• Embobiner ses fuseaux - suite



    En ce moment, je dentelle un petit lacet entièrement en fil blanc ... et pourtant, sur mes fuseaux, on voit du bleu, du rose, un peu de marron, du noir .....
    Il s'agit en fait de leur "sous couche" dont vous avez peut être déjà entendu parler si vous avez lu les commentaires sur l'article Embobiner ses fuseaux


    De l'utilité de la "sous couche ".



    1ère utilité de la sous couche :  Protéger le fil


    Une grande partie de mes fuseaux ont, en permanence, une "sous couche", c'est à dire qu'il y a un peu de fil embobiné dessus, pas trop, juste de quoi couvrir le bois.
    Parfois je fais une sous couche avec du fil à faufiler par exemple, mais très souvent elle est constituée de restes de fils des travaux précédents. Ce qui fait que ma sous couche est souvent bariolée !

    J'avais d'abord utilisé le système de la sous couche pour protéger mon fil à dentelle.
    En effet, surtout sur les fuseaux en bois sombre, les fabricants doivent utiliser un vernis teinté qui jaunit le fil (quand les fuseaux sont neufs).

    On ne s'en rend pas forcément compte  en travaillant, et quand la dentelle est terminée, on s'aperçoit qu'elle était blanche au début ... et qu'elle a progressivement viré à l'ivoire ...  ou même au jaune  !
    Ma sous couche avait donc pour but de faire écran et de protéger mon fil blanc.



    2ème utilité de la sous couche :  Economiser le fil

    Je me suis très vite rendu compte que ma sous couche était pratique quand j'avais très peu de fil à embobiner sur un fuseau.
    Si vous ne faites que 2 ou 3 tours de fil directement sur le bois ça glisse, ça ne tient pas.
    Si vous les faites sur la sous couche, le fil est "agrippé" , il tient bien et vous pouvez travailler.

    C'est surtout utile pour les dentelles à fils coupés pour lesquelles on a souvent besoin de très peu de fil pour chaque motif.

    Si un modèle demande 14 fuseaux par exemple, il ne faut embobiner au départ que 7 fuseaux, c'est à dire la moitié, mais il faut les embobiner bien généreusement   (toutes proportions gardées bien sûr selon que l'on veut faire un grand napperon en fleuri de Bruges ou un tout petit motif figuratif !)
    Ces 7 fuseaux portent la réserve de fil, et ils serviront à plusieurs éléments de ma dentelle, tant qu'il restera du fil dessus.
    Sur les 7 autres fuseaux on ne mettra que la quantité nécessaire à chaque élément. Ils seront donc rembobinés à chaque fois.


    Dans les dentelles à fils coupés, il est assez facile d'évaluer (à peu près) la longueur de fil nécessaire aux paires pendantes (=passives).

    Si on fait un petit lacet en mat par exemple, la longueur de mon fil devra faire la longueur de mon lacet (+ une petite marge de sécurité), c'est à dire quelques centimètres seulement le plus souvent.

    On va donc coupler chaque fuseau plein avec un  fuseau libre sur lequel on fera le nombre de tours nécessaires à la longueur du lacet, disons par exemple 4 ou 5 tours. Grâce à la sous couche cela va tenir même avec très peu de tours. 

    En plaçant les fuseaux à cheval sur les épingles de départ, on veillera à positionner deux fuseaux pleins à l'endroit où démarrent les voyageurs.

    Les paires pendantes seront composés de fuseaux bien pleins et de fuseaux remplis du juste nécessaire.

    Sur la photo de gauche, vous voyez le fuseau de droite bien chargé dans mon fil à dentelle vert, et le fuseau de gauche avec sa sous couche sur laquelle j'ai fait  quelques tours en vert.




    Si le lacet est très court, ou si on doit faire un fond de remplissage dans un tout petit motif par exemple, on aura besoin parfois  de 3 ou 4 cm de fil, pas plus.
    Même si on ne fait que  2 ou 3 tours sur le fuseau, on aura déjà beaucoup trop de fil embobiné , c'est à dire qu'on sera obligé de jeter le petit bout de fil restant une fois le motif terminé.

    Et moi, je suis radine : le fil à dentelle ça coûte cher, je l'économise !

    J'accroche alors mon fil au fil de la sous-couche (par un noeud de dentellière ou tout autre noeud que vous savez faire ... pourvu qu'il soit solide).
    Je n'ai donc que mes 4 cm de fil nécessaires, qui ne touchent même pas le fuseau (voi photo ci dessous), mais je peux travailler, et je pourrai crocheter et nouer sans problème.
    Quand ma sous couche est d'une couleur différente de ma dentelle comme sur la photo, c'est plus pratique : ça me permet de surveiller plus facilement ce qui se passe  et d'intervenir à temps ...  des fois que j'aurais calculé vraiment trop juste !




    Quand il ne reste que  très peu de fil sur un fuseau comme sur la photo de droite, que faire ?    le jeter ?

    Non, non, il en reste bien assez pour une paire pendante : je retire complètement le fil du  fuseau et je l'attache à la sous-couche de 2 fuseaux libres.

    Sur la photo ci dessous, je n'ai pas tendu les fils, mais on voit qu'il restait finalement  bien de quoi faire une paire pendante  !
























    Pour les paires pendantes, j'ai parlé d'évaluer la longueur nécessaire, mais surtout ne perdez pas de temps à essayer de la mesurer de façon exacte, faites ça grosso modo.

    -   Avec l'expérience , le grosso modo deviendra plus précis, vous verrez

    -  S'il en reste sur le fuseau, nous venons de voir qu'on peut encore utiliser des très petits bouts, et au pire le reste deviendra une partie de la sous couche ou sera jeté (mais si, mais si ...  je jette aussi parfois !)

    -  S'il n'y en n'a pas assez, ce n'est pas grave, nous verrons dans un  prochain article comment le changer ou ... tricher.

    Dans certaines dentelles à fils coupés classiques dans lesquelles on répète toujours les mêmes motifs, les dentellières savaient (ou savent encore parfois ) le nombre exact de tours à faire pour tel modèle de fleur, ou pour tel type de feuille.
    Mais il s'agit là d'affaires de spécialistes !



    Je suis radine avec mon fil .... mais les dentellières d'autrefois l'étaient aussi, par nécessité.
    En effet, les marchands leur confiaient un modèle à faire et un certain poids de fil.
    Et il vérifiaient qu'il retrouvaient bien le même poids en dentelle, pour être surs que la dentellière n'avait pas travaillé quelques mètres supplémentaires qu'elle aurait vendu  pour son propre compte à un marchand concurrent.
    Il ne faut pas oublier aussi qu'elles étaient le plus souvent obligées d'acheter elles mêmes leur fil. Elles faisaient donc en sorte d'en jeter le moins possible, voire même pas du tout !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:12
    Très intéressant ton article. J'en suis malade de jeter mes bouts de fils. Mais il faut dire que, puisque je débute, je n'ai pas encore assez de fuseaux ... j'attends Cabourg pour m'approvisionner...Biz
    2
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:17
    Mme Lequarré nous incitait à agir ainsi, mais bon, ces dames se considéraient au-dessus de ces préoccupations!
    Je pensais ouvrir un forum de dentelles, puis j'ai été happée par celui de crochet, à mon grand regret! DU coup, avant de te rencontrer, je pensais faire beaucoup par mon blog. Pour ne pas faire double emploi, je vais renvoyer, après avoir montrer comment fabriquer les fuseaux en papier, à ton article ici, toujours aussi superbement fait!!!!! Bisous!!!!!!
    3
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:21
    De nouveau un article bien intéressant. Je n'utilisais pas le système de sous-couche ayant des fuseaux clairs mais pour l'économie de fil je crois que je vais me laisser tenter.
    4
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:23
    ehhhh, j'y serai à Cabourg, j'aurai un stand  avec mes dentelles et mon papillon !!!!
    tu viendras me faire un petit coucou , hein ?     promis  ?


    5
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:25

    Si tu as des fuseaux clairs, la sous couche ne te servira qu'aux dentelles à fils coupés.
    Elle ne te sera guère utile pour les dentelles à fils continus.

    6
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:27
    Merci Bidoullette du compliment : me dire que je fais comme Mme Lequarré disait de faire, ça me rend fière comme un pape.
    Toute contente.
    7
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:34
    coucou Meriem
    un grand bonjour et un grand merci pour notre porte monnaie, je suis ravie de cet article car c'est vrai que lorsque j'arrivais en bout de fil je glissais sur le fuseau. Pour mesurer la longueur d'une corde sur le bord d'un fond de torchon, le fait de tourner plusieurs fois entre chaque croisement doit augmenter considérablement la longueur de fil, non ? faut-il doubler ou tripler la longueur dans ce cas ? Merci ma belle et bonne journée Bisous
    8
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:40
    Promis ! Je viens te faire un coucou ! Mais... comment je te reconnaîtrai ?
    9
    Mercredi 15 Avril 2009 à 09:45
    Merci pour ce nouvel article.Ton blog est très très intéressant.
    10
    Mercredi 15 Avril 2009 à 10:04
    heu, oui, t'as raison ...
    Normalement, il y a un papier avec mon nom sur le stand : Meriem Chauvet
    Mais tu me donnes une idée : il faudrait que je prépare aussi un petit panneau disant que c'est le stand de "Dentelle et papillon".
    Bonne idée.
    11
    Mercredi 15 Avril 2009 à 10:06
    Merci. J'ai toujours un doute, me demandant si le sujet peut intéresser ou pas.
    Alors souvent je fais un sujet à partir d'une question qui m'est posée ... comme ça je me dis que ça interessera au moins 1 personne  
    et je suis toute contente si ça en intéresse plus !
    12
    Mercredi 15 Avril 2009 à 10:10
    comme quoi, "les grands esprits se rencontrent" comme on dit  !
    Merci de ta visite et de ton petit com, j'aime bien quand chacun donne son avis ou ses "trucs"
    13
    Mercredi 15 Avril 2009 à 10:11
    dis donc ma belle, tu pourrais me donner ta date de naissance (pas forcément l'année) des fois que je trouve une petite boîte!!! Bisous
    14
    Mercredi 15 Avril 2009 à 10:15
    Je ne me suis jamais amusée à calculer la longueur de fil nécessaire à une dentelle à fils continus (type Torchon par exemple) ....  .
    Je pense qu'il serait fou de vouloir le faire  : en effet, certaines paires peuvent à un moment donné devenir voyageurs d'un motif et "manger" du coup beaucoup de fil .
    De plus, comme je suis une adepte de l'aponçage, je me pose beaucoup moins de question concernant la quantité de fil à embobiner.

    15
    Mercredi 15 Avril 2009 à 11:09
    merci pour cet article! j'ai fait just une cours de dentelle aux fuseax mais obligée d'abandonner à cause d'une formation. Je me dis que je pourrais peut-être essayer de me lancer toute seule... affaire à suivre! Du coup je suis conente d'avoir trouvé ton blog et tes explications!
    16
    Mercredi 15 Avril 2009 à 11:33

    Je sais que certaines personnes ont appris la dentelle seules avec l'aide du livre de Lysiane Brulet (va voir, j'en parle sur l'article "changer le sens d'un mat dans une rivière en Torchon")
    Maintenant que tu t'es lancée, ce serait dommage de laisser tomber.
    Il y a aussi le forum des dentellières qui pourrait t'aider :
    http://dentelleauxfuseaux.aceboard.fr/
    Et en tout cas, bienvenue sur mon blog

    17
    Mercredi 15 Avril 2009 à 11:35
    c'est le 7 juillet
    l'année ???  ja vais garder le secret :  je peux juste te dire que ça commence par 19 et que ça se termine par 56
       
    18
    Mercredi 15 Avril 2009 à 12:29
    Voilà quelque chose de très intéressant car quand ma fille à commencé à vouloir faire de la dentelle ça on ne le lui avait pas dit
    Malheureusement avec les petites elle n'a pas continuer.
    Merci Meriem
    bisous
    Béa
    19
    Mercredi 15 Avril 2009 à 13:13
    Un jour elle s'y replongera peut être ...
    20
    Mercredi 15 Avril 2009 à 14:16
    pfffffffffffff je serais vite perdue avec tous ces fils !!!!!!!!!!!
    Bisous
    Béa
    21
    Mercredi 15 Avril 2009 à 17:49
    Bonjour,

    Super ton article comme d'habitude. Nous faisons comme ça quand l'ouvrage demande peu de fils. Par contre dans un ouvrage plus grand, je ne mesure pas, mais maintenant je fais quand même attention à la longueur que je met sur mes fuseaux car après on gaspille du fils, s'il en reste trop on doit trouver des ouvrages plus petits pour finir les fils...
    Maintenant que j'y arrive, je fais le nœud des dentelières pour raccrocher aussi j'attends avec impatience ton article prochain.

    Bonne fin de journée
    Marie-Hélène
    22
    Mercredi 15 Avril 2009 à 19:12
    mais non, quelque soit le nombre de fuseaux , 10 ou 500 .... on n'en travaille que 4 à la fois ....il suffit donc juste de savoir compter jusqu'à 4 !
    23
    Mercredi 15 Avril 2009 à 19:17
    et c'est pour ça qu'on n'a jamais assez de fuseaux, qu'on est toujours obligées d'en racheter, car ils sont toujours déjà pris par d'autres fils .... jamais par le fil dont on a besoin à ce moment là.
    C'est farceur un fuseau !
    24
    Mercredi 15 Avril 2009 à 23:09
    Mylène appelle ça une amorce, je ne sais pas si c'est du vocabulaire répendu pour ce système? Je l'ai vu utilisé la première fois pour les cordonnets de point de Paris, et j'ai utilisé pour ma jambière, et oui j'ai été assez nouille pour ne commander qu'une bobine de fil, et pas eu envie de repayer des frais de port...
    25
    Jeudi 16 Avril 2009 à 07:03
    Je ne connaissais pas le terme (en fait, je n'en connais aucun pour cette façon de faire).
    Tu as raison, j'aurais dû dire que ça pouvait être utilisé pour le cordonnet, d'ailleurs je vais peut être le rajouter dans l'article ce soir.
    C'est bien Sophie quand tu mets ton petit grain de sel qui complète ... ou corrige, c'est bien pratique.
    26
    Jeudi 16 Avril 2009 à 10:11
    bravo pour ton blog plein de conseils et riche en enseignements , contines ainsi ! merci pour ton commentaire sur notre blog, et au plaisir !
    27
    Jeudi 16 Avril 2009 à 11:28
    Toujours aussi bien et précis, ton article. J'utilise aussi cette méthode car j’aime beaucoup les petits sujets à fils coupés. Quand je sais que je vais recommencer le modèle, je mesure le fil mis sur les fuseaux, puis je mesure ce qui reste et je note la différence sur le carton. Bien pratique car on est souvent plusieurs à faire le même modèle dans un club.
    Une remarque : si la passive (tu l’appelles pendante) est dans un mat, je prends 1,2 fois la longueur du lacet, si elle est dans une grille 1,5 fois et si c’est une paire de bordure avec point double avant et après l’épingle, je prends aussi 1,5 fois la longueur du lacet. Pour les voyageurs (ou meneurs) je n’ai pas réussi à trouver de règle générale, cela dépend de la largeur du lacet bien sur , aussi je compte combien de fois il y a l’écartement entre 2 épingles dans la largeur du lacet et je double ce nombre. Mais la plupart du temps, je prends 5 fois la longueur s’il est étroit et 7 fois s’il est + large.
    28
    Jeudi 16 Avril 2009 à 11:29
    Wahoo drolement interessant cet article !!
    29
    Jeudi 16 Avril 2009 à 11:41

    Alors là, chapeau, ça c'est étudié !
    J'avoue n'avoir jamais poussé les calculs à ce point ! je fais ça beaucoup plus "à l'instinct" et souvent je tombe pas trop mal.
    Effectivement, le fait de noter doit bien aider ceux qui font le modèle après toi.

    En tout cas, ce que j'adore dans les commentaires des unes et des autres .... c'est qu'il y a souvent autant de choses à apprendre dans les comm que dans l'article lui même. Merci à toutes !
       

    30
    Jeudi 16 Avril 2009 à 11:44
    Je te conseille de lire le commentaire de Gibritte : elle a fait une étude très précise sur la longueur exacte de fil à utiliser.
    31
    Jeudi 16 Avril 2009 à 19:18
    Annie ?

    on peut dire que tu sais ménager le suspens !
     

    Mea culpa ... ce n'est pas bien de taquiner ses visiteuses .... je viens d'être punie.
    En fait je pense qu'il s'agit d'un petit problème avec les commentaires sur Over blog ce soir, car il vient de m'arrive exactement la même chose que toi en voulant laisser un commentaire ailleurs : le système fait l'envoi dès qu'on veut changer de ligne.
    Ah l'informatique !!!!!
      
    32
    Jeudi 16 Avril 2009 à 22:19
    Sous FF
    pas de problème pour revenir à la ligne

    Sous IE
    ça ne fonctionne plus

    "demain est un autre jour" peut être qu'OB aura résolu le problème....ça permet de rencontrer des nouveaux blogs :-)))bises et bonne soirée en dentelle
    33
    Vendredi 17 Avril 2009 à 09:24
    Cest très intéressant, merci !
    34
    Vendredi 17 Avril 2009 à 10:20
    Bon vendredi en dentelle!!!!
    35
    Dimanche 19 Avril 2009 à 15:00
    Bonjour Meriem. Encore une fois, je réitère mes félicitations qu'en à ton blog qui est une vraie mine d'or, tant au niveau des réalisations de dentelles qu'au niveau de tes conseils que tu dispenses avec générosité. Merci pour l'astuce des sous couches de fils sur tes fuseaux. Je n'y avais pas pensé, je retiens l'idée. Par contre, ce que je faisais, c'est que lorsque j'allais tomper en panne de fils, j'utilisais une chute que je remettais en bout pour économiser le fil neuf. Ce qui revient un peu au même. Mais ta façon de procéder évite encore plus le gaspillage des fils. D'autant que moi, je n'ai pas de problème concernant le manque de fuseaux, puisque je me les tourne, avec grand plaisir.
    Je pense que nous aurons l'occasion de nous rencontrer à Cabourg, le dimanche. Nesty vient de me dire par MP, sur le forum, que tu y seras. Je pense que la journée devrait être encore bien riche en échange. Amicalement.
    36
    Dimanche 19 Avril 2009 à 16:03

    A bientôt à Cabourg alors, avec grand grand plaisir
    Amitiés.

    37
    Jeudi 7 Mai 2009 à 13:06
    bonjour,
    j'aimerais me mettre à la dentelle, mais je cherche des sites ou est vendu les fuseaux et je ne trouve pas. Pourriez vous m'en indiquer ? Merci
    J'ai fait moi meme mon carreau, car pour une débutante, c'est très cher.
    38
    Jeudi 7 Mai 2009 à 19:37
    Perso, j'achète mon matériel depuis des années chez De Liever. C'est en Belgique, mais ils envoient très rapidement, et tu peux payer en chèque (sans frais bancaires)
    http://www.rolande-deliever.com/pendentifs.htm

    Tu peux trouver aussi du matériel au centre d'enseignement du Puy, chez Midon dentelle, où à l'hotel de la dentelle de Brioude
    http://www.ladentelledupuy.com/
    http://www.midon-dentelle.fr/
    http://www.hoteldeladentelle.com/
    Ce sont aussi 3 très bonnes adresses, je te laisse naviguer sur les sites et faire ton choix.
    Il y en a très certainement d'autres ... je ne connais pas tout.
    Bonne découverte de la dentelle !
     


    Une nouvelle adresse pour des fuseaux : http://www.ets-buffet.fr/
    39
    midu
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13
    je travaille comme toi, j'ai des fuseaux clairs donc pas de souci mais souvent j'ai une réserve de fil d'un côté et de l'autre peu de fil. Si jamais je n'ai pas prévu assez, déjà je n'ai qu'un fuseau sur 2 sur lequel rajouter et puis sinon pour le 2è fuseau quand j'arrive et que ça se déroule je rajoute un vieux fil pour le rallonger juste histoire d'être à l'aise et que ça ne se déroule pas. Merci pour ton blog toujours aussi bien.
    40
    annie
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13
    Bonjour Meriem
    41
    annie
    Vendredi 31 Août 2012 à 20:13
    bonjour Meriem (suite)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :