•  

      Tjevoli-01

     

     Quel était le secret du vieux carreau ?

    quel était l'indice ?

     

    Et bien c'était cette mention sur le carton :

     

    La Boule de Neige

     

      Tjevoli-03

     
     
    Tjevoli-06

     

     

    Ce carton correspond en tous points à la publicité qui en était faite :

     

     

    "Tous les cartons de la "Boule de Neige" sont piqués et bien dessinés sur carton vert foncé, portent un numéro d'ordre, l'indication du nombre de fuseaux et le numéro de fil à employer "

     

     

     

     

    Oui, et alors ?

     

    Et bien Boule de Neige = Tjevoli

      

    Fuseaux Tjevoli

     

    Je me suis dit alors que les fuseaux jugés "ordinaires" étaient peut-être des Tjevoli ....quel curieux nom n'est-ce pas ?

     

     

    ça ne vous dit toujours rien ?

     

    Alors je vais vous raconter une histoire

     

    Tjevoli-04

     

     

     

     

     

     

    Il était une fois, fin XIXème-début XXème, un joli magasin d'ouvrage de dames situé dans la ville du Mans .

     

    Il s'appelait la Boule de Neige

    et était tenu par un couple qui y vendait tout le matériel nécessaire à la confection de la dentelle aux fuseaux :

    carreaux, fils, fuseaux, épingles, etc.

     

       

    Ils avaient même publié une méthode d'apprentissage de la dentelle, méthode qui fut déclinée sous diverses formes

    et plusieurs fois republiée.

     

     

     

      

     

     

    Madame  était une dentellière experte :  

    en 1899 elle avait obtenu une médaille de vermeil pour sa dentelle lors d'un exposition nationale qui avait eu lieu au Mans.

     

    Tout en tenant la boutique, elle donnait des cours de dentelle mais aussi de broderie ou de tapisserie.

    C'est aussi elle qui dessinait les cartons.

     

    Voyant sa femme et ses élèves embobiner et rembobiner sans cesse du fil sur leurs fuseaux, Monsieur eu une idée : faire des petits cônes de fils qu'il suffirait d'enfiler sur le fuseau.

     

    Pour pouvoir enfiler ce petit cône de fil, il fallait des fuseaux spéciaux

    et bien les voici  ! 

     

     

    Tjevoli-02

     

     oui, je sais, à  première vue, rien de bien particulier  sur cette image.

     

    Le premier est embobiné de façon tout à fait ordinaire

    le deuxième, vide, est vraiment d'une banalité sans nom

     

    et sur le troisième ...

    et bien il n'y a plus de fil, mais il reste un morceau de carton

    C'était le carton qui servait d'armature au cône de fil.

     

     

     

     

     

    Alors, pour pouvoir recharger le fuseau, il fallait juste ....

    enlever la tête.

    .

    Tjevoli-05

     

     En 1903, Monsieur dépose même un brevet pour son fuseau à tête amovible.

     

    Il en faisait en buis, en palissandre, et même en os.

     

    .

    Encore fallait-il qu'il trouve un nom à ses fuseaux 

     

    et pourquoi pas une anagramme ?

     

    Anagramme de quoi ?

     

    ha oui, j'ai oublié de vous dire que le couple qui tenait cette jolie boutique du Mans s'appelait

     

    Monsieur et Madame Jolivet.

     

    ce qui a donné ....Tjevoli

     

    Tjevoli-08

     

     

    Comme pour les tout aussi célèbres fuseaux Cottier, les Tjevoli avaient pour but d'éviter le fastidieux travail d'embobinage, et de protéger le fil grâce à l'étiquette qui recouvrait tous les petits cônes.

     

    Mais aussi, comme les fuseaux Cottier...  et les machines à café nespresso,

    cette invention avait l'avantage de fidéliser  la clientèle obligée de venir acheter ses recharges chez le fournisseur,

     

    recharges qu'on pouvait donc vendre plus chères .

    .

    C'est sans doute pour cela que leur succès fut éphémère, what else ? 

    (enfin .... pour nespresso, on sait pas encore )

     

     

     

    Contrairement aux fuseaux Cottier,  on pouvait continuer à se servir des Tjevoli même sans les petits cônes amovibles

    on pouvait embobiner le fil dessus de façon traditionnelle

    (comme on le voit sur le tout premier fuseau),

     

     

    Mais hélas, c'est aussi cette deuxième vie possible des fuseaux Tjevoli qui fait qu'ils passent souvent inaperçus .

    Combien de dentellières voyant la tête se détacher
    ont cru que leur fuseau était cassé et l'ont jeté ?
    ... ou collé    !!!!!!  
     

    Le rêve de toute dentellière (moi la première) est de trouver un jour

    des fuseaux Tjevoli avec leur bobine de fil 

    Dentellecigale a eu cette chance : ICI

     

     

    en cliquant sur Papillon, vous pourrez lire la notice des fuseaux Tjevoli,

    ainsi que le début des explication du modèles figurant sur le carton

    .... explications de l'époque .

      

    chien-20avec-20papillon-5B1-5D.gif 

     

     

     

    Tjevoli-07

     

    Maintenant, un mystère demeure : Le carreau qui accompagne les fuseaux est-il un de ceux vendus par la boutique du Mans ?

    Je l'ignore

     

    Il y ressemble,

    Il a les dimensions des modèles vendus sous les numéros 1 ou 2

     

    Ils pouvaient être recouverts de toile cirée, ou de peluche (?)

     

    si quelqu'un sait comment les reconnaître, je suis preneuse.

     

     

     

     

    Un grand bravo à celles qui avaient trouvé le lien entre la Boule de Neige et les Tjevoli

     

     

     

    Enfin vous vous demandez peut-être si ma cousine a réussi à vendre son carreau ?

     

    oui .... à moi 

     

     

     

     
    Un grand merci à B.et H. J. qui, les premiers, m'ont raconté cette histoire.

    56 commentaires
  •  

    vieux-carreau-03  

     

    Il y a quelques temps, ma cousine m'apporte un veiux carreau dans une boîte.

     

    Elle l'a chiné il y a de nombreuses années et il l'encombre.

     

    Charge à moi de voir à combien on pourrait le vendre sur internet

     

     

    J'ouvre la boîte et  ... et ....

     

     bof

     

     petite déception

     

     

     

    C'est vrai que mon rêve aurait été d'y trouver un "vrai" ancien carreau du Puy,

    bien patiné par les ans,

    avec sa toile cirée moche et usée par le jeu des fuseaux, 

    et surtout ses images pieuses sur les côtés.

     

     

    vieux-carreau-02  

     

     

     

     

    Là, c'est un petit carreau

    tout a fait charmant et frais,

     

    mais un peu passe-partout,

     

    et qui n'a sans doute pas souvent été utilisé.

     

     

     

     

    des fuseaux du Puy aussi,

    tout ce qu'il y a de plus classique.

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

      vieux-carreau-04

     

     

     

     

     

     

     

     

    un carton avec un dentelle torchon basique tout à fait ordinaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et une petite photo de l'arrière pour terminer. 

     

      vieux-carreau-01

     

     

    et pourtant .....  pourtant .....

    un petit détail a attiré mon attention

     

    et j'ai commencé à me faire tout un petit roman dans ma tête

       

     

     

    Alors ... les expertes et les experts lecteurs de ce blog

     

    qu'y a-t-il de "remarquable" sur ce carreau ?

     

      je vous laisse chercher un p'tit peu, d'accord ?

     

     

     

       


    50 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires