• Embobiner ses fuseaux




    Françoise, fidèle visiteuse de ce blog, m'a posé une question il y a quelques temps pour savoir comment embobiner ses fuseaux et faire un noeud correctement pour ne pas qu'ils  se déroulent pendant le travail.

    J'allais lui faire une petite réponse perso, et puis je me suis dit que ça pourrait peut être en intéresser d'autres ... et vous faire patienter en attendant mon prochain article qui n'est pas prêt ... même pas commencé ... même pas choisi le sujet ... bref, je suis en retard !)

    Première règle d'or :  on embobine toujours ses fuseaux dans le même sens

    Dans quel sens ?
    Il y a ceux qui ont des avis très tranchés la-dessus, qui sont catégoriques.
    Je pense qu'ils ont tous raison ... en fonction de la torsion du fil qu'ils utilisent.
    Mais moi j'ai l'habitude de dire : embobinez le fil dans le sens qui vous est le plus naturel, comme ça au moins vous ne vous tromperez pas et vous aurez tous vos fuseaux embobinés dans le même sens.

    Par chance, Françoise embobine ses fuseaux dans le même sens que moi (je dis "par chance" car c'est plus facile pour moi de lui faire les schémas !) : c'est à dire qu'elle tient son fuseau de la main gauche, et embobine le fil avec la main droite dans le sens des aiguilles d'une montre.





    Une fois le fuseau suffisamment embobiné, on change de mains : on prend le fuseau de la main droite, et on passe le fil devant le pouce de la main gauche, puis derrière le pouce de la main gauche. on serre l'extrémité du fil contre la paume avec les autres doigts.








    La main droite vient alors enfiler la tête du fuseau dans la boucle, en passant par dessous.








    On retire le pouce pour lâcher la boucle, et on serre doucement la boucle sur le corps du fuseau.






    Les puristes qui ont suivi ce petit scenario vont me dire que j'ai fait un noeud simple au lieu d'un noeud double sur la tête du fuseau.
    A gauche, vous avez un fuseau français, avec une petite gorge sur la tête dans laquelle on devrait faire un noeud double.
    A droite vous avez un fuseau belge, avec une tête simple, et on fait un noeud simple sur le corps du fuseau.



    J'utilse souvent des fuseaux français type "Le Puy" et pourtant je ne fais jamais de noeud double sur la tête du fuseau, je trouve que ça tient mal, surtout si on utilise des fils de coton qui glissent, ou des fils métallisés par exemple.

    Quels que soient mes fuseaux, je fais donc le noeud "à la belge", sur le corps du fuseau et sur les fils embobinés.
    En effet, sur mes schémas, pour qu'ils soient plus lisibles, on a l'impression que le noeud est fait à un endroit où il n'y a pas de fil embobiné. Au contraire, je fais bien attention à ce que le noeud se ferme sur le fil embobiné pour qu'il reste bien en place.

    Voilà, il y a plein de méthodes pour embobiner et faire les noeuds, elles  sont toutes valables.
    Je ne dis pas que celle-ci est la meilleure ... mais c'est ma préférée.


    Ah oui, j'oubliais la deuxième règle d'or :

    Deuxième règle d'or :  on travaille toujours aves des fils de la même longueur

    Je veux dire par là que, en cours de travail, vos fuseaux doivent être au même niveau : on ne peut pas faire un croisement correct et une dentelle régulière avec la moitié des fuseaux au bord de la dentelle et l'autre moitié tout en bas du carreau !
    C'est normal que vos fuseaux se décalent : en effet les voyageurs par exemple raccourcissent beaucoup plus vite que les paires pendantes.
    Il ne faut donc pas hésiter à dérouler ou re-enrouler régulièrement vos fuseaux pour qu'ils soient à nouveau sur la même ligne. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mars 2009 à 12:46
    Bonjour,

    Super, c'est comme ça que je fais.

    Je tire toujours bien mon fils pour que ma dentelle soit régulière.

    Bisous
    Bon week-end
    Marie-Hélène
    2
    Samedi 28 Mars 2009 à 13:16
    Merci Meriem pour tous ces bons conseils
    Je trouve sympa la façon dont tu explique les choses
    bisous
    Béa
    3
    Samedi 28 Mars 2009 à 14:05
    Je fais tout comme toi ! Merci pour tes explications, biz.
    4
    Samedi 28 Mars 2009 à 14:27
    ça me laisse baba tout ça !!!!!!!!!!!!!
    Bises
    Béa
    5
    Samedi 28 Mars 2009 à 14:38
    Merci pour ce petit rappel. J'utilise la même méthode que toi, après avoir essayer la méthode française je trouve la méthode belge plus efficace.
    6
    Samedi 28 Mars 2009 à 16:27
    merci Meriem, je me suis empressée d'essayer ton système tout en lisant l'article, c'est super çà tient. Je crois que mon problème c'est que j'avais des fuseaux enroulés des deux façons et que je faisais le noeud toujours pareil; bisous et merci encore. Bon week end.
    7
    Samedi 28 Mars 2009 à 19:35
    Ben ça, ça va beaucoup m'aider !!!
    Merci pour ton article !!!
    8
    Samedi 28 Mars 2009 à 22:32
    pour ma part, je fais 2 nœuds, j'embobine donc à la française (je viens juste de l'apprendre par ton article). mais quand le fil glisse trop j'ai pour habitude d'ignorer la petite gorge (mes fuseaux sont français) et de ne faire qu'un seul nœud sur les fils. voilà , je viens d'apprendre que c'est la méthode belge. Merci Meriem pour tes articles.
    pour les fils qui glissent beaucoup, je commence par mettre un fil de lin pour recouvrir le bois, pratique et ça donne une fonction à tous ces petits bouts de fils qui nous restent à la fin d'un ouvrage.
    9
    Samedi 28 Mars 2009 à 22:55
    Oui, moi aussi presque tous mes fuseaux ont une "sous couche" faite des restes de fils des ouvrages précédents.
    10
    Mardi 31 Mars 2009 à 12:28
    En fait, il semblerait qu'il faut l'enrouler de façon à ce qu'il soit comme sur la bobine pour ne pas "casser" le fil!!!!
    11
    Lundi 13 Avril 2009 à 13:54
    merci pour ces conseils ! la dentelle aux fuseaux ... un de mes grandes "tentations " !
    12
    Mardi 14 Avril 2009 à 22:34
    Tiens, je me rend compte que j'ai jamais répondu à ce commentaire ...mieux vaut tard que jamais !
    Si tu casses, c'est sans doute avec du fil de lin ?
    Attention à ne jamais stocker son lin trop au sec (ou même laisser ton carreau prêt d'un radiateur par exemple) .
    Voire même l'été, quand on travaille et qu'il fait très chaud, on peut prendre un brumisateur d'eau et asperger légèrement ses fuseaux.

    Et puis moi je dis : si tu casses en faisant du Cluny, c'est que tu tires bien, que tu serres bien tes cordes, c'est bon signe, c'est que tu fais de la belle dentelle !
    Si tu casses par contre en faisant du Flandre par exemple .... c'et que tu tires trop .... c'est pas bon signe ....
    Ah , la dentelle, quelle casse tête !!!!!
    13
    Mercredi 10 Février 2010 à 15:10
    Coucou !!
    Encore une fois merci pour tes articles techniques ! Je viens de suivre un atelier découverte et j'adore ça, du coup, ça va bien me servir, parce que je vais continuer hihihi !!!
    Au fait, connais-tu les dévidoirs manuels pour embobiner les fuseaux ? Il paraît que ça fonctionne bien aussi... ?
    Bisous !!
    14
    Mercredi 10 Février 2010 à 16:08
    aïe aïe aïe  le virus aurait-il fait une nouvelle victime ?
    Mais que fait Roselyne Bachelot ? !!!!
     
     
    15
    Mercredi 10 Février 2010 à 22:03
    Mdrrrrrrrrrr !!! Suis pas sûre qu'il existe un vaccin contre ça !!!! Hihihi !!!!
    Bisous !
    16
    Agnès
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:14
    Bonne idée celle de la "sous couche". As tu des explication pour celles qui casse leur fil plus que les autres. J'en fait partie et c'est vraiment très pénible....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :