• La dentelle de Honiton

     

      HONITON-05r

     

     

    Je vous propose aujourd'hui de regarder de près

    une dentelle anglaise,

    aux fuseaux,

    à fils coupés,

    de la fin XVIIIème, début XIXème.

     

     

    Elle ressemble à certaines dentelles de Bruxelles, et pour cause ...

    c'est ce qu'on lui demandait :

    reproduire, en moins cher, et sur le sol anglais,

    cette dentelle qu'on faisait venir à prix d'or de Belgique en contrebande.

     

     

    Alors, à quoi ressemble-t-elle cette dentelle ?

    Comment la reconnaît-on ?

     

     

    Comment vous dire ....

    ....

      heuuuuuu

    regardons quelques photos d'abord

     

      HONITON-02rr

     

    HONITON-04r

     

    Vous avez remarqué la grâce, la délicatesse des motifs?

     

    Vous avez remarqué ces jolis papillons légers et aériens,

    ces oiseaux tout en finesse, ces fleurs délicates ?

     

    Vous avez remarqué la magnifique composition d'ensemble, si élégante ? 

     

     

    hein ?

    non ?

      vous n'avez rien remarqué de tout ça ?

       

    En fait, vous avez vu des oiseaux obèses, des fleurs lourdes et molles, des feuilles informes, des papillons à peine reconaissables  

     le tout posé en vrac ?

    vous trouvez ça  lourd et maladroit   ?

     

     

    Alors oui , vous avez bien vu ...

     

     c'est de la Honiton ! 

     

     

     

    Bon, voilà .... ça, c'est dit

    ...

      Si jamais mon blog avait réussi à gagner 2 ou 3 lectrices anglaises

    ... il vient à l'instant de les perdre ! 

     

     

    Et oui, c'est le problème de la Honiton : c'est une dentelle très fine, qui peut nous offrir plein de petites merveilles techniques, des détails raffinés

    travaillés par des dentellières expertes.

     

    mais qui a hélas été desservie par des dessinateurs peu talentueux

    (si dessinateur il y avait, on se le demande parfois)

    et surtout des marchands pressés qui mettaient tous les éléments en vrac pour aller plus vite.

     

    Même sur les plus belles pièces comme celle qui suit, la composition reste "fouillis", alors que  les motifs sont bien dessinés et élégants.

     

    HONITON-08r  

     

    Voyons plus en détail ce qui va nous permettre d'identifier la Honiton 

     

    Vous avez compris qu'elle se distingue d'abord par son décor inspiré de la nature. 

     

     

    HONITON-01r

     

    On y retrouve souvent certains éléments typiquement anglais

    et donc typiques de la Honiton

     

    La rose (cercle violet )

    Le chardon (cercle bleu)

    La fougère (cercle vert)

    Les trèfles (cercle orange)

    Et de petits animaux comme des insectes (cercles jaunes) ou des oiseaux, des araignées avec leur toile comme vous l'avez peut être vu au centre de la photo précédente, etc.

    (1)

     

     

    HONITON-11r  

    C'est une dentelle à fils coupés, c'est à dire que les motifs sont travaillés séparemment,

     

    puis ils sont reliés entre eux par des tresses picotées (point bleu) .

     

     

     

    Les motifs sont généralement travaillés en mat (point rouge).

     

    Il peut y avoir cependant certains éléments en grille (point vert)

     

     

     

     

     

    Le relief est donné par des lacets contour (point jaune) ,

    parfois remplacés par des bottes de fils pour aller plus vite,

    plus rarement un cordonnet

      (2) 

       

    HONITON-12r

     

      

     

     

    Une grande caractéristique de cette dentelle est l'abondance des points de remplissage fantaisie (points oranges)

     

    Points de remplissages qui seront souvent à base de points d'esprits carrés (point turquoise) 

     

     

     

     

     

     

     

     

      HONITON-7rr

    Ces points de fantaisie la distinguent bien de la dentelle de Bruxelles avec laquelle on peut parfois la confondre.

     

    Remarquez aussi que si les dentelles de Bruxelles utilisent  beaucoup les points décoratifs à l'aiguille, vous ne trouverez pas du tout de travail à l'aiguille dans la Honiton,

    tous les remplissages sont aux fuseaux. 

     

     

     

    Vous avez vu tous ces détails délicats et magnifiques  ?

     

    Quand je vous disais que derrière l'aspect lourd de la composition se cachent parfois des trésors de finesse.

     

     

     

     

     

     

    HONITON-06r

     

    Comme on l'a vu plus haut, les motifs peuvent être reliés entre eux par des tresses picotées

    mais aussi parfois par un fond tulle comme sur la photo ci dessus (point rose).

     

     

    Les motifs furent aussi très souvent appliqués sur du tulle main (fond Drochel) ou mécanique.

     

    Sur cette photo, on voit qu'il ne s'agit pas d'une application sur tulle car, qu'il soit main ou mécanique, les mailles auraient été régulières.

    Ici, elles sont déformées et "changent un peu de sens autour du motif : c'est le signe que ce tulle a été directement travaillé entre les motifs, sur le carreau de la dentellière. 

     

    Quelques photos supplémentaires    ICI   

     

    Et vous, elle vous plait ou pas cette dentelle ?

     

    HONITON-9rr

     

     

      Référence des photos dans leur ordre d'apparition:

     

    Photo en couleur : petite Honiton, collection perso

    bande de Honiton fin XIXème - Allhallows Museum. Honiton

    Détail d'un éventail, fin XIXème  - Allhallows Museum. Honiton

    Volant fin XIXème - - Allhallows Museum. Honiton

    Toutes les photos qui suivent sont des gros plans de dentelles du Victoria et Albert Museum de Londres

     

     

      (1)  ces motifs de chardon, fougère, trèfles, etc .... posés un peu n'importe comment ....

    ça ne vous fait penser à rien ?

    vous retrouvez exactement la même chose dans la "dentelle" d'Irlande au crochet

    et oui en dentelle, c'est comme dans les familles, il y a des ressemblances qui ne trompent pas

     

     (2) Pour voir un gros plan du "lacet contour" et de la "botte" , aleez sur l'article concerné à La rosaline, et regardez le motif nomme "les poissons" 

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Janvier 2011 à 20:10

    Personnellement, j'admire même si c'est en effet très chargé.

    2
    Samedi 29 Janvier 2011 à 20:11

    Très très complexe pour moi cette dentelle,très jolie certes!!!bonne soirée,bisous

    3
    Samedi 29 Janvier 2011 à 20:13

    J'aime bien les détails... mais pas trop l'ensemble ! ha ces Anglois... ils passaient par Calais ou par un port de Belgique directement, pour aller chez les Grands Bretons, ces contrebandiers ? bon dimanche, amitiés !

    4
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 05:49

    toujours aussi interessants les articles sur la dentelle...bon dimanche!

    5
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 09:35

    bonjour Meriem

    j'ai bien aimé la dentelle,même avec ses imperfections,je la trouve belle(çà n'engage que moi!!)

    j'apprécie ton article très intéressant

    bon dimanche

    6
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 09:41

    je viens d'ouvrir l'article, je vais le lire plus attentivement,

    merci à toi, Meriem,tu nous enchantes

    7
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:07

    pile comme moi : j'admire le travail .... je n'aime pas l'effet final qui ne sait pas mettre en valeur le travail des dentellières.

     

    8
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:08

    Ne ferais tu pas une allergie à cette dentelle?........

     A la regarder de plus près, on s'aperçoit  qu'elle semble molle et qu'elle n'a pas une tenue parfaite.....La nature du fil en serait elle pas la cause???? exécutée en coton???? ce qui expliquerait tout......Le lin ayant une meilleure rigidité, les dentelles sont plus raides et les contours plus nets...!!!  A regarder à la loupe les plus fines dentelles, on grossit les irrégularités normales du travail à la main de ces expertes dentellières..!!!

    Dans le livre de Janine Montupet on peut lire:"La plus appréciée, étant la plus belle, fut celle d'Honiton (comté Devon) lorsqu'il s'agissait d'une commande royale, les fleurs et emblèmes nationaux en composaient le dessin:

    la rose pour l'Angleterre, le chardon pour l'Ecosse, le trèfle pour l'Irlande et les plumes pour la Principauté de Galles."

    N'oublions pas que la reine Victoria pour son mariage, portait une robe en honiton. Le dessin  a été détruit une fois la robe terminée, pour ne plus être reproduit. ( Exclusivité).

    Merci pour tes articles toujours très intéressants.

    Bises Josianne et Jean Louis

    9
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:10

    hi hi ... en France, on a de tous temps eu des relations difficiles avec les dentelles à fils coupés, même du temps de Colbert

    10
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:13

    ha ben là, tu me poses une colle : j'imaginais Calais, haut lieu de la contrebande dans les deux sens ... mais effectivement, pourquoi pas un port de Belgique ? J'essaierai d'être plus attentive dans mes lectures à ce sujet.

    11
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:17

    Tu as du te retrouver en pays connu avec la Honiton, toi qui fais de la dentelle de Bruxelles (en l'occurrence de la Duchesse)  

    12
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:25

     

    j'ai bien peur de ne plus être leur amie .... 

    13
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:26

     je n'ai pas résisté à le mettre cette licorne, je la trouve aussi très jolie.

    14
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:27

    Merci Meriem, grâce à toi je sais enfin à quoi ressemble la dentelle Honiton ; on ne m'en avait parlé comme "une cousine anglaise de la duchesse" ! ? tu montres bien comment derrière le premier abord grossier on peut découvrir finesse et élégance

    15
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:30

     tu n'es pas toute seule et heureusement, il y a plein de gens qui la trouvent très belle cette dentelle, elle est très très recherchée par les collectionneurs.

     

    16
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:31

    j'ai pas tout dans la tête hi hi

    j'ai eu de bons professeurs, et j'ai de bons livres

    17
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:31

    superbe leçon, ici on apprend toujours, merci

    18
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:33

    tu me fais confiance à l'avance ? ça fait très plaisir

    Alors bonne lecture

    19
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:45

    merci pour ce commentaire qui complète magnifiquement mon article.  

    Je suis d'accord avec tout : la tenue des dentelles fines en coton,l'injustice que leur rend les gros plans par exemple.

    Comme symbole de l'Angleterre, il y avait aussi la licorne, c'est pourquoi j'en ai mis une en Honiton à la fin de l'article, pour qu'elle prenne la défense de sa dentelle , comme l'avait fait effectivement Victoria en commandant sa robe pour essayer de relancer l'industrie dentellière locale.

    Les plumes pour la Principauté de Galles ? je ne savais pas. Il faudrait que je regarde à nouveau les Honiton pour voir si j'en trouve. Merci pour l'info.

    Quand au premier point .... je ne suis pas vraiment allergique  , j'enrrage contre les dessinateurs anglais qui ont saboté le travail des dentellières, pour la Honiton comme pour la Bedfordshire aussi par exemple.

    Bisous et bon dimanche à tous les deux

    20
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 10:57

    bonjour , merci pour tous ces renseignements qui sont tres interressants , claudette

    21
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 11:36

    Même mal dessinée, la dentelle dans sa finalité reste une oeuvre d'art dentellier exécutée par des mains expertes. J'en admire le travail d'autant plus difficile par sa densité. Cette magnifique étude sur la dentelle honiton est une merveille d'explications. L'impartialité du contenu permet au lecteur de se faire sa propre opinion ce qui est rare et difficile!! Le but me semble t'il n'est-il pas d'apprendre à reconnaître ces chères dentelles que nos mains modernes tentent de reproduire tant leur finesse nous interpellent et nous émeuvent!! On découvre que chaque catégorie de dentelles a ses propres particularités qui nous les font distinguées les unes d'avec les autres....

    Encore merci pour ce magnifiques magnifique article très très intéressant!!!

    Amitiés

    22
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 13:17

    Superbe article que tu nous mets là. Nous avons souvent aux blondes de Caen .. des exercices "reconnaissance de la dentelle". Et si tu le permet je lui met ton lien afin qu'il puisse voir cet article et les détail de fonds de cette dentelle qui en fait permet de savoir l'origine de la dentelle. Peut-être le connait-tu ? il s'agit de Michel Bouvot des Blondes de Caen. DBCC. Je continue le visite de ton blog. Jesuis venue chez toi par le biais de

    23
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 17:06

    Merci Meriem pour cet article qui m'a permis de découvrir une nouvelle dentelle.

    Ce n'est pas demain la veille que je pourrais faire çà et soit dit en passant, je la trouve aussi un peu trop chargée. Elle étouffe de beaux sujets très bien réalisés.

    Bonne fin de week-end.

    Bisous Meriem.

    PS : vas-tu à l'aiguille en fête à Paris ??

    24
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 19:06

    Très interessant ce cours, décidément j'apprends toujours en visitant votre blog, merci de partager votre savoir. A+ Jauneyris

    25
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 20:25

    tu as donc vu qu'effectivement, elle ressemble beaucoup aux dentelles de Bruxelles (dont la super-connue Duchesse), mis à part les fonds de fantaisie qu'on ne trouve pas dans la Duchesse, sinon, ce sont vraiment les même motifs, les mêmes fleurs, les mêmes feuilles ....

    26
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 20:26

    Merci Patou, contente det'avoir fait découvrir quelque chose

    27
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 20:28

    et merci à toi de ta visite et de ton petit mot

    28
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 20:29

    et c'est tellement passionnant d'apprendre à le reconnaître, même si ce n'est pas toujours facile, les dentelles s'étant toutes copiées les unes les autres.

    Mais c'est ce qui rend les choses plus intéressantes d'ailleurs.

    29
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 20:31

    Elle est moins connue en France que sa cousine la Duchesse, mais elle commence à  faire son trou, portée par quelques passionnées.

    30
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 20:34

    Et oui, chaque motif isolé est une vraie merveille.

    Ce que j'aime surtout, ce sont tous ces magnifiques fonds fantaisie, ils ont tellement fins et élégants.

    31
    Lundi 31 Janvier 2011 à 08:16

    hi hi  …..  j’avoue avoir un peu joué la provoc au début de mon article, et tu réagis, j’adore ça .

    Mais en fait, quand je te lis …. Je m’aperçois qu’on dit la même chose : la grande finesse des motifs prix individuellement, et la grossièreté des compositions.

     

    Non non, je n’ai pas choisi les premiers modèles « exprès » pour embêter, ce sont de beaux modèles en plus, bien faits, exposés dans des musées au dessus de tout soupçon .

    Je n’ai volontairement pas pris de vilaine dentelle commerciale comme il s’en est fait dans toutes les techniques.

    Je n’ai aussi volontairement pas mis les réalisations des dentellières actuelles de Honiton, le sujet de mon article étant la Honiton classique du XVIII et XIXeme.

     

    Et là, je persiste et je signe : les Honiton classiques étaient « lourdes », même si on peut certainement trouver des exceptions, et si les goûts de chacun diffèrent.

    Mais ce   n’est pas le propre de la Honiton, on trouve la même absence de composition dans d’autres dentelles anglaises dont la non moins célèbre Beds.

     

    Alors pourquoi est-ce ce qui frappe en premier quand on regarde la Honiton, et pourquoi est-ce un peu moins choquant sur la Beds ?

     

    En fait,  je crois que ce qui « tue » la Honiton, c’est justement son extrême finesse.

    Quand on regarde une grande pièce de Honiton, on ne voit pratiquement que la lourdeur de la composition. Les motifs, les détails sont trop fins, ils sont noyés dans la masse, ils deviennent flous, parfois trop petits et délicats pour être reconnaissables, et on voit encore moins tous les points subtils qui les habillent.

     

    Alors que dans la Beds même si la composition est tout aussi déplorable, les motifs plus « rustiques » (oui … tout est relatif ) sont plus visibles, identifiables, on voit beaucoup mieux la richesse des détails. Ils « accrochent » l’œil véritablement, faisant du coup oublier la vision d’ensemble.

     

    Comme tu le dis très justement, les dentellières qui travaillent la Honiton aujourd’hui ont résolu le problème.

    Elles ont le même talent que les anciennes ouvrières du Devon, la même  imagination et surtout le même délicieux sens du détail que j’adore moi aussi, mais les motifs qu’elles font ne sont plus « noyés » dans un ensemble, ils sont présentés isolément, permettant ainsi de mettre en valeur tout leur raffinement.  

     

    Petite question : tu travailles la Honiton sur leur métier "boule", avec leurs fuseaux  ?

     

    32
    Lundi 31 Janvier 2011 à 08:22

    Bonjour Lynette, et merci pour ce gentil commentaire.

    Oui, bien sûr que je connais DBCC et les Bouvot. Je suis allée plusieurs fois à Creully-Cabourg, dont 2 fois en exposante .

    Je suis toujours admirative devant l'énergie qu'ils mettent au service de la dentelle. C'est eux, et toute leur équipe bien sûr, qui font tout le boulot, et nous, on en profite hi hi

    J'ai entendu dire aussi que leur préparation du congrès OIDFA est assez extraordinaire, un vrai travail de pros .... je sens qu'on va se régaler en 2012

     

    33
    Lundi 31 Janvier 2011 à 08:53

    j'espère que nous nous rencontrerons à Caen en 2012. J'ai aussi exposé 2 fois à Creuilly. Et ce sera avec l'exposition de Mai à Cabourg, la deuxième que j'exposerai  Bonne semaine à toi.

    34
    Lundi 31 Janvier 2011 à 09:57

    Tu es dure mais tu as raison, les motifs la déservent! Par contre, elle est infiniment plus fine que même le fin fleuri de Bruges. Et plus diversifiée. A la limite elle se rapproche plus des dentelles brabançonnes, de par ses motifs? Isn'it? lol!

    Bisous et merciiiiiiiiiiiiiiii superbe article!!!!!!!

    35
    Lundi 31 Janvier 2011 à 12:55

    Je n'ai pas ce livre, j'ai celui de Ghislaine Moors qui est hélas épuisé aussi.

    J'ai en plus eu la chance de suivre un de ses cours, et j'en ai gardé un excellent souvenir : un cours très sérieux dans le contenu, et très rigolo pour ce qui est de l'ambiance.

    C'est vraiment une personne délicieuse.

    36
    Lundi 31 Janvier 2011 à 12:59

    Oui, exactement, tu as trouvé le bon mot : elle est étouffée.

    Non, je ne "monte" pas à Paris. D'abord je suis très casanière .... et puis je ne suis pas agoraphobe, mais presque

    Figure-toi que je ne vais même pas toujours au Creativa à Nantes! hi hi je suis trop nulle vraiment .... mais à mon âge, c'est difficile de changer

    37
    Lundi 31 Janvier 2011 à 13:00

    Merci à vous surtout d'être parmi mes fidèles lectrices, et de prendre la peine de me laisser un petit mot : ça n'a l'air de rien, mais c'est bien encourageant hi hi

    38
    Lundi 31 Janvier 2011 à 13:05

    Je devais exposer en Mai à Cabourg, et puis je me rends compte que je n'ai rien de nouveau à présenter, que je n'aurai pas le temps, alors j'ai décidé à regret d'y renoncer

    39
    Lundi 31 Janvier 2011 à 13:06

    hi hi .... je t'avoue que j'ai hésité à dire ce que j'en pensais

    et puis après tout, c'est mon blog non ?  et j'ai horreur de la langue de bois, en dentelle comme en toute chose

    40
    Lundi 31 Janvier 2011 à 16:39

    Dommage, mais pas grave, rendez-vous en 2012. Par contre je cherche un livre sur la dentelle russe, mais dont les explications sont en plusieurs langues dont le français. Le connait tu ? Je te souhaite une bonne soirée. A+ Amitiés dentellières

    41
    Lundi 31 Janvier 2011 à 18:49

    Bravo pour toutes ces explications !!! et je découvre une dentelle magnifique et qui mérite en effet d'être regardée à la loupe. Quelle merveille !!! bises

    42
    Lundi 31 Janvier 2011 à 19:21

     Aïe  Aïe  Aïe, rien ne t'échappe à toi    

    43
    Lundi 31 Janvier 2011 à 19:23

    Merci d'avoir pris le temps de me faire une petite visite  ... entre deux points d'esprit carrés 

    44
    Lundi 31 Janvier 2011 à 22:49

    Mille mercis pour toutes ces précisions

    45
    Mercredi 2 Février 2011 à 19:36

    Je renseigne ton blog a bcp de personnes et je n'ai pas eu bcp de temps. Je vais reprendre un peu de temps en temps

     

    46
    Jeudi 3 Février 2011 à 07:16

    et non .... je suis un peu déçue de ne pas y aller cette année, mais je ne peux m'en prendre qu'à moi même

    47
    Jeudi 3 Février 2011 à 07:16

    vivement les journées de 36 heures .... ou même 48, qu'on ait le temps de faire tout ce qu'on aime

    48
    Jeudi 3 Février 2011 à 17:12

    J'apprécie ces petits articles plein de savoir et d'humeur joyeuse ou non mais je suis une novice en dentelle et je les admire toutes.........tant pis ou tant mieux !!!

    49
    Vendredi 4 Février 2011 à 07:15

    moi je dis ....  tant mieux !!! 

    50
    Samedi 5 Février 2011 à 12:57

    bonjour

    merci mille fois pour ce nouvel article tres tres interessant

    moi aussi je trouve cette dentelle tres chargee mais les details sont magnifiques...

     bon week-end

    bises

     

    51
    Jeudi 10 Février 2011 à 07:10

    C'est vraiment de la haute voltuge de technique tous ces détails, c'est vrai.

    merci de ta visite

    52
    Mercredi 2 Mars 2011 à 19:04
    ce papillon serait superbe pour participer à mon jeu des papillons...Si cela te tente..... Douce soirée
    53
    Mercredi 2 Mars 2011 à 20:05

    Merci beaucoup, mais ça ne me semble pas possible : ce papillon est une dentelle ancienne, ce n'est pas ma création ni même ma réalisation

    54
    Mercredi 2 Mars 2011 à 21:00

    dommage car pas besoin que ce soit une création juste une interprétation du papillon dans tous ces états

    Réfléchis quand meme

    Merci

    Douce soirée

     

    55
    thalia
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Honnie sois-tu par nos amis d'outre-Manche !

    56
    Agnès
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    cela devient de + en + compliqué pour ma petite cervelle....mais c'est magnifique...et la licorne...j'adore les licornes..

    bonne journée sous la pluie comme nous.....

    57
    Violette
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Un puits de sciences voilà ce que vous êtes.... Merci à vous pour tous vos articles, j'aime me sentir un peu moins bête après cela....

    Bon dimanche à vous

    Violette

    58
    Jacqueline
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Quelle belle dentelle, avec un peu moins de motifs, j'aurai bien tenté de m'y mettre ! Merci pour cet article très intéressant.

    Amitiés, Jacqueline

    59
    veronique
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    a mon humble avis je l'aime bien cette dentelle. le travail des dentellières anglaises dans les détails est magnifique la licorne, les papillons, les points de remplissage, les fonds c'est une dentelle créative. dommage que l'ensemble soit chargé.

    Meriem encore merci pour tes "Cours" sur les differentes dentelles tu nous fais voyager dans un monde précieux, rafiné, ....c'est un vrais bonheur de te lire.

    Biz à toi, caresses à chat et papillon 

    60
    fusoline
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Un grand merci pour cet article trés intéressant , magnifique dentelle il est vrai un peu ' chargée en motifs mais! j'admire ce beau travail dentellier

    J'ai regardé l'article sur  la Rosaline,  je possède un livre Rosaline perlée de Jan Geelen il est écrit en flamand , je crois qu'il est de 1990

    Bon dimanche de fusoline

    61
    jacqueline
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    bonjour Meriem

    bon, j'ai bien cru ne pas reconnaître la Honiton que j'aime ...

    c'est vrai que les premiers ouvrages choisis ne sont pas du meilleur effet, même si la qualité y est ! c'était EXPRES pour nous embêter !

    oui, MOI j'adore la Honiton ! j'adore la faire, et j'adore tous ces petits points spéciaux qui se prêtent très bien à l'imitation de la nature ...

    mais je ne mélange pas ainsi les motifs de façon aléatoire (et avec mauvais goût). je laisse chacun isolé et je l'incruste dans un ouvrage ou dans un vêtement ou je laisse une belle branche ouvragée dans un cadre pour décorer. je conseille à celles que cela tente de regarder des livres de Elsie Luxton et même le "royal honiton lace" qui montre en gros plan les dentelles anciennes de la cour d'Angleterre.

    voilà ! c'est dit ! merci et sans rancune

    62
    veronique
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    et voila maintenant il ne te reste plus qu'a nous faire une page sur la dentelle de Beds et la dentelle brabançonnes que je ne connais pas

    biz

    63
    veronique
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    PS je suis d'accord avec toi les fonds sont sublimes de créativités

    64
    Jeannine
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Bonjour Méryem

    Anisi nous n'aurons pas le plaisir de te voir au prochain rendez vous de Cabourg.

    Bises et caresses à tes 4 pattes

    65
    Jeannine
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Oh oui ! j'ai calculé qu'il ma faudrait au moins 3 journées dans une pour peut être y parvenir tellement il y a de choses que j'aimerais faire. Je ne comprends pas ceux qui s'ennuient.

    Bises

    66
    jacqueline
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:08

    Bonjour Meriem

    Boici donc des réponses à tes questions :

    - oui, je me suis fabriqué un "pillow" (gros coussin rond) avec de la très grosse toile de coton, que j'ai bourré avec de la paillette de lin (je n'avais pas sous la main de la paille hâchée à l'ancienne !) ; il est donc devenu extrêmement ferme et un peu rond dessus et dessous ; les épingles tiennent debout très facilement. J'ai posé dessus un morceau de molleton de coton bien épais et une toile de coton uni de teinte bleu-neutre  ; j'en ai gardé quelques morceaux pour "l'habiller" quand je travaille, et ménager juste la surface sur laquelle je travaille. De plus il reste facile à caler sur les genoux : car le travail de dentelle se fait assise sur une chaise ou un fauteuil, les pieds sur un petit banc ou un repose-pied, et le coussin posé sur les genoux. Et il faut très régulièrement faire tourner le coussin pour réaliser la dentelle. Remarque : il m'arrive aussi de m'asseoir sur le clic-clac et de mettre le coussin sur une table pliante assez basse grâce à laquelle il est juste sous mon nez.

    - oui, j'ai acheté des fuseaux Honiton, qui sont très fins, très légers et très courts, et qui ont une extrémité pointue : en effet, il faut régulièrement nouer les meneurs : au démarrage, et dans les courbes pour bien conserver la forme du motif et "coller" la paire qui contient le cordon ("the coarse pair") le long du bord. J'utilise des épingles Honiton, qui sont aussi fines que pour la duchesse, mais qui peuvent être un peu plus longues.

    - oui, j'ai trouvé du fin ancien (en coton , oui !) extrêmement fin, sinon je prends du 180 ou même de la soie surfine (ok, pas très légal). Pour le cordon je prends du fil à coudre ou un brin de cordonnet 100, tout dépend de l'effet recherché.

    - pour les modèles : j'ai beaucoup utilisé ceux de Elsie Luxton, ou ceux de Caroline et Barry Biggins (mais en général seulement une partie ...). Il m'arrive aussi d'en créer, c'est tellement facile ! J'ai moi aussi commencé avec la petite rose anglaise ou le petit papillon ... et ils sont tellement mignons qu'on finit toujours par les refaire et les offrir ...

    Il ne faut pas avoir peur de se lancer ; il existe des méthodes très bien faites : par exemple les livres de Susanne Thompson (en anglais, oui) ; il y a quelques petites choses de base à maîtriser, mais ensuite, ce n'est que du bonheur ! Avec une bonne loupe pour les cas difficiles, et quelques trucs comme la boucle magique de la duchesse (ok, pas très légal), c'est génial !

    Et comme la dentelle est à fils coupés, même quand on n'a que 10 cm sur un fuseau, on va les réutiliser (si vous voyez ce que je veux dire ...)

    Allez, tout le monde à la Honiton !

    Dentellement vôtre : Jacqueline.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :