec 200, dur dur!!!
    Papillon, rend le fuseau!!! Lol!!!!
    Bisous et merci pour cette belle découverte!
    3
    Jeudi 18 Mars 2010 à 22:09
    Ah, je comprends cet afflux de visiteurs venant de ton blog!
    4
    Jeudi 18 Mars 2010 à 22:12

    En plus je te dis pas le temps de fabrication et donc du coût d'un tel fuseau !
    Moi je suis bien curieuse de savoir où tu l'as dégotté cette jolie boîte ! Il doit y en avoir des trésors chez toi ! Je suis sûre que Papillon la vite lâché, il ne doit pas être à son goût  ! Biz

    5
    Jeudi 18 Mars 2010 à 22:27

    Il faudrait que j'aille voir si je le trouve, mais si c'est un des premiers numéros, c'est fichu, il m'en manque pas mal hélas

    6
    Jeudi 18 Mars 2010 à 22:29
    et connais-tu et son "petit frère", le fuseau Tjevoli ?
    je ferai un article sur lui aussi un jour ... mais hélas je n'en ai pas de celui là.
    7
    Jeudi 18 Mars 2010 à 22:30
    je t'ai croisée sur le forum, je t'ai laissé un petit mot, mais pfft , tu avais disparu
    8
    Jeudi 18 Mars 2010 à 22:35
    Depuis le temps que je révais d'en avoir !!!!!
    j'ai fait un coup d'enfer sur ebay la semaine dernière : il y avait un petit carreau du puy en vente (comme il y en a plein sur ebay), et il fallait aller lire le détail de l'annonce pour voir qu'il y avait ...  des fuseaux Cottier et la boite de fil avec !!!!!!
    je te dis pas dans quel état j'étais !!!!
    Dieu merci ça a du échapper à tout le monde car j'ai eu le tout pour 3 fois rien.

    je suis sur un p'tit nuage devant mes p'tits bouts de bois
    9
    Jeudi 18 Mars 2010 à 23:00
    Merci de nous faire partager l'Histoire de ce fuseau.
    Il avait quand même une bonne idée ce Monsieur Cottier, même si question pratique ce n'était pas top.

    Je vais me coucher plus intelligente ce soir, et rêver de mes vieux fuseaux, qui sommeillent , dont je ne connais pas la p'tite histoire.
    J'espère que la dentellière, qui est dans les étoiles, est fière de voir que ses fuseaux et son métier n'ont pas été brûlés ou jetés.
    (Eh oui, ça me démange de refaire de la dentelle, mais j'ai d'autres priorités : Edouard , notre déménagement et notre emménagement prochain.)

    Bisous



    10
    Jeudi 18 Mars 2010 à 23:18
    C'est fou ce qu'on apprend avec toi, merci beaucoup ! Quelle idée étonnante de mettre le fil à l'intérieur mais c'est vrai que ça ne devait pas être très pratique.
    Bonne dentelle et à bientôt.
    11
    Vendredi 19 Mars 2010 à 07:22
    MERCI  quel bonheur que mes articles me donnent l'occasion d'en savoir plus 
    Je corrige mon article tout de suite.
    Du coup, dois je comprendre qu'il ne les louaient qu'aux dentellières qui travaillaient pour sa manufacture ?
    Et les bobines ? les dentellières devaient elles les acheter ?
    12
    Vendredi 19 Mars 2010 à 07:25
    Fort interessant ! J'apprecie beaucoup les articles qui portent sur la tradition et les anciennes techniques... merci Meriem !
    13
    Vendredi 19 Mars 2010 à 09:27
    Je ne connaissait pas ces fuseaux, merci encore d'augmenter ma culture dentellière un peu légère il faut bien l'avouer...
    14
    Vendredi 19 Mars 2010 à 11:39
    Euhh çà me dit vaguement quelque chose mais pas sûre du tout lol!
    15
    Vendredi 19 Mars 2010 à 12:50

    Contente d'avoir fait découvrir cette petite merveille de fuseau

    16
    Vendredi 19 Mars 2010 à 12:51

    Peut être y a-t-il eu aussi en Blegique des inventeurs de fuseaux spéciaux ?

    17
    Vendredi 19 Mars 2010 à 12:55
    Moi aussi j'aime bien penser à celles qui ont utilisé mes fuseaux avant moi, à celles qui ont feuilleté les vieux livres ou les vieilles revues que je feuillette maintenant.

    Edouard est une très bonne raison de faire une pause, et je n'avais pas réalisé qu'il y avait aussi un démanagement (attention, les chats n'aiment pas trop ça les démanagements  , mais bon, si elle peut chasser là ou elle va, ce sera le bonheur hi hi  faut prévenir les p'tits oiseaux et p'tits lézards du quartier qu'elle arrive)
    18
    Vendredi 19 Mars 2010 à 12:58
    Il faudrait que je me trouve des petits bouts de caoutchoux du bon diamètre pour tester si vraiment ça tenait vraiment bien le fil    c'est surtout ça qui me chiffonne.
    19
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:00
    Et il y avait plusieurs grosseurs de fils.
    Ma boîte indique qu'il s'agissait de "lin 200  3 bouts"  (= 3 fils je présume, il faudrait que je vérifie)
    20
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:04
    Oh oui alors, j'en revennais pas.
    J'ai vu parfois des fuseaux Cottier en vente, et dernièrement plusieurs boites de fils, mais à chaque fois, ça dépasse (et de beaucoup !!!!!) les possibilités de mon porte monnaie
     
    21
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:05
    Et oui, on oublie tellement vite les vieux outils et surtout la façon de les utiliser, c'est dommage.
    22
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:09
    et parfois aussi les acivités des champs : les mains qui ramassaient des pommes de terre toute la journée ... et qui faisait ensuite de la dentelle .... bof bof

    Mais les marchands et les leveuses connaissaient très bien les dentellières soigneuses, et le prix d'achat de la dentelle tenait bien sûr compte aussi de la propreté de l'ouvrage remis.
    23
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:10
    on a tous toujours à apprendre, sinon, qu'est-ce que ce serait triste
    24
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:13
    Va lire les comm' de Thomas, super interessant : les grands fuseaux pour les ouvrières dentellières, et les petits pour les belles dames amateurs.

    Je crois que j'ai des fuseaux de "belle dame" ...  ben oui quoi .... normal ...
     
    25
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:16
    oh non .... c'est une corvée !  

    Et oui, Papilllon adore me chiper des trucs , comme ça je dis 'Non', je lui demande de rapporter et de me donner son butin .... et en récompense elle a un bon gratouillis sur le dos .... le bonheur
    26
    Vendredi 19 Mars 2010 à 13:21
    Il y a plein d'infos que je n'ai pas réussi à trouver :  je n'ai jamais vu qu'il fut ruiné par son invention, mais c'est possible.
    J'ai lu aussi qu'il aurait ouvert une école ou un atelier en Chine, vrai ?????
    Je ne sais pas très bien non plus la période exacte de fabrication de ces fuseaux. J'ai souvent lu que ça avait commencé en 1910, mais la "pub" des fuseaux Cottier pare le nombreux prix bien avant, alors ????
    Bon, ben ça prouve qu'on a encore bien des choses à découvrir, c'est bien
    27
    Vendredi 19 Mars 2010 à 14:56
    Quelle belle histoire..............merci pour ce message très enrichassant....je ne connaissais pas du tout

    Carole (Québec)
    28
    Vendredi 19 Mars 2010 à 16:21
    J'en ai 2 dont 1 avec sa bobine. Je l'ai eu sur ebay il y a longtemps, avant que les prix ne s'envolent ...

    Merci encore de faire découvrir à tout le monde ces merveilles
    29
    Vendredi 19 Mars 2010 à 18:02
    rigolo le fuseau et merci pour le cours j'ai encore appris plein de choses
    30
    Vendredi 19 Mars 2010 à 21:53
    Bonsoir,

    Il est superbe ton article et les commentaires de Thomas sont vraiment biens.

    J'habite tou à coôté de CRAPONNE et je ne connais pas les fuseaux COTTIER, on entend souvent parler des fuseaux de Craponne mais je ne sais si ce sont les mêmes.

    Bravo pour ces informations
    Bisous
    Marie-Hélène
    31
    Samedi 20 Mars 2010 à 12:00
    Géniale cette invention !!! Quels beaux fuseaux dont j'ignorais même l'existence...
    J'en apprends donc tous les jours !!!
    Encore une belle leçon d'histoire qui nous est contée avec tant de détails et d'humour.
    Merci pour cet article qui nous donne envie de savoir encore un peu plus sur l'histoire de la dentelle et des fuseaux en particulier.
    A bientôt donc sur le net.
    32
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:30
    si j'ai bien compris finalement, il y a le petit modèle qui était vendu, et le grand modèle qui était loué.
    Je pense que j'ai le petit modèle.
    c'est malin .... j'étais toute content d'avoir (enfin) des fuseaux Cottier .... et maintenant que je sais ça, je vais chercher à avoir des grands  sauf qu'ils doivent être beaucoup plus rares je présume.

    la collectionnite .... quel terrrrible maladie
    33
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:31
    ce sont les fuseaux où on enfile la bobinne en enlevant la tête de fuseau.
    34
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:35
    Les fuseaux Cottier : la meilleure barrière contre la grippe A   

    ça fait plusieurs fois que ce petit ouvrage me file sous le nez sur ebay ou autres ... peut être un jour ... 

    Merci Thomas pour tous ces compléments super interessants (et amusants)
    35
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:44
    peut être y a-t-il quelques fuseaux Cottier qui ont traversé l'Atlantique, qui sait
    36
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:45
    on les regarde avec amour, comme des petits bijoux, n'est-ce pas ?
    37
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:47
    oui, vraiment unique comme fuseau. C'est tellement amusant de dévisser et de découvrir la petit bobinne de fil.
    Surtout que si on se sait pas,on ne voit rien, on n'imagine même pas que ça peut se dévisser, c'est très bien fait.
    38
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:49
    gloups

    je viens de m'étrangler à la lecture de ton com'
    ... je suis mourue ....
    grrrrrrrrrr

    39
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:50
    ah ? j'avoue que je ne sais pas ce qu'on appelle "fuseaux de Craponne" .... je te laisse te renseigner
    40
    Dimanche 21 Mars 2010 à 14:52
    les fuseaux, les carreaux, et même les épingles
    que de sujets passionnants avec la dentelle !

    41
    Lundi 22 Mars 2010 à 09:38
    Remarquable reportage ........et très bien documenté comme tous ceux que tu fais ...........Je ne connaissais pas ce genre de fuseaux...!!!!! Mais où vas-tu chercher tout ceci ??????????? Un grand merci de combler mon ignorance .....bisous.
    42
    Jeudi 25 Mars 2010 à 14:56
    MErci pour cet article interessant et Bravo a thomas pour ses comemntaires !
    43
    Vendredi 26 Mars 2010 à 15:09
    effectivement, ils ne devaient pas être très facile de travailler avec ces fuseaux cependant c'est vraiment très ingénieux!!
    44
    Samedi 27 Mars 2010 à 08:38
    et puis j'ai pas envie d'essayer, car pour bien faire il faudrait que j'utiliser le fil des mignonnes petites bobines ..... et j'veux pas y toucher
    45
    Samedi 27 Mars 2010 à 08:44
    c'est vrai que je suis à l'affut de tout ce qui tourne autour de la dentelle .... même les plus p'tis détails, les plus p'tites histoires .... c'est une maladie  ...  mais on vit très très bien avec
    46
    Dimanche 28 Mars 2010 à 18:53
    je te comprends moi aussi je n'oserai pas utiliser ces petites bobines si j'en avais!!!
    47
    Lundi 29 Mars 2010 à 15:46
    Encore une fois bravo Meriem ! C'est vraiment très intéressant et tu racontes bien les choses. Merci ! :)
    48
    Mercredi 31 Mars 2010 à 16:17

    merci à toi d'avoir toujours l'esprit curieux et ouvert, au point de t'intéresser à ces jolis petits fuseaux à vis

    C'est vrai aussi que de façon générale, l'histoire des outils est passionnante. C'est fou ce que l'esprit humain peut imaginer.

    49
    Jeudi 1er Avril 2010 à 10:58

    La suite de la saga Cottier aujourd'hui chez moi...

    50
    Mardi 6 Avril 2010 à 22:12

    Je possède  la photocopie d'un livret de 26 pages: Manuel pratique pour apprendre soi même a faire la DENTELLE AUX FUSEAUX par Jacques COTTIER  1902. dont la préface de l'auteur vaut son pesant d'or.......Extrait:

    "Il a été publié jusqu'ici beaucoup d'encyclopédies ou de manuels d'ouvrages de dames, mais aucun de ces ouvrages, si complets et si explicites qu'ils aient été,la manière de faire la dentelle aux fuseaux n'avait été traitée d'une façon nette et compréhensible. Le sujet, d'ailleurs,était aride et ne permettait pas de longues explications."..................."Cet ouvrage s'adresse à toute femme voulant occuper utilement ses moments de loisir.".........

    Si la suite vous intéresse, vous pourrez la découvrir dans quelques jours sur le blog epidote, ou me contacter.

    Amitiés   Josianne

    51
    Mercredi 7 Avril 2010 à 07:08

    Merci Jde nous faire partager cet amusante méthode. Je vais guetter la suite sur votre blog.

    52
    Dimanche 11 Avril 2010 à 17:26

    Bonjour, je viens de m'inscrire sur la communauté et en visitant les blog je suis tomber sur le votre.

    Et je vous remercie car on m'a offert des fuseaux cottier et je savait rien sur ces fuseaux. faisant de la dentelle et collectionnant les fuseaux j'ai pu apprendre pas mal de chose sur ces fuseaux.

    Merci beaucoup. Maithé

    53
    Dimanche 11 Avril 2010 à 20:18

    donc vous avez vu : à garder bien précieusement, on vous a fait un beau cadeau

    54
    Lundi 16 Août 2010 à 11:26

    waouh ! génial cet article ! merci pour toutes ces infos et ces photos !

    biz de fuseteuse débutante et dzing !;o) 

    55
    Mardi 17 Août 2010 à 07:30

    merci de ta p'tite visite ... et bienvenue dans le graaaaaaaand  monde de la dentelle aux fuseaux ! 

    56
    dany Hodiesne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Très intéressant.
    Merci encore
    DanyH
    57
    Henny
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Merci beaucoup Meriem. Aujourd'hui, j'ai de nouveau appris quelque chose d'intéressant. Bonne nuit.
    58
    Cunegonde
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Je fais de la dentelle depuis plusieurs années +/- 20 ans, et j'ai fait des recherches sur l'histoire de la dentelle et je n'ai jamais rien vu concernant ce M., c'est très intéressant.  Par contre j'ai une boîte de ces petites bobines de fil et je ne savait pas que c'était pour des fuseaux spéciaux.  Merci pour tous ces renseignements.  Bonne soirée/journée
    59
    thomas
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    les fuseaux n"etaient pas vendus mais loués et restaient la propriétée de cottier
    60
    Candiefly - Marie Fr
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Quelle chance tu as eue sur ebay ! Et merci pour cet article très intéressant
    61
    abeille
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    C'est très intéressant et vraiment astucieux....
    Il est vrai que les dentellières travaillaient dans des conditions " rustiques" et bien souvent les autres activités de " femme au foyer" se faisaient en même temps...
    amitiés
    abeille 
    62
    coco28
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    C'est gentil à toi  Meriem de nous faire "bisquet", avec tes jolies trouvailles !!!
    Je ne connaissais pas ce modèle de fuseau qui devait surement concerner une certaine élite de dentellières.
    Bisous.
    63
    Agnès
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    je trouve l'idée bonne....mais en  "ignorante" cela enlève peut etre le plaisir de remplir son fuseau.....papillon a fait ça parce que tu ne t'occupais pas de LUI....
    64
    claudia
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Veinarde d'avoir gagné l'enchère!!!!!!!!
    J'ai lu quelque part que cette invention a ruiné la Manufacture Cottier. C'est peut-être pour ça que les fuseaux n'étaient pas vendus sinon loués. Très interessant cet article.
    65
    bretagne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    J'en ai 2 !!   la, la,la  complets avec les élastiques et les bobines  une commencée et une avec son papier "lin" .
    j'ignorais qu'ils étaient loués et je ne les ai pas utilisé : TROP PRECIEUX !!!!

    Ah les collections en rapport avec la dentelle = un vrai catalogue
    Encore merci pour ce petit moment de bonheur
    Caresses aux knidnapeurs !!!!
    66
    thomas
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Cottier a édité une méthode ou tout est expliqué. Je vais essayer de remettre la main dessus et je pourrai être plus précis. Il me semble que la grande taille etait réservée aux professionnelles, mais bon je vais relire tout ca...
    67
    thomas
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10

    Manuel pratique pour apprendre soi-même à faire La Dentelle aux Fuseaux par Jacques Cottier.  4e édition. 1913. imprimerie P Legendre & Cie, Lyon. 98 pages

    ... Le grand modèle de notre brevet de perfectionnement est exclusivement réservé et remis en consigne à nos ouvrières, dans les centres dentelliers (voir réglement des ouvrières de l'Union Universelle pour la fabrication et la vente des véritables dentelles Cottier). Les dentellières qui demandent à leur travail des moyens d'existence doivent se servir des fuseaux Cottier grand modèle. Le petit modèle convient mieux pour les dames amateurs et l'enseignement de la dentelle à l'école.

    Mon passage préféré : En ce moment, où il est tant parlé de la transmission microbienne des maladies, où il est démontré que tout peut être foyer d'infection, même les dentelles, il sera bon de remarquer que les dentelles faites avec le fuseaux système Cottier peuvent être employées en toute sécurité, sans avoir à subir aucun lavage préalable.

    68
    veronique
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    une boite entière de bobine pour fuseau cottier quel bol. j'ai eu par ebay un fuseau cottier seul sans bobine que j'avoue avoir payé cher pour mon budjet je posséde un tjevoli avec sa bobine aussi acheté de la même façon
     je vais te faire hurler: j'ai une amie qui par l'achat d'un carreau sur le net s'est retrouvée avec une bonne poignée de tjevoli et pour les utilisés plus facilement à coller la tête. sans com!!!!!!
    69
    Eug. Mtt
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10

    Il y a quelques temps, ma mère a reçu un don d'une dame. Elle nous a envoyé 50 fuseaux Cottier. Dont quelques uns avec des bobines. je ne trouve nulle part une estimation de ces fuseaux. Et apparemment on ne connait pas exactement la fin de leur production.

    Cordialement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :