• Dentelle de Flandre





    L'appellation "Flandre" est trompeuse, plusieurs dentelles portent ce nom, de plusieurs styles, plusieurs époques, plusieurs techniques.
    Il y a d'abord une appellation générique pour toutes les dentelles faites en Flandre au XVIIème, il y a  ce qu'on apelle "Vieux Flandre" et qui ressemble à du Milan, il y a un autre "Vieux Flandre" qui ressemble vaguement à de la Rosaline avec un réseau travaillé à l'aiguille.... bref, c'est une appellation à prendre avec précaution.


    Nous allons parler dans cette article de la
    Dentelle de Flandre
    aux fuseaux, à fils continus sur réseau carré dit  "Maille à 5 trous".


    Cette  dentelle de Flandre est issue d'une très ancienne, très noble et très riche famille de dentelles à fils continus de la région d'Anvers.
    Vous connaissez déjà, au moins de nom, certaines de ses soeurs les plus proches : la douce Valenciennes, Malines la précieuse et Binche la fantasque.

    La dentelle de Flandre telle que nous la connaissons (et pratiquons) actuellement est née dans la seconde moitié du XIXeme siècle.
    C'est la "rustique" de la famille. Elle va reprendre  les motifs des vieilles dentelles flamandes XVIIème, mais les simplifier a l'extrême, privilégier le fond très solide de la maille à 5 trous  et utiliser généralement du fil plus gros.
    Pour sa solidité, elle était souvent utilisée pour le linge de maison.






    Sa principale caractéristique est donc son réseau carré , appellé aujourd'hui d'ailleurs "Fond Flandre".

    Il était autrefois travaillé entièrement en passées tordues, ce qui donnait effectivement cette impression de petits carrés avec 5 ajours (points rouges sur la photo), d'où son nom de "maille à 5 trous".







    Aujourd'hui, il est souvent travaillé avec un mélange de demi passées et de passées tordues, ce qui lui donne plutôt un effet de cannage.

    Il est sans doute plus spectaculaire ainsi, mais à mon goût peut être trop spectaculaire, car il attire le regard au détriment des motifs qui ressortent moins.
    .... opinion qui n'engage que moi ....

    Il existe d'ailleurs beaucoup d'autres façons de travailler ce fond .... plus ou moins heureuses...





    Les motifs sont souvent inspirés de la nature, le plus souvent floraux , ou parfois des animaux.

    Ils sont généralement assez larges et occupent facilement toute la hauteur de la dentelle.

    Ils sont très majoritairement travaillés en toilé (mat) avec des ajours comme sur l'exemple de gauche, et avec parfois quelques accents en grille.

    Bien qu'aujourd'hui on travaille le Flandre comme sur l'exemple de gauche, en utilisant quasi systématiquement un cordon (=gros fil) qui cerne les motifs, ce cordon n'est pas omniprésent et ne doit pas être considéré comme une caractéristique du Flandre.





    Au contraire, les motifs des dentelles plus anciennes n'étaient généralement pas cernés d'un cordon, mais une paire du toilé faisait le tour de motif afin de le rendre plus net (paire soulignée en bleu sur la photo).


    Par contre, qu'il y ait un cordon ou pas, les motifs sont toujours cernés d'une "ceinture", c'est à dire d'une paire travaillée en passées tordues (ceinture signalée ici par les tirets rouges)

    La dentelle de Flandre a gardé de ses riches ancêtres anversois quelques fonds de fantaisie, surtout quelques fonds de neige (dont un exemple signalé à droite par des points jaunes).

    (c'est Malines, sa soeur, qui a raflé la quasi totalité des plus beaux fonds fantaisie de la famille....  pffff  .... )







    Voici pour finir une dentelle de Flandre actuelle









    et une vieille dentelle de Flandre au bord d'une petite coiffe-bonnet.

    J'ignore son origine ... et j'ignore pourquoi les initiales ont été brodées, me semble-t-il, à l'envers ??? !!! 









































    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 08:28
    Un grand merci Meriem de nous faire partager tes trésors uniques, car où irait-on chercher ces savoirs. Encore un article merveilleusement instructif, et je ne suis pas la seule, j’imprime tes articles sur l’histoire de la dentelle pour les dentellières du club qui n’ont pas Internet, et je puis t’assurer qu’elles les aiment autant que moi.
    2
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 08:32
    Merci Meriem pour toutes ces infos
    C'est vrai que nous , non connaisseuses de dentelles on ne fait pas la différence
    Heureusement qu'il y a des passionnées comme toi pour nous ouvrir les yeux
    Bisous
    Béa
    3
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 08:48
    Si je te dis que je l'attendais cet article!!!!

    Je rajoute encore quelque chose, made from Mme Lequarré.......... c'est effectivement une dentelle fort solide, de par son fond, mais qui n'était pas aimée par les dentelières, du fait de son fond à cinq trous, elle est lentre, et donc au niveau production ce n'était pas rentable...........

    Elles avaient pas tort, c'est une des dentelles préférées des anglaises, mais elle est lente, sans compter qu'il ne faut pas se tromper dans l'entrée et la sortie des paires, via la ceinture::: Je te dis pas, j'ai sué, les enchantillons se transformaient en napperon chez moi, carrés ou rectangulaires!

    Bisous et mille mercis!!!!!!
    4
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 10:03

    Comme toujours un article super interessant sur ton blog. Merci.
    J'aime denteller la Flandres car c'est une dentelle "prise de tête" où toute logique disparait, où il faut réfléchir. Cela change.
    Amitiés dentellières.

    5
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 11:54
    Bonjour Dentelle et bonjour Papillon!

    Merci pour cet article, et pour cette si jolie coiffe... qui me redonne envie de faire de la "Flandres".tu vas faire de nous des doctoresses "es dentelles", et je t'en remercie!!! Des différences dans les Flandres! Super!

    J'ai"fait la connaissance" de Jo Falking (je ne suis jamais sure de l'orthographe) pour qui j'ai traduit quelques pages de son site, et qui, comme son nom ne l'indique pas, est hollandaise. Elle explique des choses, a fait un logiciel de fonds (qui n'est plus en ligne, il me semble) où on peut faire des fonds variés, avec des points choisis par "la créatrice".

    Lente, dit Bidouillette, bon, je ne m'y attendais pas... Mais comme ça je serai prévenue!

    Merci beaucoup aux commentatrices! qui parfois font avancer le schmilblick, en tous cas pour moi!

    Bisous à toutes, même à celles qui ne font que lire... Les autres ne sauront jamais qu'elles avaient des bisous de moi!!!

    hi hi hi
    6
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 12:25
    C'est vraiment superbe; vous nous faites découvrir un monde infini, merci ! est-ce que vous considérez la Flandre du nord de la France comme Flandre ? j'ai un peu de mal à comprendre l'histoire de cette région franco-belge-belfo-française au fil des époque...   je vais donc l'apprendre par la dentelle de femme, c'est beaucoup mieux qu'un amnuel, merci !
    7
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 12:55
    Je trouve ça tellement intéressant de reconnaître les dentelles.
    En dentelle, je serais plutôt à classer dans les "contemplatives" : je passe plus de temps à les admirer, à lire ou même à dessiner .... qu'à denteler !
    C'est un comble !

    8
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 12:58
    Et il n'est pas nécessaire de savoir faire la dentelle pour la reconnaitre !
    C'est comme tout, il faut connaitre les règles, les indices ... mais il faut surtout s'exercer .
    9
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 13:01

    Ah l'évolution .... c'est ce qui fait toute la difficulté.
    La même dentelle peut être très différente selon les époques
    .... et en plus un même nom peut désigner dentelles complètement différentes aussi selon les époques  !
    vas donc t'y retrouver !
    mais bon, si c'était trop simple, ce ne serait pas aussi intéressant

    10
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 13:08

    Ah   la dentelle de Flandre !!!!
    c'est une de mes 3 dentelles préférées (avec ????)

    Je parle de celles que je préfère faire, parce que sinon, à regarder, à étudier, je n'ai pas vraiment de chouchoute.  Toutes les dentelles sont chères à mon coeur.
    Même les plus moches (et il y en a ....) ont quand même leur histoire, leur raison d'être ... leur charme même parfois ....

    11
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 13:37
    quel bonheur ce petit cours, merci de prendre le temps de nous transmettre ces explications ! peut on à ton avis apprendre la dentelle de Flandres, seule, avec un bouquin, et si oui lequel me conseillerais tu ?
    12
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 19:32
    J'adore ces explications ! C'est clair, illustré, aisé à lire, le top ! Merci pour ce travail partagé :)
    13
    Samedi 1er Août 2009 à 14:41
    en fait, il y a de la logique aussi dans ce type de dentelle, exactement la même que dans le Torchon par exemple.
    ça parait plus compliqué parce que les dessins sont plus complexes, et surtout pas géométriques.
    Mais comme dans le torchon, chaque point a son "rôle" et doit être travaillé d'une (et en général une seule) façon précise.
    On n'a pas de question à se poser normalement. Mon professeur de Flandre disait : "il faut faire ce que le point demande, c'est tout " .
    C'est vrai que quand on sait le rôle de chaque point, quand on comprend ce qu'il "demande", on n'a plus de question à se poser, on suit .... la logique.

    Mais hélas, aujourd'hui on ne l'explique généralement pas, et beaucoup de personnes qui font du Flandre n'ont pas d'autre choix que de se contenter de suivre les dessins techniques
    .... et c'est ce que j'ai fait pendant de nombreuses années avant qu'on m'explique enfin "ce que les points demandent".

    14
    Samedi 1er Août 2009 à 14:44
    Merci Violette.
    ça fait plaisir de savoir que mes articles font "rêver à la dentelle"
    Dentelle et Rêve ...  c'est vrai que ce sont deux mots qui vont très bien ensemble !
     
     
    15
    Samedi 1er Août 2009 à 14:54
    Lente, oui, c'est vrai qu'on a 6 passées tordues (ou passées, ou demi passées) à faire par point, au lieu de 2 pour le Torchon par exemple.
    Mais quand on aime .... on ne compte pas, n'est-ce pas ? 

    Faudrait que me donnes le site de "Jo Falking". Je ne connais pas, et quand je fais une recherche sur le net avec le nom .... j'trouve rien ...  snif snif

    16
    Samedi 1er Août 2009 à 15:01
    Il ne tient qu'à toi ....  la dentelle est tellement riche qu'il y en a toujours de nouvelles à apprendre !
    17
    Samedi 1er Août 2009 à 15:32
    hou hou .... quelle question !
    Une réponse complète serait un roman !
    Je ne sais pas si les gens du Nord se considèrent ou pas comme flamands, et je n'y connais pas grand chose dans l'histoire bien compliquée des frontières du Nord.

    En tout cas, je ressens les dentellières du Nord comme des dentellières flamandes ... mais pas belges.

    Je m'explique : elles ont travaillé les dentelles typiquement flamandes à fils continus : la Malines, la Valenciennes (oui, quoi qu'on en dise, la Valenciennes est flamande, d'origine anversoise exactement), etc.

    Mais, elles ont très peu, voire pas du tout, touché aux fines dentelles bruxelloises.
    Et oui, les dentelles à fils coupés sont typiquement belges, et les françaises ont toujours été un peu réticentes face à cette technique .... même du temps où Colbert  a fait venir de nombreuses dentellières belges pour qu'elles enseignent le point coupé en France, ça a fait flop, la greffe n'a pas pris.
    Alors que l'arrivée au même moment des dentellières italiennes pour le point a l'aiguille a donné les prestigieux Points de France, Sedan, etc.

    Voilà, ce n'est que le début d'une discussion ...  passionnante !
    18
    Samedi 1er Août 2009 à 15:36
    Et pourquoi pas ?
    Par contre, je ne connais pas de bouquin actuellement disponible. Mais Bretagen dans son commentaire donne un titre de livre récent. J'avoue que je ne l'ai pas feuilleté, donc je ne saurais te dire ce que j'en pense.
    La prochaine fois que j'irai en librairie, j'y jetterai un petit coup d'oeil s'il y est.
    19
    Samedi 1er Août 2009 à 15:38

    Et oui, il faut deux fois plus de fuseaux pour le Flandre que pour le Lille ou le Torchon.
    Il y en a à qui ça fait peur, que ça décourage, mais moi j'adore avoir plein plein de fuseaux devant moi .... et toi aussi d'après ce que je comprend !
     

    20
    Samedi 1er Août 2009 à 15:41
    Tu l'as acheté le livre ? tu penses qu'on peut se mettre au Flandre avec ?
    Il y a Mauricette qui se pose la question, et je ne l'ai pas vu (ou plus exactement pas feuilleté) .
    21
    Dimanche 2 Août 2009 à 17:00
    encore un article que je n'aurais pas voulu rater et pourtant j'ai bien failli, car OB m'a fait des misères., Pour des raisons de bug sur mon blog je suis obligée de me désinscrire de ton blog car les alertes d'articles n'arrivaient plus sur la bonne boîte mail, par contre je me réinscrit tout de suite avec la bonne adresse. Bisous
    22
    Lundi 3 Août 2009 à 09:32
    j'ai regardé ton adresse mail jointe à ce comm,  j'ai comparé avec les adresses des inscrits à la newsletter, et effectivement je ne t'ai pas trouvée .
    Mais peut être avais tu utilisé une autre adresse ?
    bizarre bizarre ... donc à mon avis y a plus qu'à se réinscrire.

    23
    Lundi 3 Août 2009 à 17:16
    ohhh, j'essaye de bien faire attention, toujours caresser OB dans le sens du poil ... parce que si il commence à grogner et à devenir agressif,  c'est lui qui gagne, c'est pas moi !
    il est très fort pour nous faire des misères ... et nous faire perdre beaucoup de temps parfois !!!!
    Mais bon, il a ses bons côtés aussi, quand même.
    24
    stefi
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    merci pour cette explication très claire . Je ne connais que les noms des dentelles mais je ne sais pas encore es reconnaitre . C'est intéressant de voir l'évolution d'une dentelle au fil du temps .
    bonne journée
    bises
    25
    Violette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Au grand jamais je ne raterais vos news. Quelle érudition!!!!! merci à vous et je ne saurais que dire : continuez à nous faire aimer la dentelle et rêver. 
    Merci à vous
    Violette
    26
    Bernadette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Merci pour cette documentation. Je m' instruis en venant chez toi à part le Cluny et le torchon , je ne connais pas grand chose.

    Bernadette
    27
    coco28
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    A la dentelle de Flandre !!!! Je l'adore. Aussi bien à la réalisation (8 fuseaux pour réaliser le fond flandre "casse la monotonie" des 4 fuseaux habituels) qu'à la contemplation. BRAVO pour cet article intéressant. Et, bonnes vacances si ce n'est pas encore passées. Bisous à toi et carèsses à Papillon.
    28
    bretagne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12

    Toujours aussi intéressant (à imprimer)
    Chez l'inédite un livre "la dentelle de flandre" de catherine Mazé (des entre deux et des coins pour pochettes : je rève pour plutard!!!!)
    Caresse à papillon

    29
    Ginette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Encore un article super intéressant et très clair. Merci beaucoup, mais je ne resois plus la newsletter doit je  me réinscrire  heureusement que je visite ton blog régulièrement pour ne rien raté bisou Ginette
    30
    Ginette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Sa y est je me suis réincrit a bientot, Ginette
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :