• puntaire 003 p200



    Un petit livre de conte pour enfant dont l'héroïne est une dentellière !!!!

    comment résister ?


    Il est en catalan ... que je ne parle pas du tout .... mais je crois avoir compris l'histoire
     (ben voui, quand y a beaucoup d'images ...  ça aide )

    Comme cet énooorme ouvrage ne fait pas moins de .... 12 pages    ! vous comprendrez facilement que je ne puisse pas vous le montrer en entier.
    Alors je vais vous en faire un résumé,

    asseyez vous bien tranquillement, je vais vous raconter une histoire ...

    Il était une fois ....



    puntaire 010 p200

    Il était une fois une reine qui alla voir la meilleure dentellière du pays pour lui commander une magnifique dentelle.

    Hélas, la dentellière était morte, mais sa fille habitait encore la maison avec sa tante
    (.... enfin je crois que c'était sa tante : "la tia"  ?  j'ai un petit doute, mais ça ne change rien à l'histoire ).

    La tante dit que la dentelle serait faite pour le lendemain.







    puntaire 006 p200


    mais la petite fille ne savait pas manier les fuseaux.

    Elle essaya toute la nuit sans succès.


    Épuisée, elle s'endormit, après avoir demandé à la Vierge de venir à son aide.

    Et au réveil, ho miracle, toute la dentelle était réalisée ....


    la reine fut tellement contente du résultat qu'elle demanda à la petite fille de venir le lendemain faire une démonstration de son art au château.








    La petite fille pria à nouveau la Vierge qui lui envoya des petits anges .... et , jusqu'aux premières lueurs de l'aube, ils lui apprirent à croiser les fuseaux.

    puntaire 009 p250



    puntaire 012 p200




    Ainsi le lendemain toutes les belles dames de la cour, ainsi que la reine et son jeune fils,  furent émerveillés devant la dextérité de la fillette.


    Comment cela s'est-il terminé ?


    je suis sûre que vous ne devinez pas

    La fin est incroyable et totalement inattendue  ! 








    puntaire 011 p200


    Et bien, oui ... évidemment ....
     je suis contente de voir que vous n'avez pas oublié votre âme d'enfant,
    et que vous savez toutes et tous que quelques années plus tard, notre petite dentellière épousa le beau prince.



    Quelle image émouvante, non ?
    Je suis sûre que vous avez sorti votre  mouchoir pour essuyer une larmichette d'émotion , non ?









    Et voici comment une petite dentellière catalane devint reine

    "Aixi fou com fent puntes al coixi arribà a esser reina una donzella de la costa catalana"




    puntaire 004 p300



    Voici la belle histoire que se racontent encore sûrement les dentellières du pays qui travaillent dans la rue, sur leur chaise, le coussin appuyé au mur de leur maison, comme on l'a vu faire à Monovar.


    (La Puntaire. Texte de Jordi Canigo, Illustracions de Constanza. Editions Raylu à Barcelone)



    66 commentaires


  • fil01


    Voilà qu'aujourd'hui je reçois un très gentil courriel de l'une d'entre vous avec en titre :

     "Bon anniversaire"


    Bon anniversaire ???? 

    c'est pas mon anniversaire  .... 
    elle a du confondre ......


    et à la lecture du courriel, je vois que ce bon anniversaire s'adresse .... à mon blog  !!!

    Bon sang,  .... mais c'est vrai ça,

    j'avais oublié .... (quelle mauvaise mère je suis !)

    mon blog a 1 an  !!!!



    1 an passé même puisqu'il  est né le 10 janvier 2009
    (mais j'ai publié mon premier article le 1er février ....comme vous voyez, dès le début j'ai été très lente )



    Le blog s'est ouvert avec un tête de cheval .... alors en clin d'oeil je vous ai mis cette étiquette de fil avec une tête de cheval.



    Mais surtout j'écris ce petit billet pour vous dire

     
    un TRES GRAND ,
    chien-20avec-20papillon-5B1-5D.gif

    un ENORME 


    MERCI

    fil03



    Merci à vous toutes et tous qui êtes fidèles à mon blog, qui m'avez encouragée.

    Ce matin le compteur de visites overblog annoncait 
    35 848  visiteurs
    depuis sa création






    fil04




    Je n'aurais jamais imaginé ça il y a un an.
    Je me souviens combien j'avais été contente le jour ou overblog m'avait annoncé que j'avais eu 10 visiteurs la veille
    10 ?  incroyable !!!! 
    si j'enlevais mes tantes, ma cousine et les 2 ou 3 copines à qui j'avais dit avoir commencé un blog .....
    ça voulait dire que j'avais eu des visiteuses de l'extérieur ?   des inconnues  ???
    c'était dingue  !    j'étais hyper fière !

    Et aujourd'hui Overblog me dit que vous êtes en général un peu plus d'une centaine à venir me rendre une petite visite chaque jour.

    Et 188 d'entre vous sont inscrites pour être averties de la parution de nouveaux articles.





    Et un merci tout particulier aussi à celles qui, via leurs propres blogs, m'ont donné un gentil coup de pouce au départ
    (elles se reconnaîtront )



    C'est reparti pour un an !!!!



    fil02


    52 commentaires

  • Malines01



    La dentelle de Malines est une dentelle belge originaire, sinon de la ville même dont elle porte le nom, au moins de sa région.
    Elle fait partie d'une prestigieuse souche commune dont les membres vont petit à petit prendre leur indépendance et mettre en avant leur particularité devenant respectivement la Valenciennes, la Binche, la dentelle de Flandre ... et la Malines.



    Pourquoi la "petite" Malines ?

    Parce que je ne vais pas vous parler ici des somptueuses Malines du XVIIIème siècle, qui se distinguaient entre autre par leur inégalable finesse et par l'extraordinaire richesse de leurs innombrables fonds fantaisie.

    Non, je vais vous parler de la Malines XIXème, une dentelle toujours extrêmement fine, mais aux motifs beaucoup plus simples, et qui n'a gardé pratiquement plus qu'un seul réseau, très caractéristique de cette dentelle : le  "fond de glace".


    Pourquoi commencer par elle ?

    Parce qu'elle est très facile à reconnaître et parce que c'est celle que vous pouvez encore facilement trouver dans les brocantes ou dans  vos greniers, donc celle que vous aurez l'occasion d'avoir entre les mains. Alors je me suis dit qu''il serait bon que vous puissiez la reconnaître.
    L'autre, la "grande", on ne la trouve pratiquement plus que dans les musées et les livres hélas.


    Il s'agit d'une dentelle aux fuseaux, à fils continus sur réseau à maille hexagonale dit "fond de glace".

    Tout d'abord, la Malines (comme la Valenciennes) est toujours restée une dentelle d'une très grande finesse.
    Elle n'a jamais été déclinée en fils plus gros comme la dentelle de Flandre ou certaines dentelles à fond clair par exemple
    Vous aurez donc toujours entre les mains une dentelle très fine et vaporeuse.


    Malines04
    A l'oeil nu, on a l'impression de voir une dentelle à fond tulle, type dentelle de Lille.

    Mais un oeil exercé, ou encore mieux l'utilisation d'un compte fil, permet de mettre en évidence la  "signature" de la Malines : son réseau.

    Vous ne pourrez pas confondre ce réseau avec d'autres  :

     il s'agit d'une maille hexagonale avec,
    en haut et en bas, 2 petits pans obliques constitués de 2 fils tordus

    et sur les côtés, parallèles à la lisière, 2 tresses de 4 fils.

    Il s'agit du "fond de glace" (Isjgrond)



    Malines03



    Les motifs de la Malines sont traditionnellement en toilé (mat).

    Sur la photo de droite, le toilé est signalé par des flèches violettes.

    Cependant, au XIX ème siècle, on utilisera de plus en plus la grille (flèches vertes)

    et enfin, un élément inséparable de la Malines : le cordon :
    un fil beaucoup plus gros qui cerne tous les motifs (flèche jaune)







    Malines02
    Contrairement à la Valenciennes ou à la dentelle de Flandre dont les motifs sont cernés d'une ceinture continue qui fait la transition entre le motif et le réseau, il n'y a pas de ceinture à proprement parlé (c'est à dire une paire travaillée en passées tordues CTCT) dans la Malines
     
    même si, par endroits (tirets rouges) le réseau donne l'impression de dessiner une ceinture autour du motif.
     Mais à  d'autres endroits (flèches jaunes), on voit bien l'absence totale de ceinture.


    Quand on travaille le motif, les épingles sont posées à l'extérieur, de l'autre côté du cordon.

    Le compte fil permet de bien voir ces "bouclettes" formées par les voyageurs autour de l'épingle (points verts sur la photo).



    Sur cette photo qu'on vient d'examiner, on voit bien le réseau avec ses petites tresses :
    ces petites barres plus épaisses, à l'horizontale.

    A l'horizontale ?
    Sur le schéma présenté plus haut , les petites tresses sont à la verticale ?

    Oui, car le schéma est fait dans le sens dans lequel on travaille la dentelle.
    Par contre, on regarde généralement les dentelles "en longueur" ,  c'est à dire  la lisière en haut, à l'horizontale
    .... alors les petites tresses parallèles à la lisière apparaissent donc à l'horizontale.


    Malines05


    Les motifs de la dentelle de Malines XIXème sont quasi exclusivement des motifs floraux,
    des petites guirlandes de fleurs juste en bordure pour les plus simples,
    ou des motifs plus élaborés occupant la quasi totalité de la hauteur.


    Le fond de Malines est assez difficile à travailler de façon régulière : en effet,  il n'y a pas de poses d'épingles au niveau du réseau , ce qui aiderait  à lui garder sa régularité .
    La dentellière doit travailler toute sa "ligne" de réseau d'une seule traite,  jusqu'à la lisière ou au motif suivant qui lui permettront de poser des épingles et de fixer sa ligne de réseau.

    C'est pourquoi on trouve souvent dans la Malines des petits motifs semés dans le réseau : ces petits motifs permettent de faire des lignes de réseaux moins longues, de poser des épingles plus souvent et donc aident à la régularité du fond.

    Ce sont bien des petits motifs, des pois ou des fleurettes.
    Il n'y a pas de points d'esprit carrés dans le réseau comme dans la dentelle de Lille par exemple,
    (même si on trouve souvent des petits points d'esprits carrés décoratifs dans les ajours, comme dans les deux petites bandes ajourées de la large dentelle ci dessus.
    Vous pouvez voir des exemples de semés sur la première dentelle de l'article, ou sur la photo ci dessous.


    Malines06


    Devant cette petit Malines étroite destinée à border de la lingerie ou des coiffes, on a envie de dire que la Malines ressemble à la dentelle de Lille :  fond tulle très semblable, et mêmes fleurettes alignées.

    mais il serait plus juste de dire l'inverse.

    En effet, c'est la dentelle de Lille la "copieuse" : elle a été créée pour imiter la Malines, la technique de la Lille permettant de donner un résultat très approchant, mais beaucoup plus facile et rapide à faire.

    Dans les ajours des Malines XIXème, on trouve souvent quelques points fantaisie,  quelques souvenirs de la grande époque de la dentelle de Malines, époque où elle collectionnait les fonds tous plus beaux les uns que les autres, et où le fond de glace était minoritaire, voir inexistant. (il n'est apparu que vers la moitié du XVIIIème siècle).

    Dans la dentelle ci dessous, plus ancienne que les précédentes, on voit plusieurs points fantaisie différents.
    Dans le motif du bas par exemple, un riche réseau avec de grosses fleurs.
    Mais nous sommes encore bien loin des prestigieuses dentelles de Malines du XVIIIème tellement plus extraordinaires.


    Malines07




    Pour  voir la différence entre le réseau de la dentelle de Malines et celui de la dentelle de Lille par exemple, cliquez ICI.




    49 commentaires
  • chebka50 p250


    Je me permet de vous "infliger" une petite suite à mon article sur la Chebka pour vous parler d'une dame dont je ne connais rien d'autre que ses modèles de dentelle

    ... mais quels modèles !



    Je vous ai déjà raconté que sous le protectorat français, la dentelle Chebka trouvait ses débouchés en France bien sûr mais il fallait pour cela qu'elle se plie au goût européen .... qu'elle renie un peu ses origines.

    Pour que le dentelle Chebka plaise, on lui donnait un faux air de Venise ou de Cluny, comme le petit bavoir rose que je vous ai montré dans l'article précédent, ou comme ce napperon ovale que l'on peut vraiment prendre pour du Cluny.

    chebkacluny p300




    Oh oui, c'est joli ...  très joli ... mais tellement passe partout, ça ressemble tellement à toutes ces dentelles commerciales qui se sont faites par milliers au XIXème et début XXème siècle, 
    ces dentelles qu'on voit ... et qu'on oublie.





    Et puis j'ai découvert les modèles créés par Madame Seyrig.

    Avec beaucoup de sensibilité,  avec un dessin assez moderne et innovant pour l'époque, cette dame a su garder à la Chebka toute ses spécificités techniques, ses motifs et points traditionnels,

    mais surtout elle lui a laissé son âme,
    sa culture,
    ses racines,
    ses paysages
    .



    Il y  d'abord
    ce magnifique rideau des mille et une nuits
    que j'ai mis en tête de ce billet.



    et puis il y a ....

    chebka52 p500


    Mosquée Kairouan p300




    Il y a par exemple ce grand chemin de table, dans lequel je vois la cour et les dômes d'une mosquée, 
    la mosquée de Kairouan bien sûr.













    chebka51 p350



    chebka 031 p200
















      Il y a ce napperon aux rudes motifs anguleux, dans lequel je retrouve les motifs rouges des poteries  modelées et peintes par les femmes de Sejnane








    chebka ksar p500 Ribat Sousse p250






    Il y a  cette grande nappe, où je vois des Ghorfas, ces greniers à étages qui servaient à garder le grain, les olives ...


    ou bien j'y vois encore les rempart des vieilles citées, comme ceux du ribat de Sousse













    il y a ... oh il y en a encore bien d'autres ....
    mais si je mets trop d'images, mes lectrices se plaignent que l'article met trop de temps à s'afficher, alors ... 






    Merci Madame Seyrig. vous avez su résister aux motifs stéréotypés, vous avez su, tout en lui gardant son âme arabe, créer pour cette dentelle des dessins nouveaux (comme d'autres l'ont fait pour d'autres dentelles en France ou en Allemagne à la même époque à peu près).

    Je ne sais pas si vous avez pensé réellement à tout ça en faisant vos dessins, mais je suis certaine que vous deviez beaucoup aimer la dentelle ...  et beaucoup aimer la Tunisie 



    Pardonnez moi la très mauvaise qualité des photos, mais je n'avais que ça : ce sont en fait des photocopies d'un livre de 1931 "Dentelles et Broderies Tunisiennes" par A Deplanche ..... livre que j'aimerais bien un jour trouver "en vrai" , livre qui m'a permis, entre autre de découvrir cette créatrice.



    36 commentaires

  • courbe01 p500


    Voici, comme promis, deux (...  deux et demi même...) nouvelles façons de prendre les virages en douceur.

    Comme je l'avais dit lors du premier épisode, il ne s'agit pas d'épingle pivot, mais bien d'épingles utilisées 2 fois.
    2 fois ... et pas plus.

    Dans les deux cas détaillés lors du premier article sur le sujet, les voyageurs travaillaient la paire lisière.
    Aujourd'hui, nous allons voir des méthodes où les voyageurs restent dans le mat, il ne vont pas jusqu'à la lisière (l'épingle ne sera donc pas véritablement utilisée 2 fois).



    Troisième méthode
    La technique du " Point de Retour "

    c202 p250


    L'épingle (normalement) utilisée deux fois est en vert sur le schéma.

    Le premier passage sur cette épingle se fait tout à fait normalement.

    Au deuxième passage, pour pouvoir faire demi tour, les voyageurs vont travailler la dernière paire passive de façon un peu spéciale .

    Donc,  à l'endroit signalé par la flèche,
    au lieu de faire une passée (C T C) entre les voyageurs et la dernière paire passive comme ça se fait normalement dans un mat,

    vous allez faire un
    Point de retour
    C T T C






    Vous pouvez aussi faire ce que j'appelle un demi point de retour :  
      C T C T C


    Puis, vous posez une épingle à 4, c'est à dire à l'intérieur du mat, en bordure de ce dernier, entre les deux paires qui viennent de faire le point de retour et le reste du mat.



    Tout l'art est de poser cette épingle au bon endroit
    pour que la bordure du mat reste bien régulière et droite
    Posée trop à l'extérieur, votre mat aura une bosse,
    Et bien sûr posée trop à l'intérieur votre mat aura un petit creux disgracieux.

    (Parfois le dessinateur a prévu que vous utilisiez cette technique du point de retour et il aura dessiné la pose d'épingle, mais la plupart du temps, cette épingle n'est pas dessinée et c'est à vous de trouver sa meilleure place).


    courbe methode 4 p300

    Sur cette photo, le premier point de retour (à gauche en rouge) est parfait;  pour le deuxième, l'épingle a été posée trop à l'extérieur, on a une petite bosse. Et pour le troisième, l'épingle est bien positionnée en hauteur, on n'a ni bosse ni creux, mais elle est mal centrée ... ben oui, les gros plans ... ça pardonne pas







    Cette épingle si difficile à placer est en plus une  épingle provisoire , c'est à dire qu'elle sera retirée après quelques rangs.
    Vous voyez sur le dessin technique que les épingles provisoires sont matérialisées par un petit rond, au lieu du point noir habituel.

     Une fois l'épingle retirée, vous tirerez légèrement sur la paire passive du bord pour boucher le petit trou formé par l'épingle et surtout pour bien lisser et aligner le bord de votre mat, bref, pour que votre point de retour soit totalement invisible !

    C'est la deuxième difficulté du point de retour : quand enlever l'épingle provisoire ?

    Tout d'abord, il faut PENSER à l'enlever.
     Ben oui, c'est tout bête, mais pris dans son élan .... on a tendance à l'oublier !
    Alors pour y penser je met toujours une épingle à tête de couleur pour qu'elle attire mon regard.


    Mais si vous l'enlevez trop tôt, vous risquez la catastrophe !



    c205 p100 Regardez à gauche ce qu'est en détail un point de retour dessiné fil à fil.

    Les deux fils de la paire passive sont en gris, les voyageurs en violet.
    On voit qu'on ne change pas de voyageurs.

    Donc si vous enlevez l'épingle provisoire trop vite et que vous tirez un peu trop sur les voyageurs .... ça va resserrer le travail et vous aurez un petit creux en V dans votre mat.




    Mais attention, si vous l'enlevez trop tard, votre dentelle sera trop "figée", trop maintenue, vous aurez beau essayer de tirer sur les passives dans tous les sens, vous n'arriverez pas à boucher le petit trou, et surtout à égaliser la bordure de votre mat.



    Bon .... alors, quand enlever cette fichue épingle provisoire ?

    ben ....  ça dépend .....
    Et oui, la dentelle n'est pas une science exacte, c'est un art qui fait appel à l'intellignece, au bon sens et à l'expérience de la dentellière.... (comme j'ai l'habitude de dire :  c'est pour ça que c'est un métier de femme )

    Il faut avoir fait quelques rangs pour que les voyageurs aient eu plusieurs fois l'occasion d'être fixés, "amarrés" (par des passées tordues en lisière par exemple), et qu'on ne risque pas de trop tirer dessus.

    mais pas trop de rangs quand même pour que vous puissiez agir sur les paires passives.

    c204 p100

    Petite note :
    Si vous avez un cordon au bord de votre mat, ça ne vous empêche pas de faire un point de retour : le cordon est travaillé en même temps que le fil passif qui est à côté.

    rien de plus simple







    c201 p100

    Le  schéma fil à fil de ce que j'appelle demi point de retour vous permet de voir la différence avec le précédent .

    il y a a échange d'1 fil :
    1 fil des voyageurs devient fil passif,
    et 1 fil de la paire passive devient voyageur.

    Avantage ?  c'est un peu plus élastique. Si on a enlevé l'épingle trop tôt et qu'on a resserré le mat, on peut le reétaler plus ou moins en tirant sur la paire passive .... mais bon ... c'est pas miraculeux quand même.
    Et puis, à cause de cette même élasticité, vous vous retrouvez parfois avec un petit trou inattendu à l'endroit du point de retour.



    Heuuuu  oui ....   et  alors .... on utilise lesquel de préférence  ? 
    Je fais toujours la même réponse : vous essayez ....
    et vous utilisez celui que vous réussissez le mieux !



    Voui   .... ça fait un peu peur quand même ce point de retour, hein ?

    il n'est pas aussi difficile qu'un point d'esprit, mais .....

    mais franchement, il FAUT l'essayer et s'exercer pour le réussir parfaitement

    - d'abord parce que, s'il est réussi, il est invisible et parfait

    - ensuite, parce qu'il vous servira très souvent, même dans d'autres circonstances.
     Par  exemple,  il peut vous servir pour changer le sens d'un mat.
    Dans un de mes articles sur le sens du mat, je dis qu'on peut changer de sens en utilisant une épingle deux fois .... et bien en fait, on n'utilise pas vraiment l'épingle deux fois ....  on fait un point de retour !

    Bref, comme le croisement en étoile, c'est une des armes secrètes que possèdent les dentellières pour se sortir d'un mauvais pas.








    Quatrième méthode
    La technique des ajours


    c203 p250


    Je vous propose une dernière façon de faire : elle est un peu particulière car elle provoque un petit ajour à l'endroit de l'épingle utilisée deux fois.
    Ca peut être très joli dans certains cas .... mais pas du tout approprié d'autres fois.
    A vous de l'utiliser au bon moment.

    Donc ....
    Quand les voyageurs arrivent pour la première fois au niveau de notre fameuse épingle verte .... on les abandonne provisoirement.

    On prend une paire passive du milieu du mat , ou plus exactement, une paire qui se trouve à  l'endroit où vous voulez créer l'ajour (ici, c'est la deuxième paire, mais tout dépend de la largeur de votre mat ).

    Vous tordez deux fois cette paire, et elle devient voyageurs pour aller vers l'épingle extérieure, puis elle revient jusqu'à son point de départ.

     A ce moment là, vous faites deux torsions sur ces voyageurs provisoires, et vous les abandonnez : il redeviennent paire passive .


    Attention : toute cette partie du travail, entre la flèche grise et la flèche bleue, doit être faite avec douceur : ne tirez pas trop sur vos voyageurs pour éviter d'avoir un ajour énooooorme.

    Pour finir, vous récupérez vos "vrais" voyageurs qui vous attendent à l'épingle verte et vous continuez comme d'habitude.

    courbe methode 6 p300



    Il existe d'autres façons de faire les épingles utilisées deux fois :
     il y a celles que je n'aime pas trop, alors je n'en parle pas ....
    et puis il y a certainement aussi celles que je ne connais pas .... alors j'en parle pas non plus ,
    mais peut être aurez vous l'occasion de les évoquer dans vos commentaires, ce serait un plaisir.


    guirlande_fleur.gif

    Et pour vous remercier d'avoir été patientes pendant toute une semaine, voici en cadeau un adorable petit chromo avec une dentellière.

    ben oui ... en bonne nantaise que je suis, 1 cm de neige suffit pour que je sois tétanisée !
    Mon esprit ne tourne plus qu'autour de la météo ... l'état des routes ... et comment je vais faire pour aller au boulot, etc etc
    alors le blog doit attendre la fonte des neiges .... ou le week end




    dentelles de belgique p350


    44 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires