• Délicates chemises

     

    Chemise02 p500





    Dans les anciennes revues de

     jours sur toile

    nombreuses sont les pages nous proposant différentes façons d'utiliser ces jours pour orner les chemises, le linge, les dessous.

    Mais généralement, on a acheté cette vieille revue pour avoir des modèles de jours, pour la sacro sainte  technique,
    alors on survole ces pages désuètes d'un oeil distrait, ces "parures élégantes" n'existent plus.


    Et puis un jour,  on a peut être la chance de retrouver au fond d'une armoire une de
    ces vieilles "chemises de jour" de nos grand mères ,

    et tout d'un coup,

     la "parure élégante" devient réalité 

    Chemise05 p450


    oui, une femme a pris le temps de faire tous ces petits jours échelles, sur une toile dont la finesse n'est hélas pas perceptible sur la photo.

    Elle a pris le temps de  broder ces petits pois en broderie blanche ,  pour qu'ils soient aussi ronds que possibles, en veillant bien à ne pas tirer les fils si fins de la toile.

    Et quel joli travail que le montage de la petite dentelle,
    avec un minuscule ourlet roulotté et  bordé d'un petit jour échelle.

    Alors, en ce froid dimanche de février,
    rien que pour le plaisir des yeux,
     je vous propose d'en admirer les détails.


    Chemise10 p200


    Qui aurait le courage aujourd'hui de consacrer autant de travail, de minutie, de finesse pour des "dessous" ...  donc par définition pour un vêtement
    qu'on ne voit pas ?


    Qui aurait le courage de laver ce linge blanc à la main, car je ne suis pas sûre que le montage de la dentelle avec son délicat jour échelle résiste longtemps au lave linge .... et encore pire au sèche linge ?

    Qui prendrait le temps de l'amidonner avec soin, de le repasser délicatement, de le parfumer légèrement ?


    Et pourtant .... quel bonheur ce devait être que d'enfiler cette chemise légère









    Chemise06 p400




    Chemise09 p200
    Il existe plusieurs façons de faire les petits pois en broderie blanche, vous pouvez commencer par regarder ICI


    et pour les jours échelles,   c'est LA


    Mais pour découvrir une multitude de jours tous aussi jolis les uns qu jours-clech.jpg e les autres, et très bien expliqués, je ne saurais que vous recommander à nouveau le livre de Jacqueline Clechaux éditions Carpentier
     "Les jours brodés sur toile"





    Bon dimanche



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Février 2010 à 15:52
    Quelle merveille de délicatesse !
    2
    Dimanche 14 Février 2010 à 16:37
    J'aime ta façon de présenter... nos grands-mères prenaient le temps de broder, crocheter, tricoter... et pourtant toutes travaillaient,et longtemps chaque semaine,  sauf la bourgeoisie.
    Et l'électricité n'était pas distribuée encore partout avant les années cinquante.
    Ma mère avait appris chez les Soeurs, "lingère", et savait tout faire; en jour Venise, elle brodait 10 cm à l'heure, c'était étonnant.
    merci encore de ce bel article, bien cordialement !
    3
    Dimanche 14 Février 2010 à 17:41
    C'est effectivement un travail superbe . Tu as raison de le montrer. Peu à peu, cette partie de notre "patrimoine" va disparaitre.....
    4
    Dimanche 14 Février 2010 à 19:17
    Purée le montage de la dentelle, je rêve!!!!!

    Et si on se faisait un défi, ne serait-ce que se faire ainsi...........un dessus?

    Merci pour ce beau dimanche blanc, lol!!! Gros bisousssssssssssssssss
    5
    Lundi 15 Février 2010 à 08:24

    tes articles sont très intéressant ,merci de nous faire partager tout ton savoir

    bonne journée

    6
    Mardi 16 Février 2010 à 08:47
    Quel travail splendide !
    7
    Mardi 16 Février 2010 à 13:35
    Moi, ça me fait rêver...Quand je pense à toutes ces jeunes filles qui préparaient consciencieusement leur trousseau...J'aime mon époque mais il y a des choses qui se perdent malheureusement !
    8
    Mardi 16 Février 2010 à 14:55
    J'ai vu des dentellières ce week-end à Paris (salon "aiguilles en fête") et j'avoue que ça m'a donné envie d'apprendre... malgré que ce soit un travail de longue haleine... c'est tellement beau!
    9
    Samedi 20 Février 2010 à 15:57
    hi hi , quand je pense que je me pâme d'admiration aussi devant ce travail .... et que je rale dès que je dois faire trois points pour un ourlet ou un racommodage.... pas très logique tout ça
    10
    Samedi 20 Février 2010 à 16:00
    Un jour, il faudra que je montre les culottes "sexy" que ma grand mère avait faites pour son trousseau.
    Tellement sexy qu'elle n'a jamais osé les porter .... et pourtant quand tu les vois .... crois moi, ce ne sont pas des strings , loin de là
    question d'époques !
    11
    Samedi 20 Février 2010 à 16:03
    hi hi .... moi aussi j'ai les 3 ....  je ne résiste pas devant ce genre d'ouvrages, récents ou anciens, et je ratisse  les brocantes et autres ebay à la recherche des ouvrages qui me manquent
    12
    Samedi 20 Février 2010 à 16:11
    et j'ai eu la chance d'avoir 3 passionnées de fils qui ont bercé mon enfance : mes deux grands mères et mon arrière grand mère : elles faisaient toutes des choses dans des techniques différentes et m'ont toutes les 3 transmis leur virus respectif.

    La seule chose qu'aucune ne faisait .... c'était la dentelle aux fuseaux !

    Travailler, même la dentelle, tout en parlant ou en regardant la télé, c'est chose courante, mais je me souviens qu'une de mes grands mères tricotait (des trucs compliqués avec torsades et tout) ....  en lisant !
    J'ai essayé, mais là j'avoue qu'il faut une sacrée gymnastique des yeux pou retrouver la bonne ligne du bouquin ...  moi je relisais 20 fois les mêmes lignes , j'ai vite abandonné
    13
    Samedi 20 Février 2010 à 16:13
    Heureusement, aujourd'hui il y a de plus en plus de personnes qui les recherchent et les collectionnent.
    C'est bien parce que certains se rendent compte de leur valeur ... et ne les utilisent plus comme chiffons à poussière.
    Par contre on est envahis de vilaines copies faites un peu partout dans le monde, et là c'est dommage.
    14
    Samedi 20 Février 2010 à 16:15
    C'est vrai que Papillon fait de jolies dcouvertes parfois ...  mais bon, c'est facile pour elle, elle est toute la journée à la maison, elle a tout son temps pour se balader sur le net pendant que je travaille pour gagner ses croquettes
    15
    Samedi 20 Février 2010 à 16:17
    chiche !
    J'attend de découvrir ton "dessus" sur ton blog
    16
    Samedi 20 Février 2010 à 16:21
    ça revient tout ça : je suis émerveillée devant les rayons des librairies réservés à la broderie, couture, crochet, tricot, etc
    Il n'ya avait rien de tout ça  il y a seulement 10 ou 20 ans.
    On est sur le bon chemin, à nous de bien savoir l'exploiter.
    17
    Samedi 20 Février 2010 à 16:28
    Je disais à l'instant, en réponse à un autre comm', que j'étais ravie de voir combien on pouvait trouver d'ouvrages de dentelles, broderie, couture, etc

    Par contre .... c'est la catastrophe côté fournitures encore. On ne trouve plus du tout le choix d'autrefois, les toiles fines, les fils de toutes grosseurs, les différentes variétés de galons et soutaches.
    Et le peu qu'on trouve est vendu .... à prix d'or !

    J'espère que au fur et à mesure, la variété des fils et des toiles va revenir, comme ça a été le cas pour les bouqins.
    18
    Samedi 20 Février 2010 à 16:32
    Je rigole en lisant ton comm' ....
    pourquoi je rigole ?
    parce que je repense à Edouard allant chercher son biberon


    http://karinejulien.over-blog.com/article-si-le-biberon-ne-vient-pas-a-moi-je-viens-a-lui-44621668.html

    19
    Samedi 20 Février 2010 à 16:41
    Même si effectivement les dames de bonnes familles  confiaient la confection et l'entretien de leur linge à des lingères, brodeuses et autres, beaucoup de petites pièces de trousseau étaient malgré tout faites par les futures mariées elles mêmes qui faisaient preuve ainsi de talent, d'habileté, et qui montraient qu'elle refusaient l'oisiveté ...  oh le vilain défaut à l'époque !
    Alors qu'aujourd'hui on fait l'éloge de l'oisiveté !
    et qu'on profite de nos RTT .... pour broder !
    20
    Samedi 20 Février 2010 à 16:49
    Oui, c'est dommage car il n'y a pas que le savoir faire qui se perd, il y a aussi l'émotion.

    Oui, l'émotion et le plaisir que j'éprouve aujourd'hui à ouvrir la boîte dans laquelle il y a quelques pièces du trousseau de mes grands mères : une chemise, un jupon,  les bas de la mariée en tricot blanc fin avec des petits jours ...

    Le "trousseau" de ma mère ne se résumait déjà plus qu'à du linge de maison marqué, pas de linge -vêtement. Mais j'ai quand même plaisir à avoir encore une ou deux serviettes marquées des initiales .

    Et plus de trousseau du tout avec ma génération ....  et pourtant je n'ai plus 20 ans depuis longtemps
    21
    Samedi 20 Février 2010 à 16:52
    ben alors .....  allez, faut te lancer !!!!! 
    22
    Candiefly - Marie Fr
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Merci pour cet article, c'est tellement joli ce que tu nous montres.
    23
    bretagne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Un vrai plaisir pour les yeux
    Il existe aussi " les jours sur toile I et II séries de la bibliothèque DMC "
    (en brocante ou sur les sites déjà cités)
    J'ai les trois livres que j'admire également
    24
    anne
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    Merci infiniment pour cet article. C'est toujours aussi interessant. Un spécial merci à Papillon pour sa ballade vers le blog que je viens de mettre dans mes favoris.
    Bonne fin de week-end
    25
    Isa78
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    C'est un travail vraiment magnifique ! Moi, je trouve qu'on est bien chanceuses d'apprécier. On en prend plein les mirettes et à notre niveau on peut essayer de reproduire ces merveilles. Quand on est pas trop maladroites, on peut faire, nous aussi, des "merveilles".
    Merci Meriem pour ce moment de douceur...
    26
    veronique
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    c'est magnifique! combien d'entre nous sont encore capable de faire cela?
     pas moi!!!!
    de toute façon il est maintenant imposible de trouver des toiles aussi fines et des fils assortis pour broder. j'en parlais ce week end avec une dentellière brodeuse elle me disait qu'au nom de la rentabilité ces tissus et ces fils ont étés suprimé des catalogue de vente car pas assez rentable, pas assez vendu.
    s'il fallait reprendre la confection de nos dessous où là là !!!
    27
    MARIE-PAULE ROBIN
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:10
    IL EST VRAI QUE C'EST MAGNIFIQUE, SURTOUT QUE CETTE LINGERIE NE DEVAIT ETRE VUE QUE PAR TRES PEU DE PERSONNNE : ELLE CONSTITUAIT LE TROUSSEAU INDISPENSABLE A TOUTE JEUNE FILLE DE BONNE FAMILLE EN VUE DE SON MARIAGE  
    IL EST D'AILLEURS FORT PROBABLE QUE CES OUVRAGES N'ETAIENT PAS REALISES PAR LA
    DEMOISELLE EN PERSONNE (J'AI RECUPERE LE DIPLOME DE LINGERE DE MA MERE
     PASSE EN 1926 : CAP PREPARE EN COURS DU SOIR, ELLE TRAVAILLAIT LA JOURNEE EN TANT QUE TISSERANDE ! A L'EPOQUE LES RTT N'EXISTAIT PAS)
    DE QUOI NOUS FAIRE REFLECHIR
    AMITIES

    PERLE
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :