• La gloire nantaise de la dentelle



    J'avais prévu une catégorie "Mode et Costume" sur mon blogue, et j'ai une ou deux idées d'articles qui me démangent à ce sujet .... mais je m'étais promis d'ouvrir cette rubrique avec elle :  

    Madame de Senonnes


    Pourquoi ?
    Parce que je suis nantaise, et que c'est grâce à elle, et uniquement grâce à elle,  que la ville de Nantes figure dans beaucoup de livres sur l'histoire de la dentelle.

    En effet, je suis dans une situation extrêmement pénible à vivre, et j'espère que vous compatirez : j'aime la dentelle ... et je vis dans une région où il n'y a jamais eu d'industrie dentellière.
    Rien, nada, que dalle ...  pas 1 cm2 de dentelle aux fuseaux ou à l'aiguille n'a été fabriqué dans l'ouest de la France.

    C'est vexant, c'est frustrant , c'est à pleurer !
    Je ne pourrai jamais rien vous raconter sur la dentelle de ma région.
    Et quand je pense à mes voisins les normands qui ont tout eu, eux : le fuseau ET l'aiguille...  des cumulards ! 

    Oui mais voilà, la magnifique Blonde qui fait la gloire dentellière de Caen, c'est à Nantes qu'on la porte le mieux et avec le plus d'élégance.
    En effet, c'est très souvent une nantaise, Madame de Senonnes, qui sert à illustrer le chapitre consacrée à la Blonde de Caen sur les livres de dentelle.

    Enfin .... une nantaise ...  disons plus exactement que son portrait peint par Ingres en 1814 est aux Musée des Beaux Arts de Nantes.
    Je sais, c'est une toute petit satisfaction, microscopique même ... mais j'ai pas mieux, alors je m'en contente !



    Mme de Senonnes est bien sûr habillée à la dernière mode :
    robe  à l'antique,   à la taille haute.
    Satin et velours pour cette robe de soirée,
    et bien sûr l'incontournable châle en cachemire de l'époque.

    Vers 1812, ce sont les débuts du romantisme et Mme de Senonnes sacrifie à cette nouvelle mode :
    avec les crevées (*) dans ses manches rappelant celles des costumes du XVIème,
    et  son décolleté voilé par une guimpe (*)  bordée d'une ruche (*) en Blonde de Caen autour du cou. 

    La Blonde est une dentelle à fond clair. Le réseau est travaillé dans un fil de soie (blonde) très fin. Pour les motifs, on utilise un fil de soie plus épais et moins tordu qui contraste avec la finesse du réseau et donne un aspect très brillant à la dentelle.









    Si vous venez un jour à Nantes, allez lui rendre une petite visite, mais renseignez vous avant, car elle a le goût des voyages cette dame, et à la place du tableau, on a souvent juste un petit mot nous disant qu'elle actuellement en expo au bout du monde et qu'elle reviendra dans quelques mois.

    (Tiens, d'ailleurs en ce moment, et jusqu'à la fin mai, elle est au Quebec ! )


    J'ai toujours eu un faible pour elle.
    D'abord le portrait est magnifique et aucune photo ne fait honneur au rendu des matières,  au satin,  au cachemire, à la transparence de la dentelle, à la chaleur et à la luminosité de ce velours rouge.

     Et puis quand j'étais jeune, j'étais fascinée par elle, mais à l'époque, .... c'était par ses bagues ! 
    Et je mettais  plusieurs petites bagues à chaque doigt, pour faire "comme Mme de Senonnes".

    Je n'étais pas encore sensible à  la vaporeuse dentelle qui bordait ses manches ....






    Voilà, je m'suis fait plaisir, j'ai Mme de Senonnes sur mon blogue, je suis toute contente.


    Jean-Auguste-Dominique Ingres - Portrait de Mme de Senonnes - 1814-15 - Huile sur toile 106x84 cm Nantes - Musée des Beaux-Arts 




     

    Crevée= fente dans un vêtement laissant apparaître la chemise, ou, comme c'est le cas ici, un morceau d'étoffe de couleur et/ou d'une matière contrastée.

    Guimpe= aux XIXème siècle, pièce d'étoffe souvent très légère qui recouvre le décolleté d'une robe (significations différentes à d'autres époques).

    Ruche =  Bandes plissées ou froncées d'étoffe, de mousseline ou de dentelle qui borde le col d'une chemise ou d'une guimpe


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Mai 2009 à 18:04
    Bonjour Meriem,eh bien tu as raison de te faire plaisir de temps en temps.ET puis Mme de Sennones était superbement habillée pour l'époque.Elle est très belle et ses dentelles sont très bien mises en valeur sur sa robe.En plus elle a de très jolies bagues!!(je raffole des bagues aussi!!).C'est bien on a encore appris grâce à toi de nouveaux mots:crevée,guimpe,et ruche)Très instructtif.Merci.Amitiés.
    2
    Samedi 9 Mai 2009 à 18:09
    Et ce qu'il y a de bien avec la dentelle ... c'est qu'on voit ses bagues en travaillant
    Ben oui, quoi, on se fait plaisir ...
    Et les femmes aiment les bijoux et la dentelle, c'est bien connu
     
    3
    Samedi 9 Mai 2009 à 19:19
    Merci Meriem très intéressante l'histoire de madame Senonnes
    Bisous
    Béa
    4
    Samedi 9 Mai 2009 à 21:35
    Surtout amuse-toi et tu m'amuseras!!!! Que ferions-nous sans les peintures, aucune traces, ou peu de dentelle, elles nous renseignent à merveille!!!! Je ne connaissais pas cette peinture, pourtant Ingres.......... lui je connais depuis des décennies!!!! Merci pour la découverte, heureusement que tu en es fan!!!!!!
    5
    Dimanche 10 Mai 2009 à 08:52
    Merci de nous avoir fair découvrir Mme de Sennones!!
    6
    Dimanche 10 Mai 2009 à 12:28
    Quelle finesse dans cette dentelle !!!! Je reste émerveillée, on dirait presque que c'est tissé par une araignée !!!!
    (et merci pour les définitions....)
    Bon dimanche !!!!!!!!!!!!
    7
    Dimanche 10 Mai 2009 à 18:21
    ce portrait est magnifique et avant de lire ton article mes yeux étaient arrêtés sur son col quelle merveille et puis ensuite j'ai remarqué ses bagues aussi !!
    Bises de malélé
    8
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:21
    c'est vrai qu'elle est très belle .. et ses dentelles le sont encore plus .. d'une grande finesse !! merci pour ce très bel article, vraiment très intéressant ! bisous.
    9
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:29
    Oui, et je t'assure qu'en vrai, j'ai envie de dire qu'elle est belle "au toucher" : on "touche" les tissus du regard, on sent leur soyeux et leur douceur.
    10
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:30
    Mais en fait, j'ai jamais su qui elle était vraiment ????  faudrait que je me renseigne un jour.
    11
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:31
    Oh oui, heureusement que les peintres étaient là, sinon nous aurions su bien peu de choses ... et même rien.
    On aurait eu quelques vieilles dentelles mais on n'aurait jamais pu reconstituer le puzzle.
    12
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:32
    N'est-ce pas qu'elle est belle mon amie : une belle brune, avec une belle blonde autour du cou
    13
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:32
    Tu as bien raison de te faire plaisir, c’est communicatif, car moi aussi j’ai pris un grand plaisir à lire cet article. À mes débuts, j’avais presque un cours particulier, nous n’étions que deux, aussi notre prof nous racontait beaucoup d’histoires sur la dentelle et j’adorais. Ton article à réveillé ce souvenir, merci Meriem
    14
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:35
    Comment ça rigolo !!!
    J'ai la sensation que tu n'a pas bien mesuré ma grande souffrance et ma frustration


    mais l'essentiel, c'est que tu ais apprécié de faire connaissance avec ma belle nantaise.
    15
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:36
    Oui, la Blonde est très impressionnante, très fine ..... et du coup très fragile, hélas.
    16
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:37
    hi hi ... on est toutes les mêmes  !!!   
    17
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:40
    Il y a d'autres portraits où de belles dames portent de grandes étoles, des grands volants, des chales en Blonde de Caen.
    Elle, elle a juste 3 petits rangs autour du cou, mais elle les porte avec tant d'élégance !
    18
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:44
    Et oui, elle avait raison ta prof : la dentelle ne doit pas être que de la technique.
    La dentelle a toute une histoire, 4 siècles de beauté, il faut prendre le temps de l'admirer sous toutes ses formes.
    19
    Lundi 11 Mai 2009 à 01:04
    elle est très belle cette Madame de Senonnes, comme j'aurais aimé vivre à cette époque pour porter ces jolies robes uniquement. J'aime beaucoup les costumes anciens et je suis très contente que tu ais décidé d'en faire une série.  Bisous
    20
    Lundi 11 Mai 2009 à 12:58
    Et oui, connaître les dentelles, c'est aussi connaître leur utilisation, et donc les costumes entre autre. C'est passionnant ... et tellement beau !
    21
    Mardi 12 Mai 2009 à 15:12
    Ho comme c'est intéressant. Merci de cet article. Dis, elle est où au Québec, que je ne la manque pas ?
    22
    Mardi 12 Mai 2009 à 19:22
    Ma belle nantaise est au Musée national des beaux arts de Quebec, dans le cadre d'une exposition consacrée à Ingres.
    23
    Mardi 12 Mai 2009 à 20:33
    Oui, oui. C'est ici : http://www.mnba.qc.ca/expo_ingres.aspx
    Je vais aller faire un tour pendant l'été, oups ça fini le 31 mai ! on verra si je peux. C'est à 2 hrs de chez-moi. bisous merci
    24
    Samedi 6 Novembre 2010 à 18:49

    Et non, hélas, je n'ai pas plus de renseignements à vous donner.

    Au contraire, j'ai beaucoup appris grâce à votre petit mot : je suis du coup allée fouiller un peu sur le net, j'ignorais par exemple l'appellation "transtévérine"

    Alors merci d'avoir piqué ma curiosité

    25
    Nadette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13
    superbes photos, c'est vrai qu'elle est belle cette toile
    merci Meriem
    bisous
    26
    midu46
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13
    très rigolo et très instructif, j'ai passé un excellent moment à te lire Meriem.
    27
    coco28
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13
    Je te comprend Meriem, on fait ce qu'on peut avec ce que l'on a.
    28
    MARCOZ
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13

    Bonjour, venue admirer le portrait de Madame de Senonnes, qui serait d'après mes recherches généalogiques (en cours) cousine de mon AAAAGPère MARCOZ François et également de mon AAAAGMère MARCOZ Victoire (son épouse). Le père et le grand père paternel de Marie Geneviève Marguerite Marcoz (la transtévérine) étaient tisserand, le premier à Coublevie dans l'isère (ou la famille vit au moins depuis 1600) le deuxième à Lyon. Si toutefois vous avez des renseignements sur ces personnes, je serais heureuse de vous lire et de pouvoir partager leur histoire.  Merci pour ces belles photos et ces belles dentelles.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :