• La dentelle de Beveren




    Oui, évidemment, si je vous montre cette dentelle et que le titre du billet et "Dentelle de Beveren", vous vous dites que ça doit être ... une dentelle de Beveren.

    Hé hé, ça prouve que vous n'êtes pas bêtes ! 



    Maintenant, je vous prête mon compte fil pour que vous puissiez voir le détail, notamment le réseau,

    Ce fond à mailles hexagonales constituées de croisement de deux pairesqui sont ensuite tordues 3 fois, vous l'avez déjà vu dans  un article précédent ( ici) et je vous avais dit que ce fond était celui de la dentelle  ...  de Lille.

    Ah ben alors ????       faut savoir !!!!!     Lille ou Beveren  ? 



    En fait j'aurais dû dire que c'est le fond des dentelles genre Lille.
    C'est ce qu'on appelle le "fond clair" qu'on retrouve dans plusieurs autres dentelles.




    En effet, la dentelle de Lille a essaimé un peu partout en Europe, donnant naissance à la  Bucks en Angleterre, la Tonder au Danemark, la Beveren en Belgique .... et d'autres.

    Chacune de ces filles de la dentelle de Lille a développé ses petites particularités aussi bien au niveau des motifs que de la technique.


    On retrouve dans la Beveren plusieurs points caractéristiques des dentelles à fond clair en général :

    La maille hexagonale du fond clair bien sûr.
    Un semé de petits points d'esprit carrés dans le fond (sur les dentelles de Beveren, les points d'esprits sont disposés de façon régulière sur toute la hauteur de la dentelle).
    Les motifs en mat, cernés d'un cordon plus gros que le fil de la dentelle. Vous remarquerez que dans la Beveren, on retrouve aussi le cordon autour des ajours au milieu des mats  .
    L'utilisation de quelques points fantaisie. Surtout le "fond vitré" (= fond à la rose) que vous voyez dans le coeur et les pétales des grosses fleurs sur la première photo.


    Mais il y a trois choses qui différencient bien la Beveren de ses soeurs :
    Tout d'abord, le motif : une répétition de gros bouquets qui occupent toute la hauteur de la dentelle.
    Il faut bien avouer que la plupart du temps la composition est assez sommaire et assez lourde , mais, comme vous le verrez plus bas, ces motifs sont finalement très décoratifs et très bien adaptés à l'usage qui en était fait.

    Vous verrez aussi pratiquement tout le temps un motif de "plume" .
    Il s'agit plutôt d'une feuille très allongée et qui est souvent décorée d'une ou deux rangées d'ajours.
    Le deuxième élément très reconnaissable est le bord droit et picoté (indiqué par une flèche rouge sur la photo en gros plan) : il est constitué d'un petit mat étroit avec un cordon de chaque côté.
    enfin,  si vous prenez votre compte fil, vous découvrirez le "secret", le petit détail technique qui vous dénonce une Beveren à coup sûr :  les poses d'épingles ne sont pas à l'intérieur du motif comme pour les autres dentelles de la même famille, mais à l'extérieur.

    Sur  le gros plan, j'ai marqué la place de quelques épingles avec un point orange.
    On voit qu'à chaque liaison, à chaque entrée ou sortie de paire, les voyageurs sortent du motif, pour y revenir après avoir été maintenus par l'épingle.
    Ces petites bouclettes en bordure extérieure des motifs sont vraiment très particulières à la Beveren.




    Les dentelles de Beveren sont souvent des dentelles larges, en fil plutôt gros pour du fond clair.

    Mais on peut en trouver aussi de beaucoup plus fines comme sur cette photo.













    La plupart des dentelles de Beveren étaient vendues en Hollande pour border les bords des coiffes, au point qu'on appelait souvent cette dentelle  "Dutsche slag" = Point de Hollande.

    Avant de travailler le fond clair, les dentellières de la région d'Anvers (dont Beveren) faisaient déjà des dentelles pour les coiffes hollandaises, des dentelles parfois appelées "Pottekant" à cause de leur motif récurrent de vase fleuri.
    Ce sont ces mêmes bouquets qui seront réalisés sur fond clair vers 1820-1830, avec cependant une petite évolution : en effet, les motifs de la Beveren vont aussi beaucoup s'inspirer des impressions cachemire très à la mode à cette époque.

    Comme je le disais, quand on regarde la Beveren hors de son contexte, on a tendance à voir une large dentelle, en fil assez gros,  aux motifs plutôt lourds.

    Mais avouez qu'en fait, elle est merveilleusement adaptée au bord de cette coiffe hollandaise.
     Elle devient somptueuse quand elle est dans son élément, non ?.



     




    Et pour celles qui ont posé une question sur le picot : le voici !!!!!!!   


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Juin 2009 à 08:34
    j'aime bien le fond à la rose au milieu des fleurs et les ajours avec les bouclettes en bordure, c'est original.
    Pour la lisière  on dirait que c'est le même procédé de bouclettes mais comment est fait "l'étranglement" avant la bouclette, ce ne peut pas être une simple torsion sinon çà tournerait ?
    Bisous
    2
    Dimanche 7 Juin 2009 à 09:51
    C'est vrai ça : comment on fait la torsion de la bouclette exérieure ? Encore une page à imprimer pour mon cahier de cours. Merci Meriem ! Biz
    3
    Dimanche 7 Juin 2009 à 11:00
    Il s'agit d'un picot "enroulé" : on fait plusieurs torsions, on fait la boucle en prenant un seul fil avec l"épingle, et on enroule l'autre fil autour de l'épingle (les deux fils pincent ainsi le picit) puis on fait 1 ou deux torsions.
    J'ai rajouté un petit dessin dans l'article

    L'OIDFA (Organisation Internationale de la Dentelle au Fuseau et à l'Aiguille) a publié il y a quelques années une étude sur les différences techniques entre les dentelles à fond clair (le réseau, les lisières les points d'esprit, les picots ....).
    Je ne sais pas si elle est encore dispo.

    Il y a plusieurs groupes d'études à l'OIDFA qui font des publicagtions pointues très intéressantes ... et l'OIDFA organise tous les 2 ans un grand congrès international EX-TRA-OR-DI-NAI-RE : en 2010 c'est au Japon, et en 2012...  tadaaaaam   c'est à CAEN : tu as interdiction de rater ça !

     A voir sur leur site
    http://www.oidfa.com/
    4
    Dimanche 7 Juin 2009 à 11:04
    Pour le picot, regarde ma réponse à Françoise.
    Bon dimanche (sous la pluie de mon côté ...  j'attend une petite eclaircie pour aller voter avec Papillon )
    5
    Dimanche 7 Juin 2009 à 11:15
    Voila encore un article fabuleux... Figures toi que je ne me disais rien du tout puisque j'ignore tout de ces subtilités mais j'en suis friande ! Merci Meriem ! Bonne journée
    6
    Dimanche 7 Juin 2009 à 11:21
    Moi aussi, j'adore connaitre et reconnaitre les dentelles : les décortiquer, braquer mon compte fil sur tel ou tel détail : bref je joue aux "experts" ... c'est 100 fois  mieux qu'à la télé, autant de plaisir et beaucoup moins de morts !
    7
    Dimanche 7 Juin 2009 à 12:06
    Je suis toujours époustouflée quand je vois ces belles dentelles
    Bises
    Béa
    8
    Dimanche 7 Juin 2009 à 13:43
    merci pour ces explications très intéressantes et concernant un style de dentelles que j'affectionne tout particulièrement
    9
    Dimanche 7 Juin 2009 à 14:10
    TU vois, c'est tout cela qui me manque sans Mme Lequarré, heureusement j'ai fait ta connaissance!
    Mais dis-moi tu es occupée à nous dire à nous autres, petites belges que nos dentelles servaient aux hollandaises? Rhoooooooo ben ils nous prennent tout alors, comme d'habe lol!
    Petite question le fond exagonal est le même que celui fait à Malines sans doute, qui tout compte fait est sur la route de .............Anvers, lol!

    Je me demandais à la première photo ce qu'étaient ces petites excroissances, maintenant je sais, c'est tout Beveren!!!!

    Merci Meriem, dank u!!!!! Bisoussssssssssssss
    10
    Dimanche 7 Juin 2009 à 18:39
    Merci pour toutes ces explications Meriem c'est vraiment très gentil à toi
    Bonne fête des mères
    Bisous
    Béa
    11
    Lundi 8 Juin 2009 à 07:17
    C'est vrai que les vieilles dentelles ont quand même un autre charme que toutes les mécaniques que l'on trouve aujourd'hui et qui sont parfois très JOLIES ... mais qui n'ont pas ... de vie ...
    12
    Lundi 8 Juin 2009 à 07:22
    hi hi , le problème desfois avec l'identification des  dentelles, c'est que plus on apprend .... et moins on a l'impression de savoir , plus on doute parfois.
    M'enfin bon, il y a quand même quelques rêgles faciles, et pas mal de dentelles simples à reconnaître.
    On n'est pas obligé d'aller tout de suite se précipiter sur les exceptions et les cas rares  !!!!
    13
    Lundi 8 Juin 2009 à 07:26
    C'est vrai que c'est une famille de dentelles très variée.
    Avec la même base, c'est rare de trouver des dentelles aussi différentes qu'une petit bande simple de Lille ou de Bucks, une Beveren, une Chantilly, une Polychrome ou une Blonde, en passant par les dentelles noires Suisse , etc
    Il faut du temps pour faire le tour d'Europe des dentelles à fond clair !
    14
    Lundi 8 Juin 2009 à 07:29
    Le fond de la Malines est différent : il y a en plus des petites tresses qu'on ne trouve pas dans le fond clair.
    Mais elles se ressemblent beaucoup .... et d'ailleurs le fond clair a été "inventé" pour imiter la Malines : faire de la dentelle qui ressemble à la Malines, reprennant les motifs de la Malines (au moins au début), mais plus rapide et plus simple.
    15
    Lundi 8 Juin 2009 à 07:30
    ben en fait ... c'est à moi que ça fait plaisir : quand un sujet vous passionne ... on adore en parler et le faire découvrir
    16
    Lundi 8 Juin 2009 à 08:54
    Yesssssssssss juste, je savais en plus, rhoooo on devient intelligente à te fréquenter lol, enfin çà rafraichit bien la mémoire, merci Meriem!!!!!
    17
    Lundi 8 Juin 2009 à 13:09
    Ah c'est rigolo xces picots la, j'en fait pour demarer mes dentelles a fond clair (uen photo dans peu de temps) et ma prof appelle ca des faux picots...
    La dentelle a fond clair... c'est ce que j'apprends en ce moment ...
    18
    Lundi 8 Juin 2009 à 14:57
    merci pour tes explications et pour le petit croquis, je crois que j'ai tout compris.
    Pour l'OIDFA je suis allée faire un tour sur leur site, es-tu inscrite ?
    19
    Lundi 8 Juin 2009 à 19:22
    Côté appellation, j'ai l'habitude de parler de :
    "picot noué" pour celui du Cluny
    "picot tourné" quand on fait x torsions et qu'on les "tourne" avec l'épingle.
    et "picot enroulé" quand on "enroule" les torsions autour de l'épingle avec le deuxième fil.

    Le "faux picot", je dis plutôt ça pour un picot qu'on fait au démarrage d'une dentelle (les picots du haut d'un marque page par exemple, c'est à dire les picots qui servent à intégrer des fils dans la dentelle).

    Mais ça n'est pas du tout parole d'évangile !!!!
    A vrai dire je ne sais même plus si ce sont des appellations perso ou des trucs qu'on m'a appris .

    hi hi, déjà qu'il y a plein de façons de faire la même chose en dentelle .... en plus on les appelle pas toutes de la même façon ...
    20
    Lundi 8 Juin 2009 à 19:38
    Oui, je fais partie de l'OIDFA depuis que je fais de la dentelle , c'est à dire depuis 1992 (sauf une petite interruption de 2 ans pour cause .... d'autres soucis).

    Il faut savoir qu'on n'y adhère pas par "intérêt", mais par "conviction".

    Je veux dire qu'en y adhérant, on reçoit une petite revue trimestrielle, avec des articles sur les activités de l'OIDFA, et des articles divers, souvent  sur les dentelles, musée ou autres du prochain pays qui va organiser le congrès par exemple.
    Mais ce n'est pas du tout une revue qui propose des modèles à faire (même s'il y en a 1 ou 2 généralement).
    Je me souviens qu'en tant que dentellière débutante, les articles ne me passionnaient pas. C'est maintenant que je les relis avec beaucoup plus de plaisir.

    L'adhésion à l'oidfa ne te donnera pas d'avantages quand à l'accès au congrès (là je trouve qu'ils exagèrent, c'est horriblement cher, mieux vaut y aller en "visiteur libre " qu'en adhérent !!!)

    Mais je trouve important qu'il y ait une association qui regroupe les dentellières du monde, qui leur permette de se rencontrer, de comparer leurs techniques, leurs histoires, et aussi de retrouver leurs points communs, leur histoire commune.

    Cela a permis par exemple cette étude dont je t'ai parlé sur les dentelles à fond clair des différents pays, il y en a eu aussi sur les dentelles sans carton, sur des coiffes ou dentelles de telle ou telle région, sur les dentelles anciennes du linge de maison ....


    21
    Lundi 8 Juin 2009 à 19:42
    en fait tu as raison les faux picots je les utilise pour inserer des paires mais je trouve qu'ils ressemble beaucoup au schema que tu as fait !
    22
    Lundi 8 Juin 2009 à 19:45
    BOnjour Nathalie.
    Je suis contente de savoir que le cheval celte est en train de prendre forme.
    J'espère qu'il ne vous posera pas trop de soucis, que vous réussirez à le dresser.
    S'il vous pose problème, n'hesitez pas à me contacter en tout cas.

    Quand à la danoise (ou toute autre dentelle), c'est déjà difficile de préparer des cours et d'expliquer une dentelle nouvelle quand on a les personnes en face de soi, et qu'on peut leur montrer les gestes .... alors imaginez le travail et la difficulté que ça représente de mettre ça en place sur le net?
    Je suis désolée, mais pour l'instant, je reste modeste et ne me lance pas dans cette aventure pharaonique !

    Je compte continuer à faire des articles techniques, mais par petites touches, en fonction souvent de telle ou telle question précise qu'on me pose ... ou en fonction de mes inspirations du moment. 
    Amitiés
    23
    Mercredi 17 Juin 2009 à 18:46
    c'est très intéressant,j'aime beaucoup venir te voir,je voulais te remercier de passer du temps à expliquer tout çà aux autres
    à+
    24
    Jeudi 18 Juin 2009 à 13:16
    C'est trsè gentil .... parceque c'est vrai que je suis parfois inquiète du temps que ça me prend  :
    je me dis que je vais peut être pas arriver à faire ça sur la durée.

    Mais bon, c'est très intéressant et amusant pour moi aussi, pour l'instant c'est un vrai plaisir, si un jour ça change .... on verra.

    Et savoir que d'autres apprécient vraiment me donne encore plus de coeur à l'ouvrage.
    25
    coco28
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Encore un article bien instructif. J'admire tes connaissances sur la reconnaissance des différentes dentelles. Je ne sais pas si un jour j'arriverais à les dissocier comme toi. Bon dimanche, même sous la pluie. Amitiés.
    26
    Nathalie
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    Bonjour,
    A Cabourg, j'ai fait votre connaissance. Je suis la personne qui n'a jamais de Bruges qui a hésité pour une fleur art déco pour en fait craquer sur la tête de cheval. Avec mes 10 mois de dentelle, ouhahou j'y arrive. Je tisse les roues.  Votre connaissance me fait admirer très régulièrement votre site. J'apprends régulièrement des choses.
    Je souhaiterai vous demander si c'est possible de mettre en ligne la méthode pour les bases de la dentelle danoise.
    Merci
    A bientôt le plaisir de vous lire
    Lie
    27
    Henny
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:12
    J'ai appris la Dentelle de Beveren à l'école Artofil www.artofil.be/ à Temse (Belgique). Nadine Pauwels était notre professeur. J'ai fait de beaux travaux, c'est une dentelle que j'aime bien, assez difficile mais très agréable à travailler.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :