• Les dentelles en Lacet médaillon et en Croquet





    Entre 1870 et 1920 environ, il s'est beaucoup fait de petites dentelles étroites, à base de lacets ou de croquets mécaniques. Elles servaient pour border la lingerie, les manches, les petits cols pour enfants, etc.

    Les revues de mode et d'ouvrages de l'époque, comme la "Mode Illustrée" par exemple, proposaient souvent des modèles de ces dentelles.

    On a facilement tendance à regarder de haut ces dentelles étroites, au motif souvent très simple .
    Et pourtant, si on prend le temps de les observer dans le détail, on se rend compte qu'il fallait quand même pas mal de patience et de minutie !



    Que fallait-il pour réaliser ces dentelles ?

    Un galon mécanique, droit ou "à médaillons"  comme ceux proposés à gauche.


    A cette époque là, il était facile de trouver toutes sortes de "lacets médaillons"

    .....

    aujourd'hui par contre, c'est une autre histoire !

    on trouve encore quelques lacets droits pour le Luxeuil .... mais je n'ai pas d'adresse pour le lacet médaillon (si vous en avez, n'hésitez surtout pas à me laisser un petit commentaire .... )







    La dernière bande en bas est une bande de picot qui pouvait être cousue après coup sur la lisière extérieure de la dentelle.






    Dentelle au crochet avec Lacet Médaillon 




    C'est l'exemple que vous avez en haut de l'article, et dont voici un gros plan.

    Tous ces lacets mécaniques, droits ou à médaillons étaient appelés lacets anglais.
    Aussi, dans l'Encyclopédie des ouvrages de dames de Thérèse de Dillmont trouverez vous quelques exemples avec les explications (pages 343 et suivantes) sous le titre

    "Dentelles au crochet guipure sur lacet anglais".


    Ci dessous, vous avez un exemple proposé dans La mode Illustrée en 1871, et fait à partir de 2 lacets droits avec oeillets.




























    Dentelle Renaissance avec Lacet Médaillon 

    Dans ce cas, on utilise la technique de la dentelle dite "Renaissance" .... mais qui n'a rien à voir avec les dentelles de l'époque Renaissance.

    Il s'agit de reporter le dessin de la dentelle sur un papier Kraft, de fixer le galon à grands points sur le papier, puis de relier entre eux les galons avec différents points de dentelle à l'aiguille.
    Cette technique était très à la mode au XIXe et a été utilisée pour des dentelles étroites comme celle proposée ci dessous, mais aussi pour de larges napperons (*).

    Dans les revues de la fin XIXe, on la voit souvent appelée elle aussi "dentelle anglaise".








    Dentelle avec Lacet Médaillon sur Tulle 


    Enfin, ces lacets à médaillons pouvaient aussi être montés sur du tulle comme sur cette petite dentelle (peut être  un petit col d'enfant ? ).



    cette petite dentelle m'a toujours laissée songeuse :

    - Il a fallu fixer le galon sur le papier kraft en suivant le dessin.
    - Puis poser le tulle et le coudre au galon du bas mais aussi au galon droit du haut.
    - A l'aiguille, broder le petit motif entre les galons du bas
    - Puis broder les petits ronds dans le tulle (si vous regardez bien, on voir que le fil qui a servi à broder les ronds a été oublié à certains endroits :  on le voit encore passer d'un rond à l'autre).
    - Il a fallu ensuite couper délicatement  le tulle au bord des motifs , et enfin broder les petits picots sur le galon du bas.



    Picots exécutés à l'aiguille au bord d'un lacet mécanique.








    .... franchement .....  je me demande si ça n'aurait pas été plus rapide à faire aux fuseaux, en dentelle de Lille ?





    Dentelle avec croquet 
    (Rickrack Lace en anglais)



    Si les lacets médaillons sont difficiles à trouver aujourd'hui, on trouve par contre facilement du "croquet" dans toutes les bonnes merceries (.... quoi que .... les "bonnes merceries" se font rares aussi  )

    le Croquet est un galon mécanique en zigzag que l'on trouve  même en couleurs.

    La technique est la même que pour le lacet à médaillons, c'est à dire que la dentelle au croquet pouvait être travaillée soit au crochet, soit à  l'aiguille selon le principe de la dentelle Renaissance.







    Fouillez dans vos p'tits bouts de dentelles ....
    C'est le genre de chose : on en a, mais on les a jamais vraiment regardées !






    Les photos marquées LMI  sont tirées de la Mode Illustrée
    j'en connais une qui me lit régulièrement et qui va replonger le nez dans sa collection, non ?)

    Las photos marquées LDR sont tirées d'un ouvrage ancien : "La dentelle Renaissance" Par Thérèse de Dillmont, ouvrage que vous pouvez consulter ici .
    Vous y trouverez d'autres modèles ainsi que toutes les explications techniques.



    (*) c'est le même principe que la dentelle vendue sous l'appellation "dentelle de Bruxelles" dans tous les magasins pour touristes de Bruges .... mais qui n'a rien, mais alors RIEN à voir avec la VRAIE dentelle de Bruxelles !



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Juillet 2009 à 08:07
    Bonjour et merci pour cette visite mais je dois dire que l'on ne s'ennuie pas non plus sur ton blog !
    Quelle minutie ! Cela doit être aussi long et délicat que le miniature !
    Bises.
    Nathalie.
    2
    Lundi 6 Juillet 2009 à 08:21
    Fabuleux travail ton article!!!!
    Je me disais aussi qu'il y avait du crochet à la première, je pensais avoir mal vu! Une richesse incroyable et les galons, même faits aux fuseaux, sont longs et fastidieux, mais comme tu dis, leurs bidouillages sont encore plus longs!!!!
    Je n'ai que des engrelures, lol, je connais mes richesses..............................

    Bisous et mille mercis!!!!
    3
    Lundi 6 Juillet 2009 à 08:22
    Quel bel article, sur une dentelle que j'aurais probablement négligé de regarder de près...

    Merci encore!
    4
    Lundi 6 Juillet 2009 à 08:24
    très interessant ce lacet médaillon.... merci... Muriel
    5
    Lundi 6 Juillet 2009 à 08:34
    c'est toujours un plaisir de te lire et d'en apprendre un peu plus sur la dentelle. merci à toi
    Bises
    Béa
    6
    Lundi 6 Juillet 2009 à 09:16
    Encore un article très intéressant. Mais je ne connaissais pas la dentelle avec lacet sous ce nom.
    Lors d’un couvige, j’ai acheté un livre sur la dentelle du Luxeuil, car j’avais admiré une dentelle de cette sorte exposée parmi d’autres, la dentellière m’a expliqué le principe du lacet mécanique puis du remplissage à l’aiguille. Malheureusement je n’ai pas acheté de lacet ce jour-là et j’attends avec impatience le prochain couvige pour faire mes essais de dentelle à l’aiguille.
    Tu dois bien avoir raison sur le temps passé à faire une telle dentelle, le lacet ne doit pas faire vraiment gagner du temps.
    7
    Lundi 6 Juillet 2009 à 10:08
    C'est fou ce qu'on apprend en passant par ici ! Pour les lacets à médaillons, je sais bien où en trouver (je les ai un peu dédaignés quand je les ai inventoriés…) mais ils ne sont pas à vendre ;)
    8
    Lundi 6 Juillet 2009 à 10:39
    Encore un article intéressant et instructif!!! J'ai déjà plongé plusieurs fois dans mes cartons, mais en vain........
    9
    Lundi 6 Juillet 2009 à 10:57
    c'est magnifique
    merci
    10
    Lundi 6 Juillet 2009 à 14:43

    J'aimerais vraiment qu'on puisse retrouver du lacet médaillon pour essayer les modèles au crochet justement, là au moins, je pense que le travai doit être assez facile, amusant et rapide.

    11
    Lundi 6 Juillet 2009 à 14:48
    Ben j'avoue que pendant longtemps, ils ont été dans ma boite à "p'tits bouts de rien du tout"
    .... et puis un jour , j'ai appris à les connaitre, à les regarder, et ils ont eu le droit de migrer vers une boîte plus "noble"
    12
    Lundi 6 Juillet 2009 à 14:50
    Je charge tous les lecteurs de cet article d'avoir l'oeil à partir de maintenant : la première qui trouve où acheter du lacet médaillon au mètre prévient les autres !!!!!
    13
    Lundi 6 Juillet 2009 à 14:51
    Merci pour toutes ces explications et c'est vrai je me rappelle en avoir vu sur du linge de ma grand-mère.
    Qui malheureusement est décédée et je ne sais ce que c'est devenu
    bisous
    Béa
    14
    Lundi 6 Juillet 2009 à 14:55
    Merci ma Béa.  C'est le but : apprendre à regarder les dentelles, sans les juger pour autant.
    Même les plus petites et les plus simples peuvent être belles si elles sont bien faites : mieux vaut une mignonne petite dentelle au lacet médaillon et crochet bien faite qu'une grossière Malines baclée !
    15
    Lundi 6 Juillet 2009 à 15:12
    Tu as tout à fait raison : Dans l'article, je me suis contentée de parler des petites dentelles étroites en lacet médaillon. mais il a plein de dentelles aux lacet différentes .... dont la plus connue en France qui est le Luxeuil.
    Et effectivement aussi, le principe du Luxeuil est le même que celui de la dentelle renaissance.
    Par contre, généralement ces dentelles (dont le luxeuil) sont en lacet droit.

    Pour le lacet droit, on en trouve encore. Il y en a chez Deliever, mais je ne sais pas s'il est assez fin pour le Luxeuil. Mais je suis presque sûre qu'il y a des adresses, il faudrait que je recherche.
    16
    Lundi 6 Juillet 2009 à 15:19
    Ou des fois tu peux en trouver dans les brocantes.
    Tu sais, quand je parle de ma "collection" de dentelles ..... il s'agit en général de petits bouts de 10, 20 cm .... et même beaucoup moins.... je garde précieusement parfois des dentelles de .... 2 cm !!!!!
    Souvent ça suffit à mon bonheur : ça me fait un exemple !

    17
    Lundi 6 Juillet 2009 à 15:24
       ah c'est sympa ça, de narguer les copines qui sont en état de manque !

    Ils vont être surpris quand tu vas les sortir de la bopite et que tu vas les regarder avec amour maintenant .... ça va leur faire tout drôle à ces pauv' petits médaillons incompris, hein ?

    18
    Lundi 6 Juillet 2009 à 15:27
    Plonge aussi dans les cartons des brocanteurs, pas ceux où elles sont bien rangées, ceux où ils ont pleins de petits bouts de dentelles en vrac à pas cher .... le tout est de savoir trouver les 2 ou 3 petits bouts intéressants dans tout le tas
    19
    Lundi 6 Juillet 2009 à 15:28
    Ce ne sont pas des "grandes et nobles" dentelles, mais je ne résiste pas à leur petit charme rétro.
    20
    Lundi 6 Juillet 2009 à 15:34

    ça fait mal au coeur, hein ?
    J'ai parfois vu des gens cirer leurs meubes ou leurs chaussures avec des morceaux de draps ..... sur lesquels il y avait de magnifique lettres brodées !!!! 
      imaginer ce que sont devenue toutes ces merveilles, jetées comme de vieux chiffons .... !!!!!!! 

    21
    Lundi 6 Juillet 2009 à 20:33
    Ohhhhh merci Feijoa, y a une petite lueur d'espoir, chouette !!!!
    Je pensais qu'ils n'avaient que du lacet droit, mais je m'en vais me renseinger au plus vite auprès de la famille De Liever (oh combien charmants et gentils tous, c'est vrai !).
    Encore merci du tuyau .... et je vous tiens au courant
    22
    Mardi 7 Juillet 2009 à 07:46
    Oh probablement parce que ce n'est pas chez mon oncle où elle était qu'ils en ont fait quelque chose, ils ont tout suimplement jeté, tout et c'est vraiment malheureux, car elle avait des caracos anciens mais superbes, des draps brodé main qu'elle abvait fait elle même, et bien d'autres choses, mais c'est la vie, il faut faire avec.

    bisous
    Béa
    23
    Mercredi 8 Juillet 2009 à 10:55
    AWARD STARS LIGHT .
    Bonjour Meriem , voici , comme j'aime beaucoup ton blog qui est très instructif, je te décerne ce trophé. Bonne journée.Il est sur mon blog. http://www.brigittek.info/article-33581258.html
    24
    Mercredi 8 Juillet 2009 à 21:05
    Tu penses bien que je suis tout de suite allée ressortir ces 2 revues . J'avoue que j'avais complètement oublié cet article (où peut être l'avais-je mal lu, peut être pas sensibilisée à ce type d'ouvrage quand j'ai reçu ces revues ?).
    En tout cas merci de nous l'avoir signalé car tu as raison, il est très intéressant.
    C'est une autre vision de la dentelle au lacet : il ne s'agit plus de faire des petites bordures de linge sans prétention : ces mêmes lacets sont là pour imiter véritablement la duchesse.
    Très très intéressant.
    25
    Jeudi 9 Juillet 2009 à 08:00
    quel travail , promis je vais regarder si j'en trouve par chez moi et si j'ai le temps d'aller faire un vide grenier, je te tiens au courant. Bisous ma belle et gros câlins aux deux petits copains
    26
    Samedi 11 Juillet 2009 à 01:58
    Très intéressant cet article d'histoire de la technique. Merci. J'ai une petite surprise pour toi sur mon blog. Bisous ensoleillés.
    27
    Samedi 11 Juillet 2009 à 09:54
    viens sur mon blog je t'ai fait une petite surprise !!
    28
    Dimanche 12 Juillet 2009 à 11:10
    Merci pour la surprise ! 
    Ben oui, tant pis pour ma modestie : les honneurs, ça fait quand même bien plaisir !
     
    29
    Dimanche 12 Juillet 2009 à 11:28
    Merci d'avoir primé mon blog.
    Et moi, je donne un prix à tes dentelles !
    Ben oui, j'admire ce que tu fais , j'aime bien les perfectionnistes : un petit médaillon en fond clair comme le tien, avec une aussi jolie finition, ça vaut le coup d'oeil !

    Et en plus tu fais tes mats dans le bon sens ... en suivant de très bons conseils
    30
    Dimanche 19 Juillet 2009 à 21:46
    Pardon, je ne suis qu'un homme égaré, mais admiratif devant ce travail tellement fin.
    Je comprends mieux maintenant l'immense admiration que manifeste Sittelle pour ces réalisations de dentelle.
    Bravo les femmes !
    Ceci dit je me retire prudemment sur la pointe des pieds...
    31
    Mardi 21 Juillet 2009 à 19:05
    Merci, homme égaré, d'avoir visité ce blog ... 
    Les hommes y sont les bienvenus aussi, ainsi que les oiseaux, y compris les pinsons même déplumés, surtout quand ils savent si bien chanter avec les mots
    32
    Mercredi 25 Août 2010 à 19:44

    Merci de cette visite, et de ce petit mot, ça fait toujours plaisir et ça encourage ;-)

    33
    stefi
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Merci pour cet article très enrichissant ! Je n'ai pas de tels trésors dans mes placards .... mais si j'ai l'occasion d'en voir de près , je les regarderai avec plus d'attention !
    Tu es un vraie puit de sciences!
    bisous
    34
    feijoa
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Merci pour toutes ces merveilles.
     J'ai eu l'occasion en 1997 de faire un stage de luxeuil  et il nous été conseillé de nous servir de galon spécial de chez de liever (fin et avec un galon à tirer sur le pourtour pour prendre les virages). En reprenant leur tarif, je ne pourrrai  pas en préciser la date il existait en plus un lacet à medaillon ref 90 et 107  lacet princesse qui pourrait bien vous intéresser, s'il existe encore au tarif. Vu leur gentillesse par un petit coup de fil  elle vous renseignera certainement.Bonne recherche 
    35
    coco28
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Très intéressant article. Je suis fébrile et j'attend de voir la suite de tes recherches. Bonne pêche Meriem !!!!!
    36
    bretagne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Il y a toujours la possibilité de se le fabriquer , genre je dentelle en duchesse les olives !!! Je peux toujours réver devant ma collection de papier en attendant une réalisation !!! De Liever a en effet des lacets mais quelle pauvreté de choix de nos jours !!!!
    Manque  toujours de temps (!!!!!) , caresse à l'intéressée
    37
    vero
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    merci meriem comme d'habitude cet exposé est hyper intéressant?. pour celles qui désirent en savoir plus, dans la dentelle du puy n° 38 et 39 mick fouriscot fait un topo intitulé: dentelle mécanique et main imitation mystification contrefaçon ou facilité.
    38
    marion
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12

    Juste merci de m'avoir fait voyager et rêver,....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :