• La (petite) dentelle de Malines


    Malines01



    La dentelle de Malines est une dentelle belge originaire, sinon de la ville même dont elle porte le nom, au moins de sa région.
    Elle fait partie d'une prestigieuse souche commune dont les membres vont petit à petit prendre leur indépendance et mettre en avant leur particularité devenant respectivement la Valenciennes, la Binche, la dentelle de Flandre ... et la Malines.



    Pourquoi la "petite" Malines ?

    Parce que je ne vais pas vous parler ici des somptueuses Malines du XVIIIème siècle, qui se distinguaient entre autre par leur inégalable finesse et par l'extraordinaire richesse de leurs innombrables fonds fantaisie.

    Non, je vais vous parler de la Malines XIXème, une dentelle toujours extrêmement fine, mais aux motifs beaucoup plus simples, et qui n'a gardé pratiquement plus qu'un seul réseau, très caractéristique de cette dentelle : le  "fond de glace".


    Pourquoi commencer par elle ?

    Parce qu'elle est très facile à reconnaître et parce que c'est celle que vous pouvez encore facilement trouver dans les brocantes ou dans  vos greniers, donc celle que vous aurez l'occasion d'avoir entre les mains. Alors je me suis dit qu''il serait bon que vous puissiez la reconnaître.
    L'autre, la "grande", on ne la trouve pratiquement plus que dans les musées et les livres hélas.


    Il s'agit d'une dentelle aux fuseaux, à fils continus sur réseau à maille hexagonale dit "fond de glace".

    Tout d'abord, la Malines (comme la Valenciennes) est toujours restée une dentelle d'une très grande finesse.
    Elle n'a jamais été déclinée en fils plus gros comme la dentelle de Flandre ou certaines dentelles à fond clair par exemple
    Vous aurez donc toujours entre les mains une dentelle très fine et vaporeuse.


    Malines04
    A l'oeil nu, on a l'impression de voir une dentelle à fond tulle, type dentelle de Lille.

    Mais un oeil exercé, ou encore mieux l'utilisation d'un compte fil, permet de mettre en évidence la  "signature" de la Malines : son réseau.

    Vous ne pourrez pas confondre ce réseau avec d'autres  :

     il s'agit d'une maille hexagonale avec,
    en haut et en bas, 2 petits pans obliques constitués de 2 fils tordus

    et sur les côtés, parallèles à la lisière, 2 tresses de 4 fils.

    Il s'agit du "fond de glace" (Isjgrond)



    Malines03



    Les motifs de la Malines sont traditionnellement en toilé (mat).

    Sur la photo de droite, le toilé est signalé par des flèches violettes.

    Cependant, au XIX ème siècle, on utilisera de plus en plus la grille (flèches vertes)

    et enfin, un élément inséparable de la Malines : le cordon :
    un fil beaucoup plus gros qui cerne tous les motifs (flèche jaune)







    Malines02
    Contrairement à la Valenciennes ou à la dentelle de Flandre dont les motifs sont cernés d'une ceinture continue qui fait la transition entre le motif et le réseau, il n'y a pas de ceinture à proprement parlé (c'est à dire une paire travaillée en passées tordues CTCT) dans la Malines
     
    même si, par endroits (tirets rouges) le réseau donne l'impression de dessiner une ceinture autour du motif.
     Mais à  d'autres endroits (flèches jaunes), on voit bien l'absence totale de ceinture.


    Quand on travaille le motif, les épingles sont posées à l'extérieur, de l'autre côté du cordon.

    Le compte fil permet de bien voir ces "bouclettes" formées par les voyageurs autour de l'épingle (points verts sur la photo).



    Sur cette photo qu'on vient d'examiner, on voit bien le réseau avec ses petites tresses :
    ces petites barres plus épaisses, à l'horizontale.

    A l'horizontale ?
    Sur le schéma présenté plus haut , les petites tresses sont à la verticale ?

    Oui, car le schéma est fait dans le sens dans lequel on travaille la dentelle.
    Par contre, on regarde généralement les dentelles "en longueur" ,  c'est à dire  la lisière en haut, à l'horizontale
    .... alors les petites tresses parallèles à la lisière apparaissent donc à l'horizontale.


    Malines05


    Les motifs de la dentelle de Malines XIXème sont quasi exclusivement des motifs floraux,
    des petites guirlandes de fleurs juste en bordure pour les plus simples,
    ou des motifs plus élaborés occupant la quasi totalité de la hauteur.


    Le fond de Malines est assez difficile à travailler de façon régulière : en effet,  il n'y a pas de poses d'épingles au niveau du réseau , ce qui aiderait  à lui garder sa régularité .
    La dentellière doit travailler toute sa "ligne" de réseau d'une seule traite,  jusqu'à la lisière ou au motif suivant qui lui permettront de poser des épingles et de fixer sa ligne de réseau.

    C'est pourquoi on trouve souvent dans la Malines des petits motifs semés dans le réseau : ces petits motifs permettent de faire des lignes de réseaux moins longues, de poser des épingles plus souvent et donc aident à la régularité du fond.

    Ce sont bien des petits motifs, des pois ou des fleurettes.
    Il n'y a pas de points d'esprit carrés dans le réseau comme dans la dentelle de Lille par exemple,
    (même si on trouve souvent des petits points d'esprits carrés décoratifs dans les ajours, comme dans les deux petites bandes ajourées de la large dentelle ci dessus.
    Vous pouvez voir des exemples de semés sur la première dentelle de l'article, ou sur la photo ci dessous.


    Malines06


    Devant cette petit Malines étroite destinée à border de la lingerie ou des coiffes, on a envie de dire que la Malines ressemble à la dentelle de Lille :  fond tulle très semblable, et mêmes fleurettes alignées.

    mais il serait plus juste de dire l'inverse.

    En effet, c'est la dentelle de Lille la "copieuse" : elle a été créée pour imiter la Malines, la technique de la Lille permettant de donner un résultat très approchant, mais beaucoup plus facile et rapide à faire.

    Dans les ajours des Malines XIXème, on trouve souvent quelques points fantaisie,  quelques souvenirs de la grande époque de la dentelle de Malines, époque où elle collectionnait les fonds tous plus beaux les uns que les autres, et où le fond de glace était minoritaire, voir inexistant. (il n'est apparu que vers la moitié du XVIIIème siècle).

    Dans la dentelle ci dessous, plus ancienne que les précédentes, on voit plusieurs points fantaisie différents.
    Dans le motif du bas par exemple, un riche réseau avec de grosses fleurs.
    Mais nous sommes encore bien loin des prestigieuses dentelles de Malines du XVIIIème tellement plus extraordinaires.


    Malines07




    Pour  voir la différence entre le réseau de la dentelle de Malines et celui de la dentelle de Lille par exemple, cliquez ICI.




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Janvier 2010 à 20:09
    Merci pour ce explications très enrichissantes.Bonne soirée à toi,bisous.
    2
    Samedi 23 Janvier 2010 à 21:30
    Merci encore Meriem pour ces explications très claires et très documentées. C'est vraiment toujours un plaisir de lire tes articles.
    3
    Samedi 23 Janvier 2010 à 22:04
    ON fait fort aujourd'hui, nous deux! Je te pose une question pendant que tu rédiges cet article génial!

    Regarde j'en parlais ICI et ICI, (j'espère que le deuxième lien est bon, il y a deux articles sur cette page!) je pense que mon fascicule va t"intéresser!!!!!!

    Merci pour cet excellent topo, mais Bonheiden, tu dois connaître, ne serait-ce que de nom.

    AMitiés dentelières et gros bisous, sorcière!
    4
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 10:00
    Cet exposé est vraiment bien interressant........Un grand merci de nous le faire partager.........Notre culture dentellière s'enrichit peu à peu..............bravo  !!!!!!
    5
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 10:37
    remarquable, sans tes explications, j'aurais dit que c'était une dentelle de Lille, merci et bon dimanche !
    6
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 13:38
    Bonjour,
    Merci pour toutes ces explications sur cette merveilleuse dentelle qu'est la "dentelle de Malines". J'ai eu la chance d'en faire un petit peu mais elle demande beaucoup de fuseaux et d'attention. Je dois d'ailleurs encore terminer une feuille entamée il y a quelques années déjà...
    Même si je ne fais pas toujours de commentaires, j'attends avec impatience tout nouvel article toujours si bien documenté.
    Merci pour toute cette générosité partagée tout au long de l'année.
    Avec toute mon amitié dentellière.
    7
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 20:55
    j'adore apprendre à reconnaître les dentelles .... alors je suis contente que mes lectrices partagent ma passion. Merci Sharira.
    8
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 20:56
    et comme c'est un plaisir pour moi de les écrire ... tout le monde est content
    9
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 20:58
    bon, donc je peux continuer ?
    mais attention, c'est un puit sans fond .... avec la dentelle , plus on apprend de choses, plus on en a à apprendre
    10
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 20:59
    Super tes liens qui projettent la Malines dans notre siècle, merci
    11
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:01
    hi hi , j'ai surtout eu de bons professeurs .... et j'ai aussi de bonnes lectures
    12
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:04
    Merci de ce petit comm' : la reconnaissance des dentelles me passionne .... alors j'ai bien sûr envie de faire des articles sur le sujet.
    Et je suis toute contente de savoir que ce thème a aussi des lectrices passionnées.
    13
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:05
    C'est sûr qu'il est très facile de les confondre .... mais après avoir lu mon article, tu n'as plus d'excuses
    14
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:07
    t'as une boîte à Malines !!!! ????
    t'as aussi une boîte à Valenciennes, une boîte à Alençon, une boîte à Duchesse ..... ?????

    t'as un musée ?

    15
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:08
    rassure moi : tu te couches pas avec l'ordi sous l'oreiller quand même ?    
    16
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:12
    hélas non, il n'y a pas "la bible" de reconnaissance des dentelles : il faut piocher un peu partout.

    Par contre, il y a plusieurs livres sur les fonds, mais des livres techniques, avec les cartons et les dessins techniques, des livres pour réaliser les fonds.
    Ulrike Löhr/Voelcker a par exemple fait plusieurs tomes sur les fonds, parmi lesquels elle a repris beaucoup des anciens fonds de la Malines.
    17
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:13
    y a pas de quoi : un blog, c'est fait pour partager, non ?
    Et merci à toi et à toutes celles qui me donnent du courage par de gentils comm'.
    18
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:16
    Pas de problème pour les comm' : un p'tit de temps en temps suffit à mon bonheur
    Je visite aussi beaucoup de blog amis, et je sais qu'il n'est pas possible de poster un comm' à chaque fois.
    Où as-tu appris la Malines ?
    19
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:18

    Vas à la prochaine brocante près de chez toi, un compte fil collé à l'oeil, pour aller à la "chasse à la Malines".

    20
    Dimanche 24 Janvier 2010 à 21:21

    Est-ce qu'il s'agit de Rita ?
    C'est avec elle que j'ai appris la Malines aussi  !  

    Merci Henny de vos commentaires en français .... que vous parlez et ecrivez très bien !!!!

    21
    Lundi 25 Janvier 2010 à 16:14
    Bonjour,
    Comme l'autre Belge de Malines, j'ai appris la "Malines" avec mon professeur Marie-Thérèse, ancienne élève de Simone Jacquemin. Elle connaît très bien Rita (du Kantcentrum si je ne me trompe pas) et a suivi des cours avec elle. Nous avons eu l'occasion d'acheter un syllabus et c'est ainsi que nous avons appris la maille de Malines. Ensuite, j'ai commencé une feuille mais elle est loin d'être terminée car c'est une dentelle très fine qui demande énormément de fuseaux. Il faut donc du temps, de la patience et surtout beaucoup de lumière...
    Merci pour toutes ces explications toujours si intéressantes.
    Avec toutes mes amitiés.
    22
    Lundi 25 Janvier 2010 à 18:06
    le bonheur ????  le paradis tu veux dire  !!!!



    té, j'en pleure de jalousie

    23
    Lundi 25 Janvier 2010 à 18:07
    Vous saluerez bien Rita de ma part, même si je me doute qu'avec toutes les élèves qu'elle a vu défiler au Kantcentrum, elle ne doit pas trop se souvenir de moi.
    Mai moi j'ai gardé un très bon souvenir de ses cours, de son sérieux,et de sa passion !
    24
    Lundi 25 Janvier 2010 à 18:09
    Et oui, et c'est parce que c'était une dentelle très fine, avec beaucoup de fuseau et un fond difficile à faire régulier, que les dentellières ont "inventé" le Lille qui faisait le même effet avec moitié moins de fuseaux et un fond tout simple.
    25
    Lundi 25 Janvier 2010 à 18:12
    les petits mots gentils sont toujours les bienvenus 

    ben oui, quoi, y a pas de mal à se faire plaisir en lisant des choses gentilles. 

    Même si les critiques sont aussi les bienvenues, au contraires, elles peuvent être constructives ... si elles sont dites dans la bonne humeur et avec sympathie .
    26
    Lundi 25 Janvier 2010 à 19:19
    tres joli mais pas pour moi
    27
    Mardi 26 Janvier 2010 à 15:04
    Bonjour Meriem,

    Merci pour toutes ces explications.

    J'ai beaucoup de dentelles anciennes , mais ce n'est pas facile d'affirmer la provenance.
    Je reste souvent assez vague sur l'origine.
    Plutôt que de dire une bétise, il vaut mieux s'abstenir, ce que je fais. 

    Mais avec vous j'apprends avec plaisir.

    Je pense que je vais me faire un petit dossier spécial " Meriem", pour plus tard faire du tri dans mes collections.

    Merci aussi pour votre gentillesse et votre humour.


    Marie
    28
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 14:33
    C'est toujours un plaisir de lire tes articles, ils sont clairs, précis et très instructifs.

    Encore une fois j'ai appris des choses très intérressantes sur la dentelle.

    Merci beaucoup.
    29
    Lundi 1er Février 2010 à 18:27
    c'est merveilleux!!un an déja je recommence mon blog j'ai eu des soucis de santé et maintenant çà va amicalement
    30
    Mercredi 3 Février 2010 à 19:15

    je suis  d'apprendre que tu as eu des soucis de santé, et toute  de les savoir terminés.
    La dentelle est un excellent remède !

    31
    Vendredi 5 Février 2010 à 13:57
    Encore un merveilleux article !
    C'etait tres interessant !
    32
    Lundi 8 Février 2010 à 22:06
    elle te plait cette dentelle ? quand est-ce que tu te lances dans la Malines ?
    33
    Mardi 9 Février 2010 à 20:18
    Elle me plait bien oui mais il faut demander a ma prof pour savoir quand je commence !
    34
    Vendredi 11 Février 2011 à 18:33

    Merci pour ce nouvel article et tout particulièrement en ce qui concerne la dentelle de Flandres.
    Je débute depuis peu dans cette dentelle et j'ai bien apprécié tes explications sur les différents points exployés et le cordonnet (ou pas). J'emploie le fond cannage et jusque là ça va. Mais mon travail manque de régularité dans les fleurs. Il y a des trous vers le cordonnet. Je pense que je tire trop dans mon mat.
    Bien amicalement.
    Camille

     

     

     

    35
    Samedi 12 Février 2011 à 11:20

    et oui, c'est notre problème à nous les française, trop habituées au Cluny, c'est à dire à tirer serrer tirer serrer

    36
    Mercredi 30 Mai 2012 à 18:35

    je ne connais qu'un seul ouvrage, mais qui doit être épuisé je le crains

    Il était publié par Kantcentrum de Bruges, et écrit par Rita Thienpondt qui est "la" spécialiste de cette dentelle

    37
    Jacqueline
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Très intéressant, j'aime en savoir plus sur la dentelle c'est tellement beau
    Amicalement
    Jacqueline
    38
    dany Hodiesne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Merci pour ces informations. Quel puits de connaissances!
    39
    emsoe
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Je me réveille… et je m'excuse de n'avoir toujours pas pris le temps de répondre à ton super commentaire sur mon article… je suis de nouveau en Auvergne, dans les dentelles jusqu'au cou et du coup, je m'émerveille devant ton article, je vais pouvoir ouvrir la boîte à Malines et le relire avec les dentelles sous les yeux ;)
    Bon dimanche Meriem !
    40
    maminette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Merci encore pour toutes ces explications si claires et si intéressantes .Je me coucherai ce soir en ayant encore appris grâce à toi . Mille merci .
    41
    MARIE-PERLE
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Excellent article, très instructif une fois de plus
    Je me suis revue fouillant dans les malles du grenier avec ma mère entrain de contempler
    sa lingerie de jeune fille soigneusement gardée
    Existe-t-il un "ouvrage ou un recueil " qui regrouperait tous ces fonds et dentelles anciens
    AMITIES
    BON DIMANCHE
    PERLE
    42
    Maryse
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Je suis admirative devant tant d'érudition dentellière, merci de nous la faire partager.
    43
    coco28
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Ah que j'aimerais avoir, ne serait-ce qu'un petit bout de cette dentelle, afin de pouvoir l'examiner, la contempler, avec toutes tes explications.
    Merci Meriem pour cet article encore bien instructif.
    Bisous et bon dimanche.
    44
    henny
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Votre article est très bien, j'ai appris de nouveau de nouvelles choses., merci beaucoup.
    Dommage que ne je sais pas très bien m'expliquer en français. Vous allez tout de suite comprendre.
    J'habite près de Malines. Je suis le cours de la dentelle de Malines depuis 5 ans à Malines. Cours donné par une institutrice belge très valable et consciencieuse en ce qui concerne la dentelle de Malines. Elle donne aussi cours au Kantcentrum de Bruges, pendant les vacances. De tout le monde, il y a des cursistes qui viennent suivrent son cours. Elle apprend à ses élèves la dentelle de Malines comme il doit être dentellé. Rien de "moderne"! C'est elle qui est la personne en Belgique pour continuer l'existence de la dentelle. Elle a mis trois livres sur le marché pour celles qui sont encore intéressées dans cette belle dentelle. (Livres en ma possession). Je suis en possession de quelques petites dentelles que j'ai fait moi-même. Cette dentelle n'est pas facile à travailler mais c'est spectaculaire quand une petite pièce est finie. Dommage que je ne sais pas expliquer tout ce que je veux.
    Henny.
    45
    emsoe
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    :)
    Eh oui, je travaille au conservatoire lié au musée de Brioude… le bonheur, hein ?
    46
    henny
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Hallo Meriem,
    C'est bien Rita de qui je parle. Alors vous savez, comme moi, tout ce qu'elle fait pour garder la Dentelle de Malines dans sa propre originalité!
    Maintenant je comprends aussi votre très bonne connaissance de la dentelle de Malines.
    Meriem, je l'ai déjà écrit, mais je le dits encore une fois, je suis tellement contente que j'ai trouvé votre website. J'ai déjà appris tellement de nouvelles choses, choses que l'on n'apprends j'amais à l'école. Encore mille fois merci pour vos bonnes explications et continuez s.v.pl. dans ce sens.
    Sincères salutations. Henny.
    47
    veronique
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    c'est toujours un grand plaisir de te lire merci
    48
    MARIE-PAULE ROBIN
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Bien reçu tes messages, je vais piocher dans toutes les biblio.
    D'ailleurs le CEDF fait une pub pour "Dentelle de Lille du Puy " par Nathalie HUBERT
    DQP je le commanderai
    Maryse à raison : chapeau bas pour tes connaissances et ta gentillesse
    AMITIES
    PERLE
    49
    Estival
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10

    Bonjour,

    Je suis une dentellière amateur et je viens de lire votre article sur la dentelle de Malines. Je cherche un ou plusieurs livres qui pourraient m'aider à découvrir cette dentelle. Pourriez-vous m'indiquer où les trouver car les ouvrages sur cette dentelle sont bien rares? Merci d'avance

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :